ÉDITO

Semaine après semaine, mois après mois, nous pimentons notre programmation régulière avec des rendez-vous exceptionnels, à la croisée du cinéma, de la musique, des arts plastiques et de la gastronomie.

Vous retrouverez ci-contre le compte-rendu des événements qui se sont produits au Balzac en 2013.

Pour retrouver les comptes-rendus 2017, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2016, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2015, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2014, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2013, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2012, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2011, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2010, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2009, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2008, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2007, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2006, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2005, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2004, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2003, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2002, cliquer ici

 

CA S'EST PASSÉ EN 2013

La Vienne d'hier : Le Troisième Homme
Dimanche 6 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Troisième rendez-vous de notre cycle "La Vienne d'hier" organisé en partenariat avec Jeanine Roze, dans le cadre des Concerts du Dimanche Matin. "Le troisième homme" a été réalisé par Carol Reed en 1949, sur un scénario de Graham Greene, Alexander Korda, Carol Reed et Orson Welles, il est interprété par Joseph Cotten, Orson Welles, Alida Valli et Trevor Howard. Le thème musical du film a fait le tour du monde : en lever de rideau, concert de cithare avec Martial Murray.
Accueil gourmand avec le Stube !
 
Ciné-Rencontre La Croix
Mardi 8 janvier à 20h
>>> en savoir +


 
Ciné-Rencontre La Croix, avec la projection en avant-première du film d'Alain Gomis, "Aujourd'hui". Le débat était animé par Jean-Claude Raspiengeas, en présence du réalisateur.
 
Soirée russe : opéra, chant et gastronomie
Vendredi 11 janvier à 20h
>>> en savoir +




 
Encore une belle soirée au Balzac à l’occasion du Nouvel an russe ! Il y avait de l’opéra avec La Fiancée du Tsar, de Rimsky Korsakov (opéra porté à l’écran en 1964 par Vladimir Gorikker dans un somptueux noir et blanc en cinémascope, avec l’orchestre et les chœurs du Bolchoï, sous la direction du grand chef russe Evgueni Svetlanov), du chant avec les chanteuses russes Bielka et Souliko, accompagnées à la balalaïka par Nicolas Kedroff et, bien sûr, du champagne, de la vodka et un plateau de spécialités russes préparées par Natalya. Ambiance de fête – et il n’y avait pas que des Russes dans la salle !
 
Pochette Surprise
Dimanche 13 janvier à 11h
>>> en savoir +








 
Le rendez-vous culte du Balzac pour le jeune public fête cette année ses 10 ans ! Un florilège de films muets avec accompagnement au piano et une glace offerte à chaque spectateur !

Présentation et traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Au piano : Xavier Busatto

ARTHEME SORCIER (France, 1913, 5’)
Comique
Réalisation Ernest Servaes, avec Ernest Servaes
Arthème vole la baguette magique d’un magicien et s’amuse à faire disparaître et réapparaître les choses et les gens.

FELIX THE CAT IN POLLY-TICS (Etats-Unis, 1928, 6’)
Dessin animé de Pat Sullivan
Série « Félix le chat »
Pour avoir sauvé deux bouteilles de lait convoitées par des souris, Félix est recueilli dans une maison ou les autres animaux domestiques ne voient pas son arrivée d’un bon oeil. Félix va devoir composer avec les poissons rouges, chiens et autres perruches.

DOG DAYS - UN DÉFI IMPOSSIBLE A RELEVER (Etats-Unis, 1925, 13’)
Burlesque de Robert Mac Gowan
Série Our Gang
Pour avoir sauvé une petite fille du monde, les petites canailles et leurs chiens sont invités à son goûter d’anniversaire. Ils vont tenter d’apprendre les bonnes manières.

LITTLE ORPHAN WILLIE - FLIP ET SON FILS ADOPTIF (Etats-Unis, 1930, 6’)
Dessin animé d’Ub Iwerks
Série Flip the Frog
Une cigogne dépose chez Flip un souriceau refusé par sa famille déjà très nombreuse. Flip prend son rôle à coeur, et entreprend l'éducation du nouvel arrivant.

FANTASMAGORIE (France, 1908, 2’)
Dessin animé d’Emile Cohl
Aventure d'un spectateur de cinéma importuné dans une salle spectacle, il se transforme en petit garçon qui vivra des aventures en accéléré.

SPINNING MICE (Etats-Unis, 1935, 7’)
Dessin animé de Burt Gillett
Série « Rainbow Parade »
Une souris raconte à un petit garçon bien réel les mésaventures qui lui sont arrivées chez un apprenti sorcier.

I DO... - HAROLD LLOYD - AYEZ DONC DES GOSSES (Etats-Unis, 1921, 22’)
Burlesque de Fred Newmeyer avec Harold Lloyd, Mildred Davis
Harold et Mildred, jeunes mariés sans enfant, se voient confier la garde de leurs neveux, deux garnements totalement insupportables.


 
Soirée opéra : Don Giovanni
Mardi 22 janvier à 19h30
>>> en savoir +








 
Représentation enregistrée en 2011 à la Scala de Milan, sous la direction de Daniel Barenboim. Avec Peter Mattei, Anna Netrebko. Avec accueil champagne Roederer ! Les billets sont en vente à la caisse du Balzac.
 
La Vienne d'hier : la Veuve joyeuse
Dimanche 27 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Quatrième et dernier rendez-vous de notre cycle "La Vienne d'hier" organisé en partenariat avec les Concerts du Dimanche Matin de Jeanine Roze. Nous vous proposons de découvrir la fameuse opérette de Franz Lehar dans une représentation filmée à Vienne en 1999 avec le Wiener Staatsoper dirigé par John Eliot Gardiner. Interprétation : Barbara Bonney, Andrea Kirchschlager...
Accueil gourmand avec le Stube !
Remerciements : Wiener Staatsoper, ORF Austrian Broadcasting Corporation, Classifilms, Bertrand Brouder.

 
Docteur Mabuse le joueur : ciné-concert avec l'ONJ
Mardi 29 janvier à 20h30 et mardi 5 février à 20h30
>>> en savoir +


 
Docteur Mabuse, le joueur, de Fritz Lang
L’Allemagne au début des années 20, en proie à l’inflation, à l’affairisme et aux complots occultes, est le théâtre des aventures du docteur Mabuse, un homme aux visages multiples et aux identités changeantes. Il est tour à tour spéculateur, faux-monnayeur, psychanalyste et hypnotiseur. Véritable incarnation du mal, passé maître dans l’art de la manipulation, il joue avec les hommes et leurs destins pour assouvir sa soif de pouvoir infi nie. Avec ce film en deux parties (Le Joueur, une image de notre temps et Inferno, une
pièce sur les hommes de ce temps) Fritz Lang nous offre un chef-d’oeuvre absolu et prophétique, révélateur des angoisses d’une époque trouble, dix ans avant l’arrivée au pouvoir du nazisme…

Improvisation : Orchestre National de Jazz (direction artistique Daniel Yvinec)

Mardi 29 janvier à 20h30 : Docteur Mabuse, le joueur (1ère partie)
Electric Mabuse avec Sylvain Daniel (basse électrique), Vincent Lafont (piano, claviers, électronique), Matthieu Metzger (saxophones, électronique), Joce Mienniel (flûtes,
électronique), Pierre Perchaud (guitare).

Mardi 5 février à 20h30 : Docteur Mabuse, le joueur (2e partie)
Acoustic Mabuse avec Sylvain Bardiau (trompette, bugle), Rémi Dumoulin (saxophone ténor, clarinettes), Antonin-Tri Hoang (saxophone alto, clarinettes), Eve Risser (piano,
piano préparé), Yoann Serra (batterie).

Tarif 13 € / 11 €
Préventes à la Fnac et à la caisse du Balzac
Renseignements : info@cinemabalzac.com
Cinéma Le Balzac, 1 rue Balzac, 75008 Paris
www.cinemabalzac.com
 
Avant-première : Wadjda
Jeudi 31 janvier 2013
>>> en savoir +


 
Premier film tourné en Arabie saoudite, par une femme qui plus est, Wadjda a enchanté les membres du club des amis du Balzac qui ont pu le découvrir en avant-première, une semaine avant la sortie nationale...
 
Le Voleur et la princesse
Dimanche 3 février à 11h
>>> en savoir +


 
Le Voleur et la princesse (ou la septième Lune de Bagdad)
Conte, musique et cinéma, pour tout public à partir de 4 ans

Un voyage dans l‘univers des contes orientaux et dans le monde du « Voleur de Bagdad »

C’est le soir : sur la scène devenue campement nomade, Leila s’éveille…
Découvrant notre monde, elle nous conte le sien, le Bagdad d’il y a 1 500 ans… le Bagdad des Mille et une Nuits d’où elle vient. Et c’est le début d’une aventure dans un monde où les esprits côtoient les hommes, un monde où les princes s’appellent Haroun Al Rachid et les princesses Schéhérazade…
Conteuse et magicienne à la fois, Leila donne vie à deux pantins qui deviennent musiciens du bazar de Bagdad, et de la musique naissent les images pour nous raconter l’histoire extraordinaire d’Ahmed, le Voleur de Bagdad amoureux d’une princesse...
Un moment magique dans l’univers des contes orientaux et dans celui du magnifique film de Raoul Walsh, « Le Voleur de Bagdad » avec Douglas Fairbanks.

Un spectacle mêlant
Cinéma muet…
avec le film « Le Voleur de Bagdad » de Raoul Walsh (1924)

…Conte…
avec la conteuse Catherine Le Flochmoan (mise en scène Serge Noël)

…Musique vivante !
Musique originale de Christofer Bjurström
Interprétée par François Malet (percussions) et Christofer Bjurström (flûtes et piano)

 
L'année cinéma César 2013
Du 6 au 19 février
>>> en savoir +


 
Comme les années passées, retrouvez au Balzac tous les films en lice pour les César 2013. Avec un pass à 30 euros les 6 séances !

Le programme détaillé :

38 témoins
Jeudi 7 à 14h
Mardi 19 à 21h

À perdre la raison
Mercredi 6 à 19h
Dimanche 17 à 10h

Adieu Berthe ou l'enterrement de mémé
Lundi 11 à 12h30
Vendredi 15 à 19h45

Les Adieux à la Reine
Mercredi 6 à 14h45
Dimanche 17 à 16h

Amour
Samedi 9 à 11h
Jeudi 14 à 19h15

Argo
Dimanche 10 à 14h15
Vendredi 15 à 21h45

Au galop
Vendredi 8 à 11h
Samedi 16 à 16h15

Augustine
Samedi 9 à 15h30
Lundi 18 à 18h30

Bovines ou la vraie vie des vaches
Mercredi 6 à 11h
Lundi 18 à 17h

Bullhead
Mercredi 6 à 16h30
Jeudi 14 à 14h45

Camille Redouble
Jeudi 7 à 16h
Samedi 16 à 14h

Cherchez Hortense
Samedi 9 à 19h30
Dimanche 17 à 14h

Cloclo
Lundi 11 à 19h45
Lundi 18 à 10h

Comme des frères
Dimanche 10 à 10h
Mardi 19 à 19h

Dans la maison
Vendredi 8 à 19h30
Samedi 16 à 12h

De rouille et d'os
Lundi 11 à 10h
Lundi 18 à 20h30

Duch, le maître des forges de l'Enfer
Jeudi 7 à 12h
Mercredi 13 à 21h15

L'enfant d'en haut
Mardi 12 à 21h45
Jeudi 14 à 17h15

Ernest et Célestine
Vendredi 8 à 21h30
Lundi 18 à 15h15

Holy Motors
Vendredi 8 à 15h15
Mercredi 13 à 17h

Les invisibles
Lundi 11 à 17h30
Mercredi 13 à 14h30

Journal de France
Samedi 9 à 13h30
Mardi 19 à 17h

Kirikou et les hommes et les femmes
Jeudi 7 à 18h30
Jeudi 14 à 13h

Laurence Anyways
Lundi 11 à 14h30
Dimanche 17 à 18h

Louise Wimmer
Samedi 9 à 17h30
Mercredi 13 à 12h30

Mauvaise Fille
Dimanche 10 à 16h30
Vendredi 15 à 10h

Mince alors !
Mercredi 6 à 21h15
Samedi 16 à 10h

Les nouveaux chiens de garde
Dimanche 10 à 18h45
Vendredi 15 à 15h15

Oslo, 31 août
Jeudi 7 à 10h
Mercredi 13 à 19h15

La part des anges
Vendredi 8 à 13h15
Samedi 16 à 18h30

Populaire
Samedi 9 à 21h30
Lundi 18 à 13h

Le Prénom
Mercredi 6 à 12h30
Dimanche 17 à 21h

Projections CM/CMA
Jeudi 7 à 20h30
Vendredi 15 à 12h15

Quelques heures de printemps
Dimanche 10 à 12h
Jeudi 14 à 21h45

Rengaine
Dimanche 10 à 21h
Mercredi 13 à 11h

Royal Affair
Mardi 12 à 19h15
Vendredi 15 à 17h15

Les saveurs du Palais
Vendredi 8 à 17h30
Jeudi 14 à 11h

Télé Gaucho
Mardi 12 à 17h
Samedi 16 à 20h45

Zarafa
Lundi 11 à 22h30
Dimanche 17 à 12h15

 
Avenue du Cinéma
Du 6 au 12 février 2013
>>> en savoir +




 
Le Balzac a naturellement participé à la deuxième édition de la manifestation organisée par le Comité des Champs-Elysées : Avenue du Cinéma. 7 cinémas, 7 avant-premières. Au Balzac, la projection du film de Margarethe Von Trotta sur Hannah Arendt a été suivie d'un débat en présence de la chef opératrice du film Caroline Champetier et l'historienne Annette Wieviorka.
 
Hannah Arendt : avant-première
Dimanche 10 février à 20h
>>> en savoir +


 
Dans le cadre de la seconde édition de la manifestation "Avenue du cinéma" (6 au 12 février, dans les 7 cinémas de l'avenue des Champs-Elysées), nous avons eu le plaisir de présenter en avant-première le nouveau film de Margarethe Von Trotta, Hannah Arendt, avec Barbara Sukowa. La projection du film était suivie d'un débat animé par Antoine de Baecque, en présence de l'historienne Annette Wieviorka.

 
Soirée opéra : La Bohème
Mardi 12 février à 20h
>>> en savoir +




 
La Bohème, de Puccini. Représentation enregistrée en 2011 à Salzbourg, sous la direction de Daniele Gatti. Mise en scène Damiano Michieletton avec Piotr Beczala, Anna Netrebko, Massimo CAvaletti, Nino Machaidze...
Avec accueil champagne
 
Pochette Surprise
Dimanche 17 février à 11h
>>> en savoir +












 
Le rendez-vous culte du Balzac pour le jeune public fête cette année ses 10 ans ! Un florilège de films muets avec accompagnement au piano et une glace offerte à chaque spectateur !

Programmation, présentation, traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Accompagnement au piano : Jean-Baptiste Doulcet

LES INCOHERENCES DE BOIREAU (France, 1912, 2’)
Comique avec André Deed
Scènes surréalistes et poétiques, sorte de rêve éveillé.


MECHANICAL DOLL (Etats-Unis, 1922, 6’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Série « Out of the inkwell »
Koko fait la connaissance d'une charmante poupée, à laquelle Max donne vie comme par enchantement.


EVERY MAN FOR HIMSELF (Etats-Unis, 1924, 12’)
Burlesque de Robert Mac Gowan
Série Our Gang
Afin de se payer l’équipement de boxe dont ils ont besoin, les petites canailles s’improvisent laveurs de chaussures, avec une technique bien à eux. En ce qui concerne la boxe, ils trouvent fort à faire avec un nouveau venu dans le quartier qui semble doué du don d’ubiquité, et pour cause.


FELIX THE CAT IN FORTY WINKS (Etats-Unis, 1930, 7’)
Dessin animé de Pat Sullivan
Série « Félix the Cat »
Félix aimerait bien pouvoir dormir tranquillement, mais de nouvelles aventures l'appellent.


GENDARME ET VOLEUR (France, 1900, 1’)
Production Georges Mendel
Un petit maraudeur a volé un canard, un gendarme le poursuit. Sur le point d’être pris, le petit maraudeur s’échappe en passant dans une propriété par le trou d’un mur. Le petit maraudeur saute le mur, attache le gendarme et lui donne une correction, puis il s’en va triomphant, emportant son butin.


LITTLE BOY BLUE (Etats-Unis, 1936, 7’)
Dessin animé d’Ub Iwerks
Série Comicolor
Le grand méchant loup rôde dans les parages. Notre jeune berger aura beaucoup de mal à maintenir son troupeau au grand complet.


THE GOAT - MALEC L'INSAISISSABLE (Etats-Unis, 1921, 22’)
Burlesque de Buster Keaton et Malcom St Clair
Avec Buster Keaton
Suite à un malencontreux hasard, Buster se retrouve poursuivi par la police. Dans un hôtel, il trouve refuge chez une charmante jeune fille, dont le père n'est autre que le chef de la police.


 
Jean-François Zygel improvise sur City Girl
Mardi 19 février à 20h30
>>> en savoir +










 
Le pianiste Jean-François Zygel improvise sur l'avant-dernier film de F. W. Murnau, réalisé aux Etats-Unis en 1930 : City Girl (L'Intruse). Tarif normal 13 euros - Réduit 11 euros.
 
Soirée opéra : Le Trouvère
Mardi 19 mars à 20h
>>> en savoir +






 
2013 : année Verdi ! L'occasion de voir Le Trouvère, dans une représentation enregistrée à Parme en 2010, avec Claudio Sgura, Norma Fantini... Mardi 19 mars à 20h. Les billets sont en vente à la FNAC et à la caisse du Balzac.
 
Pochette Surprise
Dimanche 24 mars à 11h
>>> en savoir +






 
Le rendez-vous culte du Balzac pour le jeune public fête cette année ses 10 ans ! Un florilège de films muets avec accompagnement au piano et une glace offerte à chaque spectateur !

Programmation, présentation, traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Accompagnement au piano : Michaël Ertzscheid

Présentation, lecture et traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Piano : Michaël Ertzscheid

CALINO A MANGE DU CHEVAL (France, 1908, 6’)
Comique avec Paul Bertho
Ayant dévoré un énorme bifteck de cheval, Calino sent une énorme force monter en lui. Dans la rue, il gambade puis s’attelle à une charrette qui rapidement renverse tout sur son passage.

THE BLACK DUCK (Etats-Unis, 1930, 5’)
Dessin animé de Paul Terry
Le vilain petit canard, mis à l’écart car il est noir, ne sera pas rancunier lorsque ces congénères seront en danger et saura ainsi se faire accepter.

GIANTS VS. YANKS (Etats-Unis, 1923, 12’)
Burlesque de la série « Our Gang »
Réalisation Robert Mac Gowan – Production Hal Roach
Pour cause de quarantaine, les petites canailles se retrouvent enfermées dans une maison pour sept jours : en moins de sept minutes, tout est dévasté.

BOSKO AND HONEY (Etats-Unis, 1932, 6’)
Dessin animé de la série “Bosko”
Réalisation Hugh Harman
La fiancée de Bosko enseigne le violon à un élève peu appliqué. Elle appelle à son secours Bosko, qui par chance connaît la musique...

ACROBATES (France, 1907, 1’)
Music Hall
Des acrobates exécutent diverses prouesses sur une scène de music-hall.

ENCHANTED SQUARE - LE SQUARE ENCHANTE (Etats-Unis, 1947, 10’)
Dessin animé de Seymour Kneitel
Série Noveltoons
C’est Halloween. Un policeman, l’officier Flanegan, donne une poupée à une petite fille aveugle. La poupée apprend à la fillette à la voir, tout est possible avec un peu d’imagination. Grâce à la poupée, la fillette se retrouve dans un monde imaginaire de fête foraine, plein de musique, de couleur. La fillette danse sur une musique inspiré par la pluie et imagine aussi sa mère qu’elle n’a jamais vue.

ONE A.M. - CHARLOT RENTRE TARD (Etats-Unis, 1916, 20’)
Burlesque de Charles Chaplin
Production Mutual
Charlot noctambule, rentre chez lui après avoir trop bu. Tous les objets familiers lui deviennent hostiles et l'empêchent d'aller se coucher.
 
7e Panomara du cinéma grec contemporain
Du 20 au 25 mars 2013
>>> en savoir +




 
Le 7e Panorama du cinéma grec contemporain aura lieu du 20 au 25 mars, au cinéma Le Balzac. Ce festival est organisé par le Centre Culturel Hellénique, en collaboration avec le Centre du Cinéma Grec à Athènes, et met cette année l’accent sur un cinéma d’auteur reflétant la complexité du monde actuel et plus particulièrement les interrogations de la jeunesse grecque.
Ouverture du festival avec le premier film de Théo Angelopoulos (La Reconstitution), 11 longs métrages réalisés en 2011 ou 2012 ainsi qu'un programme de courts métrages.

Film d’ouverture : La Reconstitution, de Theo Angelopoulos (1970)
Premier long métrage de Théo Angelopoulos. Dans un village retiré d’Epire, une femme assassine son mari avec l’aide de son amant. Le crime n’est jamais montré à l’écran. Les personnages principaux tentent de reconstituer et de comprendre un fait divers qui leur échappe.
Mercredi 20 mars à 19h30

Un monde injuste (Adikos Kosmos), de Filippos Tsitos
Dans sa tentative de sauver des innocents, un officier de police, obsédé par l’idée de rendre le monde un peu moins injuste, devient un assassin malgré lui.
Samedi 23 mars à 19 (en présence du réalisateur)

JACE (Just Another Confused Elephant), de Melelaos Karamaghiolis
La vie cruelle d’un homme sans famille et sans patrie, une suite d’événements tragiques et de développements inattendus.
Jeudi 21 mars à 19h (en présence du réalisateur) et samedi 23 à 14h

Si jamais, de Christoforos Papakaliatis
On s’est tous demandé ce que serait notre vie si jamais… Une histoire d’amour tournée dans le quartier de Plaka, à Athènes, qui propose plusieurs réponses à cette question.
Samedi 23 mars à 17h et dimanche 24 mars à 20h

Le Tango de Noël, de Nikos Koutelidakis
Les préparatifs de Noël dans une caserne au nord de la Grèce pendant la dictature des colonels. Une histoire tragi-comique qui bouleverse la vie des quatre héros sur un air de tango.
Jeudi 21 mars à 22h et dimanche 24 mars à 16h

Le lait, de Giorgos Siougas
Adonis est un jeune immigré à la recherche d’une identité. Son frère handicapé constitue un lien avec son passé. Drame familial sur le conflit et la recherche de rédemption.
Jeudi 21 mars à 17h et dimanche 24 mars à 22h

Courts métrages : Lost Girl de Nikos Pastras ; Blind Fisherman, de Stratis Voyatkis et Thekla Malamou ; Casus Belli, de Yorgos Zois ; Cavo d’oro, de Slamak Etemadi.
Vendredi 22 mars à 15h

Alpes, de Giorgos Lanthimos
Une troupe propose d’étranges services au moment du décès d’un proche. Ses membres jouent le rôle des personnes décédées. Par le réalisateur de Canine.
Lundi 25 mars à 20h (en présence du réalisateur)

Boy Eating the Bird’s Food, d’Ektoras Lygizos
Tiré du roman de Knut Hamsun, La Faim. Un jeune Athénien sans le sou, vit seul et se retrouve à la rue avec son canari.
Samedi 23 mars à 22h

Attractive Illusion, de ëtros Sevastikoglou
Pour les immigrés nigérians vivant au centre d’Athènes, l’Europe n’est pas la Terre promise…
Vendredi 22 mars à 19h (en présence du réalisateur) et lundi 25 mars à 15h30

Un homme à la mer, de Constantin Giannaris
Le capitaine d’un navire grec recueille des jeunes réfugiés. Un homme seul face à ses difficultés et à son passé.
Vendredi 22 mars à 17h et dimanche 24 mars à 18h

Smyrne, la destruction d’une ville cosmopolite, documentaire de Maria Iliou
Un monde disparu en 1922, vu à travers le regard des historiens et de trois générations de Smyrniotes.
Vendredi 22 mars à 21h et lundi 25 mars à 17h30

Matière première, documentaire de Christos Karakepelis
Athènes 2012 : une réflexion sur le recyclage écologique et l’économie parallèle.
Jeudi 21 mars à 15h et dimanche 24 mars à 14h

Séances supplémentaires jeudi, vendredi, samedi, dimanche et lundi à 11h du matin : La Poussière du temps, de Theo Angelopoulos.





en savoir plus
 
 
Ciné-concert : Quo Vadis
Mardi 26 mars à 20h30
>>> en savoir +








 
Mardi 26 mars à 20h30, nous avons rendez-vous avec un peplum venu de la Cinémathèque de Milan : Quo Vadis, d'Enrico Guazzoni (1915). Le film sera accompagné au piano par Pierre-Michel Sivadier. En complément, nous présenterons de magnifiques photographies de plateau (tirages argentiques d'époque) issus de la collection Philippe Legendre.

Quo Vadis (Italie, noir et blanc, muet, 120’)
Réalisation : Enrico Guazzoni
Scénario : Enrico Guazzoni d'après le livre éponyme de Henryk Sienkiewicz
Avec Amleto Novelli (Vinicius), Gustavo Serena (Petronius), Amelia Cattaneo (Eunice), Carlo Cattaneo (Néron), Lea Giunchi (Lygia), Augusto Mastripietri (Chilo).

Quo vadis ? décrit les persécutions subies par les chrétiens sous Néron au Ier siècle en racontant une histoire d’amour entre un patricien, Marcus Vinicius, et une jeune chrétienne, Lygie. Le titre évoque la question qu'aurait posée Saint Pierre fuyant Rome et rencontrant Jésus-Christ portant sa croix : « Quo vadis, Domine ? » (« Où vas-tu, Seigneur ? »). Les sources documentaires du film se retrouvent dans les actes de Pierre et dans le roman éponyme de Henryk Sienkiewicz.

 
Le Bourgeois Gentilhomme
Samedi 6 avril à 14h30
>>> en savoir +




 
Après l'opéra, le Balzac vous emmène au théâtre ! Nous vous proposons de découvrir très prochainement sur grand écran le Bourgeois gentilhomme mis en scène par Denis Podalydès. Séance unique samedi 6 avril à 14h30. Pour toute la famille !
 
Ombres vives... une autre histoire du cinéma
Lundi 8 avril à 20h30
>>> en savoir +








 
Ombres vives... une autre histoire du cinéma
Avec le choeur de solistes Mikrokosmos


Expérience ciné-concert inédite au Balzac le 8 avril... Les 30 chanteurs du choeur de solistes Mikrokosmos, dirigé par Loïc Pierre, débarquent sur la scène du Balzac pour un spectacle inédit à Paris. Ils accompagneront de leur voix quelques extraits des plus grands films de l'histoire du cinéma (Lang, Hitchcock, Tarkovski, Méliès, Walsh...), en interprétant des musiques signées A. Labarsouque, J. Linkola, T. Machuel, S. Rachmaninov, B. Regnier... A vivre !! Tarif normal 13 euros - Réduit 11 euros. Les places sont en vente à la FNAC et à la caisse du Balzac.
 
Broadway en chanté
Mardi 9 avril
>>> en savoir +


 
Soirée caritative au Balzac le 9 avril dernier au profit de la Coopération féminine, une association de bénévoles de la Communauté juive intervenant dans les domaines social, culturel et éducatif. La pétillante Isabelle Georges et ses comparses musiciens présentaient sur la scène du Balzac leur spectacle Broadway en chanté, qui revisite en chansons toute l’histoire de l’âge d’or de la comédie musicale à Broadway. Une soirée très réussie à tous points de vue.
 
Cabu fait son jazz au Balzac !
Jeudi 11 avril à 20h
>>> en savoir +


















 
Grande soirée jazz en présence du dessinateur Cabu


Concert avec Sylvia Howard et le Black Label Swingtet


Projection du film d’Andrew Stone, Stormy Weather (Etats-Unis, 1948) avec Lena Horne, Bill Robinson, Cab Calloway, Fats Waller, Nicholas Brothers...


«la plus belle invention du monde, après l’imprimerie, c’est le swing !» Cabu


Tarif unique 25 euros

Préventes : FNAC et caisse du cinéma

A PROPOS DE STORMY WEATHER
La comédie musicale Stormy Weather réalisée en 1943 par Andrew Stone, interprétée par des artistes de jazz authentiques - Noirs-Américains, donc - met en valeur le pionnier de la tap-dance Bill « Bojangles » Robinson, en fin de carrière, certes - mais il n’a jamais semblé particulièrement juvénile... Robinson, vedette masculine du film, devint célèbre dès les années 1910 en se produisant dans des « vaudeville shows » itinérants destinés au public noir. Fred Astaire, qui débuta avec sa sœur Adèle vers la même période, admirait le style précis, mélodique et léger de ses claquettes qui contrastait avec sa raideur d’apparence, au point que, grimé en « black face », il lui rendit hommage quelques années plus tard dans un de ses films RKO, Swing Time (réalisé par George Stevens en 1936) où il inventa avec le chorégraphe Hermès Pan le magnifique numéro « Bojangles of Harlem ».
Le boniment du film - un danseur raconte sa carrière de 1918 à 1943, moment où il rencontre Cab Calloway et retrouve son amour Selina -, n’a pas grande importance puisqu’il permet tous les changements de direction, de rythme, de tempo, bref le passage à l’art véritable, le seul qu’ait inventé l’Amérique au 20ème siècle : le jazz. Avec ses numéros de danse, de musique et de chant spectaculaires (ceux des Nicholas Brothers), ou raffinés (les prestations discrètes des musiciens Zutty Singleton, Benny Carter, Coleman Hawkins ou d’Illinois Jacquet dissimulés dans l’orchestre). Aux côtés de la chanteuse comédienne Lena Horne, sorte de Michael Jackson féminin, métissée jusqu’au blanchiment, probablement victime consentante de la chirurgie « esthétique », artiste qui fascinait Vincente Minnelli - la même année que Stormy Weather sortait son film Cabin in the Sky, avec un « All-Cast » afro-américain : une Lena Horne entourée de Louis Armstrong, Ethel Waters, Duke Ellington, etc. - , on trouve de grandes figures de l’art afro-américain : les Nicholas Brothers dont la danse acrobatique finale était bissée par les spectateurs subjugués, ce qui obligeait les projectionnistes à remont(r)er la dernière bobine, mais aussi le pianiste-compositeur-chanteur-amuseur Fats Waller qui mourut en cette année 1943, la chorégraphe Katherine Dunham, sans oublier Cab Calloway dont les tenues excentriques et les onomatopées post-scat et pré-rap (« Za Zoo Zazz ») sont à l’origine du mouvement des Zazous apparu en France sous l’Occupation.
Article écrit par Nicolas Villodre et paru sur le site www.objectif-cinema.com


en savoir plus
 
 
Pochette Surprise : 10e anniversaire :
Dimanche 14 avril à 11h
>>> en savoir +










 
Séance exceptionnelle pour les 10 ans de Pochette Surprise !
Présentation et animation : Mireille Beaulieu
Avec Pierre Yvon et Fabien Touchard

Dimanche 14 avril, nous avons fêté le dixième anniversaire de la manifestation, avec une séance un peu spéciale. Nous avions demandé aux enfants de nous envoyer des dessins qui ont été projetés sur le grand écran du Balzac et de venir déguisés : ils se sont tous réunis sur la scène du Balzac pour une grande photo de famille ! Notre pianiste Fabien Touchard était pour l’occasion accompagné d’un comparse comédien, Pierre Yvon. Tous deux s’étaient habillés en Laurel et Hardy et avaient monté, avec la complicité de Mireille Beaulieu, des petits gags entre chaque film, à la grande joie des nombreux spectateurs. A la fin de cette séance très gaie, bonbons à gogo !!



LA PEINE DU TALION (France, 1906, 3’)
Scène à truc de Gaston Velle et Albert Cappellani
Avec Fernand Rivers
Une « féerie » début de siècle, réalisée par un des spécialistes du genre.
Un précepteur et ses deux élèves se promènent dans un bocage, à la recherche d’insectes rares. Ils en capturent quelques-uns qui se changent tout à coup en jeunes et jolies femmes et vont se venger des entomologistes. Après un interrogatoire sommaire, le professeur est condamné à la peine du talion, sur un gigantesque bouchon on le pique à l’aide d’une épingle. Mais les élèves demandent grâce pour leur maître qui est enfin délivré. La scène se termine dans une splendide apothéose.

BIRTHDAY (Etats-Unis, 1922, 7’)
Dessin animé de la série “Out of the Inkwell”
Réalisation Dave & Max Fleischer
C'est l'anniversaire de Koko et il voudrait marquer le coup. Son dessinateur n'y voit aucun inconvénient…

GERTIE THE TRAINED DINOSAUR (Etats-Unis, 1914, 8’)
Dessin animé de Winsor McCay
Avec Winsor McCay, Georges Mc Manus
Après une visite au Musée d'Histoire Naturelle, Winsor Mc Cay parie à Georges Mc Manus qu'il peut faire revivre le dinosaure dont ils ont vu le squelette.

MOVIE MAD (Etats-Unis, 1931, 8’)
Dessin animé de la série « Flip the Frog »
Réalisation Ub Iwerks
Flip pénètre en douce dans un studio de cinéma. Il y rencontre de nombreuses vedettes. Mais la vie d'acteur n'est pas si simple.

SUPERMAN IN THE MAGNETIC TELESCOPE (Etats-Unis, 1942, 7’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Un savant fou capture l'énergie des étoiles à l'aide d'un télescope magnétique. Des boules de feu s'abattent sur la ville...

BACON GRABBERS - UNE SAISIE MOUVEMENTEE (Etats-Unis, 1929, 20’)
Burlesque de Lewis Foster, production Hal Roach
Avec Laurel et Hardy, Edgar Kennedy, Jean Harlow, Charlie Hall, Bobby Dunn
Laurel et Hardy, employés par une compagnie spécialisée dans le recouvrement des échéances impayées, doivent remettre à un client récalcitrant une assignation à comparaître devant le tribunal. Le client cherche par tous les moyens à les éviter.



 
Avant-première : Hannah Arendt
15 avril 2013
>>> en savoir +


 
Avant-première très attendue : après une dégustation de saumon offerte par la maison Flora Danica, les membres du Club des amis du Balzac ont pu découvrir le nouveau film de Margarethe Von Trotta, Hannah Arendt, présenté par Héloïse Kolebka, rédactrice en chef adjointe au magazine L'Histoire.

 
Soirée opéra : la Flûte enchantée
Mardi 16 avril à 20h
>>> en savoir +


 
Enregistré en 2012 à Salzbourg, sous la direction de Nikolaus Harnoncourt dans une mise en scène de Jens-Daniel Herzog.
 
Le Petit Prince fête ses 70 ans au Balzac !
Dimanche 21 avril
>>> en savoir +


 
Le Petit Prince fête ses 70 ans
Il y a 70 ans déjà, paraissait Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry, ouvrage qui a connu immédiatement le succès planétaire que l’on sait… Le Balzac s’associe à cet anniversaire et vous proposera, à la rentrée, un festival en images (films, opéra, comédie musicale…) dont nous reparlerons plus précisément mais qui plaira aux petits et aux grands !
En attendant cet événement, nous avons proposé avec la Succession Saint-Exupéry-d’Agay, Method Animation et France Télévisions une séance exceptionnelle le dimanche 21 avril, avec la projection en avant-première de La Planète du Serpent, dernier épisode de la première saison du Petit Prince, une série animée pour la télévision qui fait le tour du monde.

 
Ciné-concert : Une page folle
Mardi 23 avril à 20h30
>>> en savoir +


 
Une page folle est un film japonais, réalisé en 1926 par Teinosuke Kinugasa, sur un scénario du futur prix Nobel Yasunari Kawabata. Il sera présenté au Balzac le mardi 23 avril à 20h30, accompagné en direct par Vadim Sher (composition, piano, clavier) et François Lasserre (guitare électrique). Une rareté à découvrir ! Tarif normal 13 euros - Réduit 11 euros. Les billets sont en vente à la caisse du Balzac, à la FNAC et sur le site internet du Balzac.
 
Soirée flamenco
Mardi 14 mai à 20h
>>> en savoir +


 
Soirée flamenco le mardi 14 mai à 20h avec la Compagnie Antonio Gades et le spectacle "Fuenteovejuna" (d'après la pièce de Lope de Vega), enregistré en 2011 au Teatro Real de Madrid. Accueil tapas et sangria.


en savoir plus
 
 
Visages d'enfants, de Jacques Feyder
Mardi 21 mai à 20h30
>>> en savoir +




 
Ciné-concert hors les murs !
Le film de Jacques Feyder sera accompagné à l'orgue par Paul Goussot dans l'église Saint-Pierre de Chaillot, 31 avenue Marceau.
 
Pochette Surprise
Dimanche 26 mai à 11h
>>> en savoir +










 
Le rendez-vous incontournable des petits et des grands ! Des films muets accompagnés au piano, une glace offerte, la magie du spectacle en famille !

Présentation, traduction et lecture des intertitres : Mireille Beaulieu
Accompagnement au piano : Inar Sastre

KIRIKI, ACROBATES JAPONAIS (France, 1907, 3’)
Scène à truc de Segundo de Chomon
Un numéro d'acrobatie totalement incroyable, à moins qu'il n'y ait un truc !

TANTALIZING FLY (Usa, 1915, 4’)
Dessin animé de la série « Out of the inkwell »
Réalisation Dave & Max Fleischer
Une mouche perturbatrice vient semer la zizanie sur un dessin. Le dessinateur décide de s'en débarrasser.

RING UP THE CURTAIN - HAROLD REGISSEUR (Etats-Unis, 1919, 10’)
Burlesque d’Alfred Goulding avec Harold Lloyd, Harry “Snub” Pollard, Bebe Daniels
Harold dans les coulisses d'un théâtre va mettre en péril la représentation, ainsi que la carrière d'une jeune actrice pour laquelle il a le béguin.

BOSKO AND BRUNO (Etats-Unis, 1932, 6’)
Dessin animé d’Hugh Harman
Série « Bosko »
Bosko et son chien se baladent le long de la voie ferrée, mais attention, un train peut en cacher un autre.

LE DESHABILLAGE IMPOSSIBLE (France, 1900, 2’)
Scène à truc de Georges Méliès
Un voyageur descend dans une auberge. A peine a-t-il accroché pardessus et chapeau au portemanteau de sa chambre qu’il se retrouve vêtu de nouveau vêtements. Il se déshabille derechef et le manège se poursuit sur un rythme endiablé. L’homme devient enragé. Il tente de se coucher, mais le lit disparaît.

PLAY SAFE - LE PETIT MECANO (Etats-Unis, 1936, 7’)
Dessin animé de la série « Color Classic »
Réalisation Dave Fleischer
Quand un petit garçon rêve de conduire des locomotives, ses rêves tournent parfois au cauchemar.

ONE WEEK - LA MAISON DEMONTABLE (Etats-Unis, 1920, 22’)
Burlesque de Buster Keaton et Eddie Cline
Avec Buster Keaton, Sybil Seely, Joe Roberts
Un jeune couple se fait offrir une maison en kit. Il ne reste plus qu'à la monter. Ce serait facile si un rival n'avait pas inversé les numéros des caisses.

 
L'inspiration dans la musique de film
Dimanche 2 juin à 10h30
>>> en savoir +


 
L'inspiration dans la musique de film, tel est le thème développé au cours de la matinée par les compositeurs Jean-Michel Bernard (La Science des rêves, Paris-Manhattan, L'Emmerdeur, Ray Charles...) et Greco Casadesus (Babar, roi des éléphants, Les trois Mousquetaires, Jésus, l'enfant de la honte...). Accueil viennoiserie, tarif unique 8 euros.

 
Le monde magique des contes russes
Mardi 4 juin à 20h30
>>> en savoir +










 
Le monde magique des contes russes revisité par le pianiste Mikhaïl Rudy.

En 1ère partie de séance, Mikhail Rudy présente et accompagne au piano des films du légendaire Alexandre Alexeieff : Une nuit sur le Mont Chauve (1933) - En passant (1944) - Tableaux d’une exposition (1972) - Trois
thèmes (1980) - Le Nez (1963).
En 2de partie, Mikhail Rudy interprètera Petrouchka, d’Igor Stravinsky (transcription pour piano solo de Stravinsky et Rudy) sur les images du film d’Anthony Wilkinson, Petrouchka (scénario M. Rudy), avec des danseurs et les marionnettes du Little Angel Theatre (avant-première).
Remerciements : Cinédoc Paris Films Coop
 
Willy Reilly and his Colleen Bawn
Lundi 10 juin à 20h30
>>> en savoir +




 
Ce ciné-concert exceptionnel est présenté par l'Irish Film Institute, avec le soutien de Culture Ireland, dans le cadre du programme culturel de la Présidence irlandaise de l'Union européenne en 2013. Le film de John MacDonagh (1920) sera accompagné par le CineTheatre Ensemble, onze musiciens dirigés par Bernard Reilly.

Willy Reilly and his Colleen Bawn (Willy Reilly et sa bien-aimée) est l'un des rares longs métrages du cinéma muet irlandais à avoir survécu. Sorti en 1920, au moment où de grands soulèvements politiques secouent l'Irlande, le film est situé à une époque plus lointaine. Il relate le triomphe de l'amour sur les divisions sectaires.

Willy Reilly (Brian Magowan), est un gentleman catholique amoureux d'Helen Folliard (Frances Alexander) - la « bien-aimée ». Elle l'aime en retour, mais elle est la fille d'un Protestant, propriétaire terrien local, et leur amour est sans cesse contrarié par les machinations du scélérat du film, Sir Robert Whitecraft. Désirant lui-même la « bien-aimée », il tente de déposséder Willy Reilly de ses terres ancestrales et le fait accuser de vol. Malgré cela, la jeune fille reste fidèle à son seul amour.

Tarif 13/11 euros. Les billets sont en vente à la caisse du Balzac ou sur internet.
 
Tire la bobinette
Samedi 15 juin à 11h
>>> en savoir +




 
"Tire la bobinette et le cinéma muet" est une séance exceptionnelle proposée au Balzac dans le cadre de la deuxième édition du Champs-Elysées Film Festival (du 12 au 18 juin). Elle s'adresse au très jeune public (à partir de 4/5 ans). Le clown Koko, tout droit sorti par magie du premier film de ce spectacle, entraîne les enfants dans une petite histoire du cinéma muet à travers six courts métrages du début du XXe siècle acompagnés en direct par deux musiciens. Après le ciné-concert, un atelier pédagogique sera proposé aux plus petits. Avec Christofer Bjurström (piano), Daniel Palomo Vinuesa (saxophone) et Catherine Le Flochmoan (clown). Tarif normal 10 euros - Réduit 8 euros - Moins de 12 ans 6,50 euros.
 
Pochette Surprise
Dimanche 16 juin à 11h
>>> en savoir +










 
Le rendez-vous incontournable des petits et des grands ! Des films muets accompagnés au piano, une glace offerte, la magie du spectacle en famille !

Programmation, présentation, traduction et lecture des intertitres : Mireille Beaulieu
Accompagnement au piano : Thomas Lavoine

ROBINSON CRUSOE - DANS L’ILE DE ROBINSON (Etats-Unis, 1925, 7’)
Dessin animé de Walter Lantz
Tel Robinson Crusoé, Walter Lantz et ses deux personnages se retrouvent sur une île peuplée de cannibales.

VIVE LES SPORTIFS (Etats-Unis, 1925, 13’)
Burlesque avec Ray Bobby
Pour pourvoir obtenir les faveurs de la jeune fille dont il est amoureux un jeune homme se voit obligé d'apprendre différents sports. Mais le jeune homme maladroit et gauche n'est pas au bout de ses peines.

TANGO TANGLES - CHARLOT DANSEUR (Etats-Unis, 1914, 10’)
Burlesque de Mack Sennett
Production Keystone
Avec : Charles Chaplin, Roscoe "Fatty" Arbuckle, Ford Sterling, Chester Conklin
Une salle de bal, une foule qui se trémousse, un gros bonhomme qui guinche avec sa belle, un musicien de l'orchestre qui louche sur la mignonne. Lorsque, par là-dessus, Charlie se mêle d'y mettre bon ordre, les choses tournent à l'empoignade générale.

LE CAUCHEMAR (France, 1896, 1’)
Scène à truc de Georges Méliès
Un monsieur se couche et s'endort. Il rêve et voit la transformation de sa chambre où Pierrot, Colombine et un nègre viennent danser autour de lui et sur lui. La lune aussi veut le dévorer. A son réveil, toutes ces visions ont disparu et il se retrouve dans son lit.

COBWEB HOTEL (Etats-Unis, 1936, 7’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Deux moucherons en voyage de noce vont à l'hôtel et ne se doutent pas que le propriétaire de celui qu'ils ont choisi n'est autre qu'une araignée. Mais la force et l'astuce leur permettra, en libérant les autres clients moucherons, de mettre en déroute leur vénéneux adversaire.

MIGHTY LIKE A MOOSE - A VISAGE DECOUVERT (Etats-Unis, 1926, 23’)
Burlesque de Leo Mac Carey
Avec Charley Chase, Vivian Oakland, Charles Clary, Anne Howe, le chien Buddy
Monsieur et Madame Moose souffrent de leurs difformités physiques respectives. Chacun de leur côté, ils décident de faire appel à la chirurgie esthétique. Cela devient un jeu d'enfant de conter fleurette ailleurs lorsque le conjoint ne reconnaît pas sa moitié.

 
Champs-Elysées Film Festival : deuxième !
Du 12 au 18 juin 2013
>>> en savoir +
















 
Le Balzac participe à la deuxième édition du Champs-Elysées Film Festival qui se tiendra dans tous les cinémas des Champs-Elysées du 12 au 18 juin. Au programme, des hommages, des avant-premières de films français et américains, des séances jeune public...

Le programme du Balzac :

MERCREDI 12 JUIN

13h45 : Un, deux, trois soleil de Bertrand Blier
16h00 : Coldwater de Vincent Grashaw en avant-première, en présence du réalisateur (présentation avant la projection)
18h30 :Transamerica Express d’Arthur Hiller en version restaurée (copie neuve)
21h00 : Blood Pressure Sean Garrity en avant-première en présence du réalisateur (présentation avant la projection + débat à la fin de la projection)

JEUDI 13 JUIN

13h45 – Blood Pressure de Sean Garrity en avant-première, en présence du réalisateur (présentation avant la projection)
16h05 – Burn After Reading de Joel et Ethan Coen
18h10 – Programme de courts métrages de l’université de USC, en présence du représentant de l’université Christophe Nassif et Andres Mendez, producteur de Midnight.
20h15 – Le choix de Sophie d’Alan J. Pakula en version restaurée

VENDREDI 14 JUIN

13h45 – Transamerica Express de Arthur Hiller en version restaurée (copie neuve)
16h15 – Blood Pressure de Sean Garrity en avant-première et en présence du réalisateur (présentation avant la projection)
18h30 – Dans la tête de Charles Swann III de Roman Coppola en avant-première
21h15 – Clara et Moi d’Arnaud Viard en présence de Julie Gayet

SAMEDI 15 JUIN

11h00 – Tire la bobinette et le cinéma muet… (ciné-concert)
13h45 – Monte là-dessus de Fred Newmayer et Sam Taylor en version restaurée
15h40 – Le Roi et l’Oiseau, chef d’œuvre de Paul Grimault et Jacques Prévert en version restaurée
18h00 – Transamerica Express de Arthur Hiller en version restaurée (copie neuve)
20h45 – Dans la tête de Charles Swann III de Roman Coppola en avant-première






DIMANCHE 16 JUIN

11h00 – Pochette Surprise ! (ciné-concert)
13h45 – Plein Soleil de René Clément en version restaurée
16h15 – Chez nous c’est trois ! de Claude Duty en avant-première et en présence du réalisateur et de Noémie Lvovsky
18h30 – Elle s’en va d’Emmanuelle Bercot en avant-première et en présence de la réalisatrice
21h15 – Frances Ha de Noah Baumbach en avant-première

LUNDI 17 JUIN

13h45 – Programme de courts métrages américains
15h30 – Programme de courts métrages de l’université de USC, en présence du représentant de l’université Christophe Nassif et Andres Mendez, producteur de Midnight.
17h30 – Avant la nuit de Julian Schnabel
20h30 – Coldwater de Vincent Grashaw en avant-première et en présence du réalisateur (présentation avant la projection + débat à la fin de la projection)


MARDI 18 JUIN

13h45 – La Femme de chambre du Titanic de Bigas Luna
16h00 – Programme de courts métrages américains
17h45 – Coldwater de Vincent Grashaw en avant-première, dans la Compétition Officielle, en présence du réalisateur (présentation avant la projection)
20h10 – Un monde fou, fou, fou, fou de Stanley Kramer en version restaurée intégrale et inédite



en savoir plus
 
 
Soirée opéra avec Carmen
Mardi 18 juin à 19h30
>>> en savoir +


 
Dernière soirée opéra de la saison avec Carmen, représentation enregistrée en 2009 à la Scala de Milan, sous la direction de Daniel Barenboïm, avec le beau Jonas Kaufmann. Accueil champagne Roederer, bien sûr !
 
Avant-première du club : Ilo Ilo
Mardi 25 juin 2013
>>> en savoir +




 
Très belle soirée fin juin pour le Club des amis du Balzac… Nous avions annoncé une soirée surprise et nos fidèles spectateurs et amis sont venus en toute confiance… Ils n’ont pas été déçus. Après un accueil gourmand offert par notre voisin Flora Danica, ils ont pu entendre le pianiste Mikhail Rudy interpréter les Tableaux d’une exposition de Moussorgski, sur un montages d’images réalisé à partir des tableaux de Kandinsky… Après ce récital, nous avons projeté le film qui a reçu la caméra d’or au dernier Festival de Cannes et que nous sortirons en septembre : Ilo Ilo.
 
Festival de films Rudolf Noureev
Du 6 au 21 juillet
>>> en savoir +










 
En partenariat avec le Département Cinémathèque de la danse du Centre national de la Danse et les Etés de la Danse…

Festival de films Rudolf Noureev

Parallèlement à la programmation du Ballet national de l'Opéra de Vienne qui rend hommage à Rudolf Noureev, Les Etés de la Danse ont mis sur pieds - en partenariat avec le Département Cinémathèque de la danse du Centre national de la danse (CND) et le Cinéma Le Balzac - un festival de films consacrés à Rudolf Noureev, au danseur, au chorégraphe et au réalisateur de cinéma.

Trois week-ends - les 6-7 / 13-14 / 20-21 juillet - (avec des séances à 11h le samedi et le dimanche, et à 20h le dimanche soir) permettront de regarder sur grand écran les grands ballets (Casse-Noisette et Don Quichotte, filmés par lui-même, ainsi que sa Bayadère), de le voir danser dans Giselle et Le Lac des cygnes (qu'il chorégraphiait pour la première fois à Vienne en 1964), et de découvrir plusieurs documentaires sur sa carrière et sa vie, dont en exclusivité un film réalisé récemment par Fabrice Herrault La Passion Noureev (cette séance est une projection privée, uniquement sur invitation).
Certaines séances seront précédées de courts extraits de reportages de Douce François, tournés en spectacle et en répétitions, présentés au public pour la première fois.

Tous les films seront présentés par le journaliste René Sirvin, historien et spécialiste de la danse. Il sera accompagné d'invités.

Tarif unique : 12 euros


Samedi 6 juillet à 11h
Casse-Noisette, réalisé par Rudolf Noureev, avec Elisabeth Maurin et Laurent Hilaire (1989, 93’)
Présentation : René Sirvin et Elisabeth Maurin

Dimanche 7 juillet à 11h
Don Quichotte, coréalisé par Rudolf Noureev et Robert Helpmann, avec Rudolf Noureev, Robert Helpmann, Lucette Aldous - version originale remasterisée par Warner Music (1973, 107’)
Présentation : René Sirvin et Manuel Legris

Dimanche 7 juillet à 20h
En avant-première (sur invitation)
La Passion Noureev, documentaire réalisé et présenté par Fabrice Herrault (2013, 70’)
En présence de Fabrice Herrault, René Sirvin, Noëlla Pontois

Samedi 13 juillet à 11h
Noureev, documentaire réalisé par Patricia Foy (Grande-Bretagne, 1993, 90’)
Présentation : René Sirvin et Ariane Dolfus

Dimanche 14 juillet à 20h
Le Lac des cygnes, réalisé par Rudolf Noureev (version de Vienne), avec Rudolf Noureev et Margot Fonteyn (1967, 106’)
Présentation : René Sirvin et Elisabeth Platel

Samedi 20 juillet à 11h
Giselle, réalisé par Adriana Borgonovo, avec Rudolf Noureev et Carla Fracci (1980, 125’)
Présentation : René Sirvin et Wilfrid Romoli

Dimanche 21 juillet à 11h
"Pas de deux" avec Rudolf Noureev et Margot Fonteyn, extrait du ballet "Giselle" (1962), version originale remasterisée par ICA Classics.
Noureev à Spolète, documentaire coréalisé par Phillippe Collin et Pierre-André Boutang, avec Rudolf Noureev et Margot Fonteyn (1964, 53’)
Présentation : René Sirvin et Philippe Collin

Dimanche 21 juillet à 20h
La Bayadère (Actes 2 et 3), captation réalisée par Alexandre Tarta, avec Isabelle Guérin, Laurent Hilaire, Elisabeth Platel (1994, 81’)
suivi de Mémoire d’une Bayadère, documentaire réalisé par Catherine Dupuis avec Rudolf Noureev et Ninel Kourgapkina en répétition (1992, 25’)
Présentation : René Sirvin et Catherine Dupuis

Des DVD seront proposés à la vente tout au long du festival.

Remerciements : Warner Music, ICA Classics, Hardy Video

 
Avant-première du club : Elle s'en va
Mardi 17 septembre 2013
>>> en savoir +


 
Avant-première de rentrée pour la Club des amis du Balzac avec la projection du film d'Emmanuelle Bercot, "Elle s'en va", précédée du premier court métrage de la réalisatrice, "Les Vacances". Sans oublier l'accueil gourmand offert par Flora Danica !
 
Soirée pop avec Anna
Lundi 23 septembre à 20h30
>>> en savoir +








 
Anna, une comédie musicale réalisée en 1967 par Pierre Koralnik, avec Anna Karina et Jean-Claude Brialy. La musique de ce monument de la culture pop des années 60 est signée Serge Gainsbourg, qui joue dans le film, ainsi que Marianne Faithfull et Eddy Mitchell… La soirée était organisée en partenariat avec le Théâtre du Rond-Point dont le spectacle de rentrée Anna est adapté du film éponyme.
Devant une salle pleine, le Balzac a eu le plaisir d'accueillir Anna Karina, Pierre Koralnik et toute l'équipe de la pièce au Rond-Point.
 
Soirée opéra : Le Voyage à Reims, de Rossini
Mardi 24 septembre à 20h
>>> en savoir +


 
Représentation enregistrée en 2009 à la Scala de Milan, avec Patrizia Ciofi, Daniela Barcellona, Annick Massis...
 
Rosalia Chladek – pionnière autrichienne de la danse moderne
Dimanche 29 septembre à 11h
>>> en savoir +






 
Dans le cadre de la Semaine des Cultures Étrangères du FICEP, une séance au Balzac le dimanche 29 septembre à 11h

La danseuse, chorégraphe et pédagogue Rosalia Chladek fut sans conteste l’une des figures les plus emblématiques du renouvellement de l’art de la danse en Autriche et à travers l’Europe. À partir de sa reconstitution de la « Danse du Bâton » (1930), nous verrons ses apports au niveau du vocabulaire et la musicalité de cette grande pédagogue.
Seront également présentés un documentaire sur sa vie et sa technique et des chorégraphies récentes.
Cette séance est présentée par le Forum Culturel Autrichien dans le cadre de la Semaine des Cultures Etrangères.
Tarif unique : 4€

 
Fêtes baroques... les 10 ans du Concert d'Astrée
Lundi 30 septembre à 20h
>>> en savoir +








 
Séance exceptionnelle le 30 septembre à 20h, pour les 10 ans du Concert d’Astrée, en présence d’Emmanuelle Haïm.
Projection du concert filmé en décembre 2011 au Théâtre des Champs-Elysées, avec la participation de Natalie Dessay, Philippe Jarrousky, Patricia Petibon, Sandrine Piau, Rolando Villazon, Anne Sofie Von Otter, Magali Léger…
Avec des extraits de Rameau, Purcell, Lully, Haendel.
En partenariat avec Jeanine Roze Production

 
Jean-Marc Luisada,
6 et 7 octobre
>>> en savoir +


















 
Jean-Marc Luisada
« le cinéma, la musique de ma vie »

Trois séances exceptionnelles au Balzac
dimanche 6 octobre à 11h
dimanche 6 octobre à 20h
lundi 7 octobre à 20h

Le pianiste Jean-Marc Luisada présente trois des plus beaux films de sa cinémathèque intime.
Avant chaque projection, il offre un mini-récital de piano dont le programme est inspiré par le film.

Dimanche 6 octobre à 11h
Libelei, de Max Ophuls (Allemagne, 1933)
Christine, fille d’un modeste violoniste, tombe amoureuse d’un séduisant lieutenant de la garde impériale de François-Joseph, qui ne voit en elle qu’une amourette (Libelei). Il a depuis longtemps une liaison avec la baronne Eggerdorff avec laquelle il n’a pas l’intention de rompre…
« Tout le cinéma d’Ophuls est sorti de cette histoire mélancolique et profondément émouvante d’une midinette viennoise portée par un rêve d’amour et cruellement désillusionnée. Le thème de la femme qui n’a droit qu’à un bref bonheur et à des lendemains désenchantés et tragiques est déjà là… » (Jacques Siclier)
Programme du récital de Jean-Marc Luisada en première partie :
Mozart [adagio pour harmonica de verre]
Mozart [Fantaisie en ré mineur]
Robert Schumann [Arabesque op. 18]
Beethoven [Six bagatelles op.126]


Dimanche 6 octobre à 20h
Les Chaussons rouges, de Michael Powell et Emeric Pressburger (Grande-Bretagne, 1948)
La jeune danseuse Victoria et le compositeur Julian Krasner sont engagés par Lermontov, un célèbre impresario, pour créer un ballet, Les Chaussons rouges, dont Julian écrirait la musique et Victoria serait la vedette principale. Le spectacle est un triomphe et les deux jeunes gens veulent se marier. Lermontov, tenant à ce que Victoria poursuive sa carrière, réussit à les séparer…
Le grand métier de Pressburger a été d’avoir transformé cette histoire pour midinettes en un spectacle éblouissant basé sur la fantaisie et l’imaginaire. On se laisse littéralement griser par les images. L’importance de la partie chorégraphique, tant en longueur qu’en richesse dramatique, est bien entendu indissociable de l’œuvre : cette partie suit, amplifie et sublime la trame primaire de l’histoire.
Programme du récital de Jean-Marc Luisada en première partie :
Chopin [Prélude n°7]
Chopin [8 mazurkas]
Chopin [Grande valse brillante op. 18]
Chopin [La Polonaise Fantaisie op. 61]


Lundi 7 octobre à 20h
Mort à Venise de Luchino Visconti (Italie, 1971)
Un chef d’orchestre vieillissant, pour qui la musique était tout, arrive dans un hôtel luxueux de Venise. Tout lui serait indifférent s’il n’était frappé par la beauté d’un adolescent, Tadzio.
« Chef d’œuvre de Visconti : le thème emprunté à Thomas Mann, une Venise admirable et pourrissante, la musique de Malher, la qualité de l’interprétation de Dirk Bogarde, tout nous subjugue dans ce film parfaitement maîtrisé. » (Jean Tulard)
Programme du récital de Jean-Marc Luisada en première partie :
Fauré [11e Nocturne]
Schubert [Sonate D960 en si bémol]
Schumann [Scènes d’enfants]

Tarif par séance : 20 euros – Pass pour les 3 séances : 45 euros

 
Pochette Surprise
Dimanche 13 octobre à 11h
>>> en savoir +






 
Séance exceptionnelle avec un quatuor à cordes !

Accompagnement musical : Quatuor Prima Vista
Elzbieta Gladys : violon 1
Benjamin Fabre : violon 2
Baudime Jam : alto
Frédéric Deville : violoncelle
Musique originale : Baudime Jam

Présentation des films : Mireille Beaulieu

LE BARBIER FIN DE SIECLE (France, 1897, 1’)
Métamorphose renversante. La tête du client lui est enlevée pour être rasée, puis elle lui est remise, l’opération terminée.

VOYAGE AUTOUR D’UNE ETOILE (France, 1906, 5’)
Scène à truc de Gaston Velle
Depuis longtemps, un vieil astronome adorait une étoile. Il n'avait qu'une idée, l'approcher, lui déclarer sa flamme ! Mais comment y parvenir ? La vue des bulles de savon avec lesquelles s'amusent les enfants lui suggère une idée simple et géniale à la fois.

FELIX THE CAT DINES AND PINES (Etats-Unis, 1927, 7’)
Dessin animé de la série “Félix le chat”
Réalisation : Pat Sullivan
Le ventre vide, Félix se met en quête d'un bon repas.

NOW YOU TELL ONE - NON TU EXAGERES ! (Etats-Unis, 1926, 22’)
Burlesque de et avec Charley Bowers
Le club des menteurs se réunit pour élire l'histoire la plus invraisemblable. L'aventure survenue à Bricolo, génial inventeur d'un procédé de greffe universel, à toutes les chances de remporter la palme.

PETER PAN HANDLED - AU ROYAUME DE L’AIR (Etats-Unis, 1925, 11’)
Dessin animé de la série Dinky Doodle
Réalisation : Walter Lantz
Notre jeune héros, accompagné de son chien, est invité au royaume de l'air où Peter Pan est en lutte permanente avec le capitaine Crochet.

THE HAUNTED HOUSE - MALEC CHEZ LES FANTOMES (Etats-Unis, 1921, 24’)
Burlesque de et avec Buster Keaton
Buster, caissier dans une banque, soupçonne son patron de malversations. Il se rend chez ce dernier, dont la maison semble peuplée de fantômes... à moins qu'il ne s'agisse de faux-monnayeurs.

 
Opéra : Madame Butterfly
Lundi 14 octobre à 20h
>>> en savoir +


 
Attention : enregistrement culte ! Cette représentation de Madame Butterfly, opéra de Puccini, a été enregistrée à Vienne en 1974, sous la baguette d'Herbert Von Karajan, avec Mirella Fredi et Placido Domingo. Avec accueil champagne bien sûr !
 
Etudes sur Paris, d'André Sauvage
mardi 15 octobre à 20h30
>>> en savoir +


 
Mardi 15 octobre 2013, le cinéma Le Balzac accueillera le Quatuor Prima Vista pour un ciné-concert exceptionnel sur le documentaire poétique « Études sur Paris » d’André Sauvage.

Paris à la fin des années 1920 est une ville aux visages multiples, ô combien vivante. On y arrive en péniche, par les canaux qui rejoignent la Seine et où s’acharnent des milliers d’ouvriers. De l’Opéra à la butte Montmartre, au rythme des monuments historiques, la traversée de la capitale donne à voir une foule changeante. La promenade se prolonge sur les boulevards qui bordent les fortifications, puis à nouveau au fil de l’eau entre les quais animés des îles de Paris, pour s’achever au coeur du Quartier latin…

Mais par-delà le témoignage esthétique d’un regard d’artiste sur une ville que la distanciation nous fait apparaître en 2012 avec une aura de nostalgie, il reste la pertinence intemporelle de son observation des hommes, des femmes et des enfants qui croisent son objectif. Paris est avant tout une ville humaine : on y travaille sans relâche sur les quais et dans les rues, on s’y déplace comme dans une ruche (modernité et omniprésence des moyens de transports), on y joue (Sauvage porte sur les enfants un regard plein de tendresse), on y flemmarde (le clochard est un personnage leitmotiv du film), on s’y rencontre avec ses voisins, on s’y recueille dans les austères et immuables sanctuaires de la foi, on y croise des artistes (peintres, mais aussi musiciens et acteurs par procuration derrière les murs de l’Opéra et des cinémas), et les couples amoureux s’y font et s’y défont au fil d’une carte du tendre aux chemins entrelacés.

À l’occasion de la sortie DVD de la version restaurée de ce film en 2012, Carlotta Films a commandé à Baudime Jam et au Quatuor Prima Vista la création d’une partition originale. Pour sa première incursion dans l’univers très spécifique du documentaire, le compositeur a imaginé un univers musical empreint d’une poésie «à la française», teintée de nostalgie, mais aussi ponctuée de rythmes jazzy évoquant les Années Folles. La douce monotonie des écluses, l’effervescence des grands boulevards, la mélancolie des terrains vagues, l’élégance des beaux quartiers, le mystère des canaux souterrains, l’incessant ballet des trains, des voitures et des rames de métro, le paisible cheminement de la Seine ponctué d’îlots, le riche foisonnement intellectuel et artistique, l’imposante et sévère présence de Notre-Dame, et la magie tendre de l’enfance : toutes ces nuances se retrouvent au fil d’une partition qui se met fidèlement au service d’un film qu’elle met en valeur avec un sens poétique inné

Membre de l'Union des Compositeurs de Musique de Film (UCMF) Baudime Jam a composé plusieurs musiques de longs métrages muets (Le Mécano de la Générale, Le Pirate noir, Nosferatu, Les deux Orphelines, La Divine, Deux Étoiles dans la voie lactée) et de courts métrages (La Maison hantée, Voyage autour d'une étoile, Au royaume de l'air, Le Rhône, etc.).

C’est le Quatuor Prima Vista qui accompagnera la projection du film. Premier quatuor à cordes à avoir inscrit des ciné-concerts à son répertoire, et un des rares ensembles à accompagner des films muets sur des partitions originales, le Quatuor Prima Vista, fondé en 1997, s'est produit avec succès dans de nombreux festivals en France, en Europe (Espagne, Italie, Russie, Pologne, Allemagne, Angleterre) et Outre-Mer (aux États-Unis et jusqu'en Afrique).

L'occasion, donc, de redécouvrir Paris avec un autre regard, tout en faisant l’expérience d’une séance de cinéma au temps héroïque du muet, à des années lumières de la Dolby et du THX : un véritable spectacle vivant qui associe découverte du patrimoine cinématographique et création musicale.
> le Quatuor Prima Vista

Elzbieta Gladys : violon 1
Benjamin Fabre : violon 2
Baudime Jam : alto
Frédéric Deville : violoncelle

La partition des «Études sur Paris» a été composée du 8 au 21 juillet 2012 à Augères (Creuse) et enregistrée les 27 et 28 juillet 2012 au studio Hakesound (Romainville). Le DVD est sorti le 10 octobre 2012 et le ciné-concert a été créé le 17 novembre 2012 à Orléans où sont conservées des archives d’André Sauvage, et en présence de la famille du réalisateur.

site internet : http://quatuorprimavista.online.fr


> Extraits de presse


« Un pur moment de bonheur : difficile de mettre des mots sur la prestation du Quatuor Prima Vista qui a donné un ciné-concert époustouflant. Une performance artistique, un spectacle exceptionnel. »
- Caroline Musquet, Le Journal de Saône et Loire

« Des musiciens virtuoses, en totale empathie avec l'histoire et les personnages. Une vraie performance. »
- Emmanuel Daligand, Le Journal de Saône-et-Loire

« Les musiciens ont magnifié le lyrisme de l'image dans ses nuances mélodramatiques et épiques, redonnant littéralement vie au film. Prima Vista fait chanter le silence. »
- Julie Ho Hoa., La Montagne

« Les musiciens ont envoûté le public [...] par un accompagnement musical original de haute qualité. La partition de Baudime Jam, caractérisée par son unité stylistique, colle idéalement à l'image. »
- Jérôme Tati, La Montagne

« Le meilleur accompagnement de film muet qu’il m’ait été donné d’entendre. »
- Lisa Nesselson, Variety

« Un accompagnement superbe. »
- Beata Was, Gazeta Olsztynska

« Divisé par une profusion de flèches à l'arc de son génie, Baudime Jam m'apparaît tel l'un de nos plus grands espoirs. Rares sont les musiques qui me touchent davantage que son lyrisme intimiste. »
- Jean Alain Joubert, Les Amis de la Musique Française


 
Le Prix La Croix du Documentaire
Jeudi 17 octobre 2013
>>> en savoir +






 
Le jury du Prix, lancé cette année par le quotidien La Croix, a distingué "La Saga des Conti", de Jérôme Palteau. Ce film relate, vu depuis les coulisses et à travers les portraits de ses principaux acteurs, la mobilisation des salariés de l'usine de pneumatiques "Continental" de Clairoix après l'annonce de la fermeture du site en 2009.
Au programme de la soirée : Remise du prix à Jérôme Palteau, animée par Arnaud Schwartz en présence de Dominique Quinio (directrice de La Croix, présidente du jury), Raoul Peck (président de la Fémis, parrain de l'édition 2013), Julie Bertuccelli (présidente de la Scam), Jean-Paul Salomé (président d'Unifrance Films) - Projection du film - Cocktail.
 
Soirée opéra avec la Walkyrie de Wagner
Mardi 5 novembre à 19h30
>>> en savoir +






 
Cet opéra majeur de Wagner a été enregistré en 2010 à la Scala de Milan, sous la direction de Daniel Barenboim, avec Simon O'Neill, John Tomlinson, Waltraud Meier... Avec accueil champagne bien sûr !
 
Ciné-concert : Où sont les rêves de jeunesse ?
Mardi 12 novembre à 20h30
>>> en savoir +




 
Merveilleux film réalisé par Yasujiro Ozu en 1932, "Où sont les rêves de jeunesse ?" sera accompagné par Alexandra Grimal (saxophone soprano) et Nelson Veras (guitare).
 
Opérette avec La Chauve-Souris !
Samedi 16 novembre à 14h30
>>> en savoir +














 
Un nouveau rendez-vous au Balzac le samedi après-midi, avec un programme d'opérettes. Musique, humour, légèreté... et gourmandises au menu puisque nous organisons ces séances en partenariat avec la maison Angelina ! Premier rendez-vous le 16 novembre avec la Chauve Souris de Johann Strauss II, enregistré à Munich en 1986 sous la direction du grand Carlos Kleiber.
 
Pochette Surprise
Dimanche 17 novembre à 11h
>>> en savoir +




















 
Le rendez-vous des petits et des grands, avec un programme de films muets accompagnés au piano et des glaces offertes ! La fête pour toute la famille !

Accompagnement des films au piano : Jean-Baptiste Doulcet
Programmation, présentation et traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Catalogue Lobster Films

LE VOLEUR INVISIBLE (France, 1909, 4’)
Scène à truc de Segundo de Chomon
Ayant lu le roman de H.G. Wells "l'homme invisible", un homme arrive à se rendre totalement invisible. Il erre dans les rues, terrifiant ceux qu'il rencontre par de soudaines manifestations de sa personne, pénétrant dans les maisons et y commettant des vols.

FELIX IN FAIRYLAND - FELIX AU ROYAUME DES FEES (Etats-Unis, 1923, 7’)
Dessin animé de Pat Sullivan, série « Félix le chat »
Félix rencontre Miss Muffett, une vieille dame qui habite dans une chaussure. Il va aider toute sa famille à se reloger dans le château de l'ogre.

NORTH OF 50-50 (Etats-Unis, 1924, 9’)
Burlesque de Len Powers
Parodie de western, jouée par des animaux. Un trappeur à moitié ivre tue un canard qui regardait avec trop d'insistance sa compagne. Le shérif est alors à ses trousses pour faire justice.

GOODE KNIGHT (Etats-Unis, 1934, 6’)
Dessin animé de George Stallings
Robin des bois tente de conquérir le coeur de sa princesse, malheureusement, le loup shérif s'interpose.

LE PUITS FANTASTIQUE (France, 1903, 3’)
Comédie de Georges Méliès
Un paysan arrive avec son âne sur la place d’un village. Il refuse de donner l’aumône à une vieille mendiante qui, malheureusement pour lui, est une sorcière. Elle ensorcelle le puits du village qui joue mille tours au paysan en grandissant puis en laissant passage au Diable, à un dragon et à des crapauds.

BORED CUCKOO (Etats-Unis, 1948, 8’)
Dessin animé de Bill Tytla
Série Noveltoons
Un coucou en a marre de faire le coucou et veut être un oiseau comme les autres. Il lâche son horloge coucou et va rejoindre les vrais oiseaux. Mais certains se fichent de lui. Il tombe amoureux d’une chanteuse. L’hiver arrive, les oiseaux partent et le coucou se retrouve tout seul, il rentre chez lui et retrouve la fille qui l’attend. Et ils vécurent très heureux.....

OUT WEST - FATTY BISTRO (Etats-Unis, 1918, 20’)
Burlesque de Roscoe “Fatty” Arbuckle
Avec : Roscoe "Fatty" Arbuckle, Buster Keaton, Al Saint-John, Alice Lake, Betty Compson…
Au Far West, Fatty devient barman d'un saloon où Wild Bill Hiccup fait régner la terreur.


 
Kinopolska : carte blanche à Roman Polanski
19 au 24 novembre 2013
>>> en savoir +


 
ROMAN POLANSKI à l’honneur de la sixième édition de KINOPOLSKA

Le Festival Kinopolska célèbre, pour sa sixième édition, le cinéma polonais en mettant à l’honneur Roman Polański.

Alors que son nouveau film La Venus à la Fourrure sortira en salles le 20 novembre prochain, KINOPOLSKA a rendu hommage à Roman Polanski en présentant six de ses films.

Le cinéaste a choisi parmi sa filmographie de nous présenter son premier film réalisé en 1962 Le Couteau dans l’eau, mais aussi Cul de sac (1966), Le Bal des Vampires (1967), Chinatown (1974), Le Locataire (1976) ou encore Le Pianiste (2002).

Une Carte Blanche exceptionnelle sera également donnée à Roman Polanski. Ce dernier a sélectionné six classiques de la cinématographique polonaise, des films rares de Andrzej Wajda et de Jerzy Kawalerowicz mais aussi un film inédit de 1948, Ulica Graniczna d’Aleksander Ford.

Parallèlement, six longs métrages étaient présentés en compétition, illustrant la diversité et la richesse de la production cinématographique polonaise contemporaine.



en savoir plus
 
 
Ciné-Rencontre La Croix Le Balzac : Le Vendeur
Lundi 25 novembre à 20h
>>> en savoir +


 
Une Ciné-Rencontre La Croix Le Balzac a eu lieu lundi 25 novembre à 20h, avec l'avant-première du film québécois de Sébastien Pilote, Le Vendeur (sortie 2014). La soirée était animée par Jean-Claude Raspiengeas de La Croix, en présence du réalisateur et du producteur.
 
Ciné-concert : Forfaiture
Mardi 26 novembre à 20h30
>>> en savoir +




 
Forfaiture (The Cheat), film magistral réalisé par Cecil B De Mille en 1915 sera accompagné en direct au piano par Karol Beffa.
 
Avant-première : The Lunchbox
Lundi 2 décembre 2013
>>> en savoir +


 
Nouvelle avant-première du Club des Amis du Balzac, avec le très beau film indien "The Lunchbox", accompagnée d'un accueil gourmand offert par Flora Danica et d'un petit cadeau Kusmi, nouveau partenaire du club.
 
Soirée opéra : Orphée et Eurydice
Mardi 3 décembre à 20h
>>> en savoir +
 
Orphée et Eurydice, de Gluck, a été enregistré en 2011 au Festival Castell de Peralada, dans une mise en scène brillante de la Fura dels Baus. Séance unique au Balzac le 3 décembre à 20h. Avec accueil champagne !
 
Western et plateau repas : L'Homme qui tua Liberty Valance
Jeudi 5 décembre à 20h
>>> en savoir +


 
Un très grand film réalisé par John Ford, suivi d'un plateau repas Dalloyau servi en salles et une discussion avec LE spécialiste du genre, Bertrand Tavernier... Une soirée passionnante et des débats passionnés. Un grand moment !
 
Le César 2014 du meilleur court métrage
Samedi 30 novembre et samedi 7 décembre à 10h
>>> en savoir +
 
La sélection officielle pour le César 2014 du court métrage est programmée au Balzac !
Deux séances le samedi matin, tarif unique 5 euros.

samedi 30 novembre à 10h : 1ère partie

Avant que de tout perdre, de Xavier Legrand / 29 min
Lisières, de Grégoire Colin / 25 min
Les Lézards, de Vincent Mariette / 14 min
Marseille la nuit, de Marie Monge / 40 min
Bambi, de Sébastien Lifshitz / 58 min

samedi 7 décembre à 10h : 2e partie
La lampe au beurre de yak, de Hu Wei / 15 min
Rétention, de Thomas Kruithof / 15 min
Le monde à l’envers, de Sylvain Desclous / 37 min
Argile, de Michaël Guerraz / 18 min
La Fugue, de Jean-Bernard Marlin / 22 min
La dernière caravane, de Foued Mansour / 16 min
Rodri, de Franco Lolli / 23 min

 
Pochette Surprise
Dimanche 8 décembre à 11h
>>> en savoir +














 
Le rendez-vous des petits et des grands, avec un programme de films muets accompagnés au piano et des glaces offertes ! La fête pour toute la famille !

Présentation de la séance et traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Piano : Fabien Touchard

CENDRILLON (France, 1899, 5’)
Un conte de Georges Méliès
Cendrillon est le souffre-douleur de sa marâtre et de ses deux soeurs. Cependant, sa Fée Marraine lui permet d’aller au bal, à condition qu’elle soit rentrée à minuit ! En s’enfuyant du palais royal où elle dansait avec le Prince, Cendrillon a perdu sa pantoufle de vair ! Le prince l’essaie à toutes les jeunes filles du royaume : seule Cendrillon peut la mettre à son pied. Ils se marient au milieu de l’allégresse générale.

PUZZLE (Etats-Unis, 1923, 7’)
Dessin animé de Dave et Max Fleischer
Max voudrait faire un puzzle bien tranquillement, mais Koko que le sujet intéresse également vient sans arrêt le perturber dans son travail.

HIGH ROLLERS - AU SKATING (Etats-Unis, 1921, 11’)
Burlesque de Charles PArrott avec Harry “Snub” Pollard, Sunshine Sammy, Sammy Brooks, George Rowe, Mark Jones, Marie Mosquini
Un après-midi au skating avec Marie et ses deux prétendants, mais n'est pas le roi du patin à roulette qui veut. Deux singes ayant trouvé refuge dans la patinoire après avoir réussi à s'enfuir de leur cage, une bagarre sur patin dégénérera jusqu'à l'arrivée de la police.

BIG MAN FROM THE NORTH (Etats-Unis, 1931, 7’)
Dessin animé de Hugh Harman
Bosko est chargé de ramener " mort ou vivant " un bandit. Alors qu'il entre dans un bar, il découvre une jeune fille. C'est alors que...

LE MELOMANE (France, 1903, 3’)
Scène à truc de Georges Méliès
Accompagné de ses élèves, un mélomane utilise des fils télégraphiques comme une portée musicale. Il y accroche sa propre tête pour former les notes des trois premières mesures de l’hymne anglais.

STUPIDTITIOUS CAT (Etats-Unis, 1947, 6’)
Dessin animé de Seymour Kneitel
Un chat superstitieux décide de manger un merle pour son petit déjeuner. Le merle profite de la superstition du chat, et gagne la partie en faisant fuir le chat. End : en fait c’était le vendredi 13, et l’on découvre que l’oiseau lui aussi est superstitieux.

THE VAGABOND - CHARLOT MUSICIEN (Etats-Unis, 1916, 26’)
Bulesque de Charles Chaplin avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell, Lloyd Bacon, Albert Austin, Léo White
Charlot est un vagabond violoniste qui vit de sa musique. Il tombe amoureux d’une jeune fille enlevée par des bohémiens, Edna, qui vit de misère dans une roulotte, est choisie comme modèle par un peintre de passage. La toile est exposée, et sa mère très riche reconnaît la fille qu’elle a perdue depuis des années. Edna choisira t’elle l’amour ou le confort feutré de son milieu d’origine ?

Les films du THE CHAPLIN ESSANAY-MUTUAL PROJECT ont été restaurés par la Fondazione Cineteca di Bologna et Lobster Films, en association avec Film Preservation Associates et l’Association Chaplin.


 
Il Ribelle : avant-première en France
Dimanche 8 décembre à 11h
>>> en savoir +


 
Première projection française du documentaire de Giancarlo Bocchi consacré à la figure du révolutionnaire Guido Picelli, "Il Ribelle".
Entrée libre dans la limite des places disponibles, en présence du réalisateur.

« Le Rebelle » est un film documentaire qui narre la surprenante et aventureuse histoire de Guido Picelli, le «Che Guevara» italien qui lutta pour la liberté et la justice sociale en Italie, France, Belgique, URSS et Espagne. Dès 1922 il mit en fuite 10.000 fascistes qui assiégeaient la ville de Parme avec une poignée de ses «Hardis du peuple» et devint «l’homme qui terrorisait Mussolini». Mais quand il arriva en 1932 en URSS, Staline le considéra un «rebelle» à anéantir. Devenu un héros populaire audacieux et railleur, il se battit contre toute forme de fascisme et de totalitarisme. Commandant du «Bataillon Garibaldi» lors de la Guerre d’Espagne, il obtint à Mirabueno la première victoire républicaine sur le front de Madrid mais fut tué par une balle anonyme 4 jours plus tard, le 5 février 1937. Une histoire cachée jusqu’à ce jour, et pourtant très actuelle. Une redécouverte, après des années de recherches dans les archives internationales.
 
De Rome à Paris
11-12-13 décembre
>>> en savoir +




















 
Du 11 au 13 décembre au Balzac
De Rome à Paris
Trois jours pour fêter le cinéma italien
Entrée libre ! (dans la limite des places disponibles)

L’UNEFA (Association Nationale des Exportateurs de Films et de l’Audiovisuel),en collaboration avec l’ANICA (Association Nationale de l’Industrie Cinématographique et de l’Audiovisuel) présente 8 films italiens, avec le soutien de la Direction Générale du Cinéma Ministère de la Culture en Italie et de l’Institut culturel Italien de Paris.

Les réalisateurs des films sélectionnés présenteront leur film pendant la conférence d’ouverture, mercredi 11 décembre à 11h.


JOURNÉE D’OUVERTURE : MERCREDI 11 DÉCEMBRE À 11h

11h : Conférence de presse
La vigueur retrouvée du cinéma italien, Quelle diffusion pour les films italiens en France?
Avec la participation de :
Nicola Borrelli, Directeur général du Cinéma-Ministère de la Culture, Italie
Paola Corvino, UNEFA
Marina Valensise, Directrice de l’Institut Cuturel Italien de Paris
Jean. A Gili, historien du cinéma et directeur du Festival du cinéma italien d’Annecy
Un représentant du Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée (sous réserves)

Les réalisateurs des films sélectionnés présenteront leurs films pendant la conférence
de presse :
Cristian Scardigno réalisateur d’AMOREODIO
Stefano Lodovichi, réalisateur d’AQUADRO et Tommaso Arrighi, producteur (Mood film)
Bruno Oliviero, réalisateur de LA VARIABILE UMANA
Elisa Fuksas réalisatrice de NINA
Rolando Ravello réalisateur de TUTTI CONTRO TUTTI
Matteo Pellegrini réalisateur d’ ITALIAN MOVIES
Francesco Amato réalisateur de COSIMO E NICOLE
Francesco Bonsembiante producteur (Jolefilm) de LA PRIMA NEVE

13h : Cocktail avec dégustation de produits italiens
15h : Projection de Amoreodio


LES FILMS PRÉSENTÉS PENDANT LES 3 JOURS

AMOREODIO / AMOURETHAINE DE CRISTIAN SCARDIGNO, 105 mn
Avec : Francesca Ferrazzo, Michele Degirolamo, Chiara Petruzzelli, Raffaele Buranelli
Genre : Drame
Société de production : Underdog Film
SYNOPSIS
Katia est une jeune fille de 17 ans apathique et frustrée. Elle passe ses journées en compagnie d’Andrea, son petit ami. Quand elle n'est pas avec lui, elle rencontre secrètement d'autres garçons, regarde des vidéos sur Internet et se dispute avec ses parents. Vivre dans la monotonie d'une petite ville suburbaine amène ainsi progressivement Katia et Andrea à se perdre dans un tourbillon d'immoralité et de transgression. Jusqu'à un épilogue tragique...
CRISTIAN SCARDIGNO
Réalisateur et scénariste. Licencié au DAMS de l'université de Rome et diplômé à l'Accademia di cinema Griffith, il est auteur de courts-métrages sélectionnés et lauréats de plusieurs festivals internationaux. Depuis 2009, il est directeur du Priverno Film Festival. Il écrit pour des magazines de cinéma. Il est associé d’Underdog Film. Amoreodio est son premier film.
Mercredi 11 à 15h et vendredi 13 à 18h


AQUADRO / DE STEFANO LODOVICHI, 93 mn
Avec : Maria Vittoria Barrella, Lorenzo Colombi, Ilaria Giachi, Gaia Igini
Genre : Comédie dramatique
Société de production : Mood film avec Rai cinema
SYNOPSIS
Deux adolescents originaires de Bolzano, Alberto et Amanda, se rencontrent lors d’un voyage scolaire et tombent amoureux. Derrière une apparente normalité, Alberto cache une passion pour le monde du porno amateur sur le web. Quand Amanda découvre que cette dépendance rend compliquée leur relation, elle commence à se prêter à des jeux de plus en plus audacieux, jusqu’à se laisser filmer alors qu’ils font l’amour pour la première fois. Mais cette vidéo qui devait être leur secret se retrouve sur internet…
STEFANO LODOVICHI
Né à Grosseto en 1983. Il est diplômé en méthodologies du langage cinématographique à l'Université de Sienne. Il travaille depuis douze ans, d'abord comme assistant, puis comme réalisateur pour le cinéma, la télévision, la publicité et les clips vidéo. On compte parmi ses réalisations le court-métrage Dueditre, le court documentaire Children of God, la co-réalisation de Il Pranzo di Natale, le docu-fiction Pascoli a Barga ainsi que le long-métrage Aquadro.
Jeudi 12 à 16h30 et vendredi 13 à 16h


COSIMO E NICOLE DE FRANCESCO AMATO, 101 mn
Avec : Riccardo Scamarcio, Clara Ponsot, Paolo Sassanelli, Souleymane Sow
Genre : Drame
Société de production : Cattleya et Fastfilm avec Rai Cinema
SYNOPSIS
Il est italien, elle est française, ils se sont rencontrés au G8 de Gênes et ne se sont plus quittés. Ils sont revenus à Gênes où leur ami Paolo les associe à son projet de création d’un espace pour des concerts en plein air. Pendant le montage des gradins, Alioune, un jeune clandestin tombe et meurt. Paolo veut éviter les ennuis, Cosimo et Nicole l’aident à faire disparaître le corps. Mais Nicole est hantée par le souvenir de ce corps gisant au sol. Une histoire contemporaine, typique de la génération de la précarité, un road-movie musical où l’amour passion est vécu comme une riposte et une fuite. Riccardo Scamarcio et Clara Ponsot forment un couple étonnant et détonnant.
FRANCESCO AMATO
Né à Turin en 1978. De 2001 à 2003, il réalise des documentaires et des courts métrages, dont Fils Pen (Figlio di Penna), lauréat du Festival du Film de Turin, choisi en compétition à Cannes. Il a étudié à Rome, au Centro Sperimentale di Cinematografia où il tourne Qu'est-ce que je fais içi ? (Ma che ci faccio qui!) projet de fin d'études. Ce premier film, co-produit par Rai Cinema, sort en salle en septembre 2006. Il a remporté des prix à Annecy, Nice et San Francisco et a été montré dans une vingtaine de pays. Il était candidat pour le David di Donatello et le Golden Globe comme meilleur premier long métrage. Depuis 2007, il a écrit deux scénarios pour ITC Movie et Cattleya. Il a gagné une bourse pour la New York Film Academy. Il travaille comme professeur à la Scuola Holden de Turin, au Centro Sperimentale de Rome et à Palerme. Il a dirigé, pendant dix semaines, la seconde unité de la série télévisée I liceali 2, réalisé par Lucio Pellegrini. Enfin, il est co-fondateur , avec d'autres jeunes réalisateurs, du projet Kino cinéma indépendant à Rome en 2010.
Mercredi 11 à 21h


ITALIAN MOVIES DE MATTEO PELLEGRINI, 99 mn
Avec : Aleksei Guskov, Eriq Ebouaney, Anita Kravos, Michele Venitucci
Genre : Comédie
Société de production : Indiana Production, Eagle Pictures, Lumiq Studios, avec SkyCinema, Merenda Film et Edi
SYNOPSIS
Alors qu'un groupe d'immigrés nettoient de nuit les studios de la télévision où on tourne une célèbre série, ils trouvent le casier des caméras ouverts. L'un d'eux a une idée : un de ses amis se marie et filmer la cérémonie de mariage serait un cadeau magnifique. Bientôt, ce premier essai devient un vrai business parallèle qui les concerne tous, un par un, les encourageant à oser en faire encore plus…
MATTEO PELLEGRINI
Né à Milan en 1967. Etudes au DAMS de Bologne. Diplômé en 1991 comme assistant opérateur au CFP de Technique Cinématographique de Milan. De 1994 à 1997, il a réalisé plusieurs courts métrages dont Tourbillon, présenté en compétition à Montpellier. Depuis 1997, il a réalisé des clips musicaux pour différents artistes. Depuis 2003, il collabore avec Giovanna Mari et Paolo Rossi, pour l'écriture de longs métrages.
Mercredi 11 à 19h


LA PRIMA NEVE D’ANDREA SEGRE, 105 mn
Avec : Jean-Christophe Folly, Matteo Marchel, Anita Caprioli, Peter Mitterrutzner
Genre : Drame
Société de production : Jolefilm avec Rai Cinema
SYNOPSIS
Italie, automne 2012. L’hiver approche au fond d’une vallée chatoyante des montagnes du Trentino. Dani, jeune veuf malien, est hébergé provisoirement dans le Centre d’accueil avec sa petite fille, âgée d’un an à peine. Pour occuper ses journées, il aide le vieil apiculteur d’un hameau voisin à préparer ses ruches en prévision du froid. Elisa travaille au Centre. Elle a repéré les difficultés de Dani pour s’occuper de sa fille. Veuve elle aussi, elle sait combien il est pénible d’élever un enfant seul. Son fils Michele, enfant sauvage et frondeur, lui mène la vie dure depuis un certain temps. A Michele, il manque un père ; à Dani, le courage de le devenir.
ANDREA SEGRE
Né à Dolo (Venise). En 1976 il débute à la télévision et réalise des documentaires: Berlino 1989-1999 : il muro nella testa et Pescatori a Chioggia (Pêcheurs à Chioggia). A partir de 2001, il se rapproche du mouvement des documentaristes italiens, à travers le groupe Doc.it et Apollo11, en passant par de nombreuses expériences nationales et européennes. Il développe comme réalisateur les thèmes de l'espace social et géographique de la région du Veneto, en particulier dans les documentaires Pescatori a Chioggia, Marghera Canale Nord et La mal’ombra (Mal d’ombre). En tant que docteur en sociologie de la communication à l'Université de Bologna, il traite des questions de migration vers l'Europe (Come un uomo sulla terra - Comme un homme sur la terre, A sud di Lampedusa - Au sud de Lampedusa, Il sangue verde - Le sang vert, Mare chiuso - Mer fermée) et travaille sur des projets de coopération internationale. En 2010, il réalise son premier long métrage de fiction, Io sono Li, qui est présenté dans des nombreux festivals internationaux en gagnant des nombreux prix, dont le Prix LUX 2012 du Parlement européen , et distribué dans plus de 30 pays . La Prima neve est son deuxième long métrage. Il est le fondateur de l’association ZaLab.
Mercredi 11 à 17h et vendredi 13 à 20h


NINA D’ELISA FUKSAS, 80 mn
Avec : Diane Fleri, Luca Marinelli, Ernesto Mahieux, Luigi Catani
Genre : Romance
Société de production : Magda Film, Paco Cinematografica avec Rai Cinema
SYNOPSIS
Une jeune femme au seuil de ses trente ans, Nina, est passionnée de la Chine, et vient de se découvrir un don pour le chant. C’est l’été et Nina reste dans une Rome complètement déserte pour garder le chien, le hamster et les poissons d’un ami. Elle rencontre par hasard Ettore, un enfant un peu mystérieux qui a les clés de tous les appartements du palais, mais dont on ne sait pas vraiment d’où il vient. Ettore, sage et intuitif, aidera Nina à prendre la décision de sa vie : partir pour la Chine, son grand rêve.
ELISA FUKSAS est née à Rome en 1981. En 2005, elle obtient son diplôme en architecture. Son premier court métrage, Marni (2006) a été projeté la même année au Festival international du film de Taormina. Depuis 2007, elle a écrit et réalisé des vidéoclips, des documentaires et des courts métrages Parmi eux, Please leave a message qui a gagné en 2007 le prix italien de ruban d'argent (Nastro d'argento). En 2008, elle a dirigé Armani Ginza tower pour l'éditeur espagnol Actar et au cours de la même année, elle a réalisé un documentaire Tourism: spaces of fiction pour l'exposition d'ouverture de la DHUB, le nouveau musée de Barcelone. En 2009, soutenu par le Van Alen Institute de New York City, elle a dirigé le documentaire FFR : for future reference, qui explore les limites de la liberté en Chine et aux États-Unis d'Amérique. Au cours de la même année, elle a réalisé un documentaire L'Italia del nostro scontento (Rai Cinema et Faro Film), qui a été projeté au Festival International du Film de Rome. Au printemps 2010, elle écrit et réalise Outskirt, une vidéo commerciale pour la Fondation Altaroma, à l’occasion de AltaRomaAltaModa . Nina (2012) est son premier long métrage.
Jeudi 12 à 18h30


TUTTI CONTRO TUTTI / TOUS CONTRE TOUS
DE ROLANDO RAVELLO, 96 mn
Avec : Rolando Ravello, Kasia Smutniak, Marco Giallini, Stefano Altieri
Genre : Comédie
Société de production : Fandango avec la collaboration de Warner Bros. Entertainment Italia
SYNOPSIS
Un jour de fête dans ce modeste appartement de banlieue, la première communion du fils Lorenzo, avec toute l’agitation qui accompagne un jour comme celui-ci. Personnages endimanchés, avec le buffet prévu pour fêter avec la famille ce grand événement. Qui aurait pu penser que, euphoriques au retour de la cérémonie, Agostino, sa femme Anna, le caustique grand-père Rocco, les deux enfants Erica et Lorenzo, accompagnés de toute la famille du beau-frère, Sergio, Romana, et leurs enfants Rossana et Luca, arriveraient sur le palier de leur appartement, retrouveraient la porte fermée, la serrure changée, et des étrangers à l’intérieur de leur propre maison ? On leur avait volé leur maison, pratique répandue dans les habitations populaires de la ville. Débute alors une guerre d’époque tragicomique entre pauvres, ou peut-être vaudrait-il mieux dire entre nouveaux pauvres, pour la reconquête d’un droit inaliénable, le droit au logement.
ROLANDO RAVELLO
Rolando Ravello débute comme acteur en 1995 dans Romanzo di un Giovane Povero d’Ettore Scola présenté à la Mostra di Venezia. Il joue le rôle principal dans trois autres films de Scola, Le Dîner, La Concurrence déloyale et Populaire de Rome. Suivent Almost Blued’Alex Infascelli, adapté du livre de Carlo Lucarelli ; l'Histoire d'un Enfant par les frères Frazzi ; Fratella e Sorello de Sergio Citti. Il joue le rôle du cycliste Marco Pantani dans la mini-série télé RAI The Pirate de Claudio Bonivento et le rôle principal de Terapia d'urto écrite par Giorgio Faletti et dirigé par Monica Stambrini pour la série télé Crimini sur Rai 2. Il remporte le prix du meilleur acteur au Festival de Fiction de Rome pour ces deux films.
Suivent d’autres téléfilms: Niente di personale écrit par Carlo Lucarelli et réalisé par Ivano De Matteo ; La Nuova Squadra Spaccanapoli. En 2012, il est l’interprète du film Diaz, qui raconte l'histoire tragique de Gênes en 2001 dirigé par Daniele Vicari . Au théâtre, il a joué le rôle de Caliban dans La Tempête par Andrea De Rosa, et Agostino, un monologue écrit avec Massimiliano Bruno et réalisé par Lorenzo Gioielli.
Il est l’auteur du documentaire Via Volontè n 9 avec Emilio Marrese et produit par Fandango (prix du meilleur documentaire au Festival du film indépendant de Rome en 2009). Tutti contro tutti est son premier film en tant que réalisateur.
Jeudi 12 à 14h30 et vendredi 13 à 22h


LA VARIABILE UMANA / LA VARIABLE HUMAINE DE BRUNO OLIVIERO, 83 mn
Avec : Silvio Orlando, Giuseppe Battiston, Alice Raffaelli, Sandra Ceccarelli
Genre : Thriller
Société de production : Lumière & CO. et Invisibile Film avec Rai Cinema
SYNOPSIS
Après le décès de sa femme, l'inspecteur Monaco semble se désintéresser de son travail. Il passe ses journées assis au bureau, vérifiant des documents et photographies, cherchant des indices, juste pour éviter le contact humain. Une nuit, un riche entrepreneur, Monsieur Ullrich, est assassiné et il est obligé de retourner sur le terrain. Il se retrouve face à sa propre fille, Linda, arrêtée en possession d'une arme et soupçonnée d'être impliquée dans l'affaire
BRUNO OLIVIERO
Né en 1972. Il a grandi dans la banlieue du sud de Naples. Après des études en anthropologie et une expérience au théâtre à Naples, il commence à la fin des années 90 à réaliser des documentaires. Après avoir déménagé à Milan en 2003, il a voyagé entre Naples, Milan et Paris pour réaliser ses documentaires souvent coproduits par la France.
La variabile umana est son premier long métrage de fiction. Il a réalisé précédemment trois documentaires dédiés à la ville de Milan.
Jeudi 12 à 20h30 et vendredi 13 à 14h

 
Ta bouche, avec la Compagnie des Brigands
Samedi 14 décembre à 14h30
>>> en savoir +


 
Ta bouche, opérette de Maurice Yvain, Yves Mirande et Albert Willemetz...
Un nouveau rendez-vous au Balzac le samedi après-midi, avec un programme d'opérettes. Musique, humour, légèreté... et gourmandises au menu puisque nous organisons ces séances en partenariat avec la maison Angelina ! Le 14 décembre, les spectateurs du Balzac ont pu revoir sur le grand écran du Balzac l'opérette qui a lancé la Compagnie des Brigands (bientôt de retour à l'Athénée comme tous les ans à la même époque...) : Ta bouche, de Maurice Yvain, sur un livret d'Yves Mirande et Albert Willemetz. En présence de Gilles Bugeaud et Emmanuelle Goizé !
 
Casse-Noisette, de Tchaikovsky
Dimanche 15 décembre à 11h
>>> en savoir +






 
Une belle idée de sortie en famille pour la fin de l'année : la projection sur grand écran du ballet de Tchaïkovsky, Casse-Noisette, chorégraphié par Rudolf Noureev et dansé par le ballet et les solistes de l'Opéra de Vienne. Avec Liudmila Konovalova et Vladimir Shishov. Enregistré en 2012.
 
Ciné-concert avec l'ONJ : Carmen
Mardi 17 décembre à 20h30
>>> en savoir +


 
La rencontre eut lieu en 2010. Depuis, une belle complicité animée par une passion commune pour les mariages audacieux de la musique et du cinéma n'a cessé de grandir entre le Balzac et l'ONJ Daniel Yvinec.
Après trois ans de collaboration et huit ciné-concerts autour de chef-d'oeuvres de Fritz Lang, Carl Theodor Dreyer, Sergeï Eisenstein, Erich Von Stroheim et Yakov Protazanov, le cinéma indépendant parisien et l'orchestre au grand complet fêtent en décembre prochain leur dixième et dernier rendez-vous avec Carmen, une création de l'ONJ sur le film muet éponyme de Cecil B. DeMille, dont la première eut lieu à l'Opéra Comique en juin 2009.
Pour permettre à ses compagnons contrebandiers de poursuivre leurs trafics, Carmen séduit lʼofficier Don José. Celui-ci tombre fou amoureux dʼelle, mais Carmen sʼenfuit et lʼabandonne. Furieux et jaloux, Don José la suit dans les montagnes puis dans la ville, où la belle sʼest vite trouvé un amant...
Avec accueil tapas et sangria ! Tarif unique 20 euros. Les places sont en vente à la caisse du cinéma et sur internet.

 
Soirée opéra avec La Traviata
Jeudi 19 décembre à 20h
>>> en savoir +


 
Retransmission de la soirée d'ouverture de la saison 2014 à la Scala de Milan : La Traviata de Verdi, direction Daniele Gatti, avec Diana Damrau, enregistré le 7 décembre 2013 à la Scala. Avec accueil champagne !