ÉDITO

Semaine après semaine, mois après mois, nous pimentons notre programmation régulière avec des rendez-vous exceptionnels, à la croisée du cinéma, de la musique, des arts plastiques et de la gastronomie.

Vous retrouverez ci-contre le compte-rendu des événements qui se sont produits au Balzac en 2012.

Pour retrouver les comptes-rendus 2017, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2016, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2015, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2014, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2013, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2012, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2011, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2010, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2009, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2008, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2007, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2006, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2005, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2004, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2003, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2002, cliquer ici

 

CA S'EST PASSÉ EN 2012

Pochette Surprise
Dimanche 8 janvier 2012
>>> en savoir +








 
9e saison pour les séances cultes du dimanche matin au Balzac !
Avec toujours un florilège de films muets accompagnés en direct et une glace Ben&Jerry's offerte à tous les spectateurs !

Au piano : Fabien Touchard
Au micro : Mireille Beaulieu

LE PECHEUR DE PERLES (France, 1907, 7’)
Féerie de Ferdinand Zecca
Un pêcheur s'endort au bord de la mer. Une fée et deux sirènes apparaissent. Le pêcheur se réveille et leur demande l'autorisation de visiter leur domaine. la fée accepte et notre homme descend dans les profondeurs sous marines. Il arrive ainsi dans une grotte où se trouve une grande coquille. Pour arriver jusqu'à elle, il doit se battre avec une pieuvre, puis avec un énorme poisson. Il entre dans la coquille et s'endort. Lorsqu'il se réveille, il porte un énorme collier de grosse perles. II remonte à la surface et porte le collier à sa femme. Dès que celle-ci met le collier, elle se trouve transformée en princesse. La fée leur apparaît de nouveau et transforme leur maison en palais.

CLOSER THAN BROTHER (Etats-Unis, 1925, 7’)
Dessin animé de Paul Terry
Série Aesop’s Fables
Un fermier tente de se débarrasser de son chat, mais celui-ci est très attaché à son maître et revient toujours là où on ne l'attend pas.

ALICE’S SPOOKY ADVENTURE (Etats-Unis, 1924, 10’)
Dessin animé de Walt Disney avec Virginia Davis
Série Alice
Alice se dévoue pour aller récupérer une balle de base-ball qui a échoué dans une maison abandonnée. Elle se retrouve au pays des fantômes. Heureusement son chat est là...

LE BARBIER FIN DE SIECLE (France, 1897, 1’)
Scène à truc
Métamorphose renversante. La tête du client lui est enlevée pour être rasée, puis elle lui est remise, l’opération terminée.

HUNKY AND SPUNKY - L'ANON ET LE PORTEFAIX (Etats-Unis, 1938, 9’)
Dessin animé de la série Color Classic
Réalisation : Dave Fleischer
Hunky, la mère et Spunky, le fils se promènent dans la montagne. Hunky s’assoupit tandis que le petit âne Spunky part s’amuser avec un petit lapin. Un prospecteur portant un lourd fardeau sur les épaules décide de capturer le petit âne afin de se soulager du poids. Hunky après avoir cherché son fils, intervient et le délivre. Grâce à un coup de pattes, elle expédie le prospecteur dans les airs.

CINDERELLA – CENDRILLON (Etats-Unis, 1925, 9’)
Dessin animé de Walter Lantz
Adaptation moderne dans les années 20 du conte de Cendrillon.

BUSY BODIES - LES MENUISIERS (Etats-Unis, 1933, 20’)
Burlesque de Lloyd French avec Laurel et Hardy…

 
Opéra sur grand écran : Boris Godounov
Jeudi 12 janvier à 20h
>>> en savoir +


 
Direction Gianandrea Noseda – Mise en scène Andrei Konchalovsky
Avec Orlin Anastassov, Ian Storey, Vladimir Vaneev, Peter Bronder
Enregistré au Teatro Regio de Turin

 
Le Maître du logis, en ciné-concert
Mardi 17 janvier à 20h30
>>> en savoir +


 
Ce ciné-concert a eu lieu, non pas au Balzac, mais à l'église Saint-Pierre de Chaillot. Le film de Dreyer était accompagné à l'orgue par Samuel Liégeon.

Le Maître du logis
Un film réalisé par Carl Dreyer (Danemark, 1925)
Avec Johannes Meyer, Astrid Holm, Mathilde Nielsen

L'horloger Viktor Frandsen, malheureux en affaires, se conduit en époux aigri et despotique. Son épouse, mère de deux enfants, subit vexations et humiliations. Surmenée et dépressive, Ida Frandsen, sur les conseils de Mads, l'ancienne nourrice de Viktor, délaisse alors temporairement son foyer. Mads règnera bientôt en maîtresse de foyer intransigeante et Viktor, lui-même, finira par lui céder. Viktor, instruit par cette cruelle expérience, finira par regretter l'absence de son épouse et comprendra l'attitude injuste qu'il manifestait à son égard. Le retour d'Ida permettra de reconstruire, sur de plus saines fondations, une vie familiale un moment compromise.

 
Le nouveau film de Pippo Delbono
Samedi 21 et samedi 28 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Pippo Delbono est à l'affiche du Rond-Point, pour son nouveau spectacle "Doppo la battaglia". En contrepoint, le Balzac vous propose de découvrir son film "Amore Carne" (Sélection Mostra de Venise 2011, secion Orrizzonti). Deux séances : samedi 21 et samedi 28 janvier à 11h du matin. Tarif unique : 6 euros.

Un voyage entre expérience de mort et désir de vie. Un voyage que j’ai réalisé avec un téléphone portable et une petite caméra, des moyens légers qui m’ont permis de regarder et d’être vu. D’utiliser la caméra comme un mouvement des yeux. Les yeux qui regardent en passant, s’arrêtent, ralentissent, cherchent, doutent, découvrent. La mémoire d’une chair malade, blessée, reste présente mais aussi mon désir de la transformer en une sève neuve. Il y a le désir des autres, le besoin des autres, ma volonté de saisir avec la caméra ces instants uniques, vrais. Il y a le désir de raconter, à travers un cinéma qui ne vise pas à documenter la réalité mais à l’observer quand elle devient songe, poésie. Pour chercher les fils secrets qui unissent les choses que nous ne comprenons pas. Pour révéler les scenarii cachés, les intrigues cachées, qui se trouvent derrière l’apparence fortuite des choses. (Pippo Delbono)



en savoir plus
 
 
L'Enfance de l'Art fête ses 10 ans au Balzac
Dimanche 29 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Fanfare et cirque
à la rencontre d’un grand cinéaste…

L’ Enfance de l’art fête son 10ème anniversaire du 15 au 28 février 2012. Pour donner un avant-goût des festivités prévues à cette occasion, l'Enfance de l'Art a organisé au BAlzac une séance tout à fait extraordinaire mêlant cinéma, musique et cirque.
Mikhaïl Kobakhidzé était présent.

Petit déjeuner à la russe offert dès 10h30.

Fables poétiques et burlesques
de Mikhail Kobakhidzé
URSS / Géorgie - 1967 / 2001 - sans paroles - N & B
> à partir de 4/5 ans
Tarif : 7 €- gratuit pour les abonnés


Le parapluie
URSS - 1967 - 20’ - sans paroles - noir et blanc
avec Djana Petraite, Guia Avalichvili, Ramaz Guiogobiani
Un jeune couple court, tout en dansant la matchiche, après un parapluie en apesanteur, insaisissable...

Les musiciens
URSS - 1969 - 14’ - sans paroles - noir et blanc
avec Mikhaïl Kobakhidze, Guia Avalichvili
Des musiciens dansent en duo, se battent en duel, ça tourne à la corrida, à la guerre.

En chemin
Géorgie - 2001 - 15’ - sans paroles - noir et blanc
avec Cyr Chevalier
Un jeune homme chargé de valises et d’un polochon sort des vagues, une charrette burlesque aussi vivant. roule sur le sable, le plan d’un oiseau sur sa branche revient en contrechamp, l’image de la beauté et de la légèreté comme mode de vie.


Ces formes brèves en noir et blanc, sans paroles, donnent à voir des rêves éveillés
que Mikhaïl Kobakhidzé transforme en images poétiques et musicales. Dans Les Musiciens, silhouettes noires sur écran blanc et plateau enneigé, il s’affranchit de l’espace et du temps. Il nous parle de cinéma —fait pour être regardé et non raconté —et le réinvente dans la veine des prestidigitateurs. « J’aimerais beaucoup que les gens aillent voir ces films parce que je les ai fait pour eux. Par nature, je suis quelqu’un qui attrape le bonheur au moment où il passe pour le donner aux spectateurs ».



Mikhail Kobakhidze

Cinéaste géorgien au destin contrarié, Mikhail Kobakhidze, né en 1939, fréquenta la prestigieuse école de cinéma du VGIK avant de s’attirer la foudre des censeurs soviétiques et de recevoir une interdiction d’exercer sa profession.
Inclassable et singulier, l’univers de ce réalisateur hors norme est un étonnant mélange de poésie formelle, d’espoir et de résignation, de fraicheur et de tendresse.


Les Circassiens

Gosses égarés dans des costumes d’adultes ou adultes ayant conservé le regard et la sensibilité des enfants, des circassiens incarneront une galerie de personnages tour à tour fragiles, possessifs, jaloux, autoritaires, candides et magnanimes.

Eugène Benoit Pioult (clown vivant)
Raymond Raymondson (magicien burlesque aussi vivant)

L’Impérial Orphéon

L’Impérial Orphéon est la rencontre de quatre musiciens poly instrumentistes. Sur la scène du Balzac, ils accompagneront les circassiens et revisiteront façon « Orphéon » choros brésiliens, thèmes bulgares endiablés, tarentelles, gigues étranges et survoltées, transe technoïde aux accents berbères ... Une invitation à la danse insolite et déjantée.

Rémy Poulakis (Accordéoniste et baryton lyrique)
Gérald Chevillon (saxophoniste basse, ténor, soprano, flûte à bec, graille, chant)
Damein Sabatier (saxophoniste, baryton, alto, sopranino, flûtes, graille, ondes théremines, chant et clavier expérimental)
Antonin Leymarie (batteur, percussionniste, chanteur)


en savoir plus
 
 
Alfred Hitchcok : ciné-concert
Mardi 31 janvier à 20h30
>>> en savoir +


 
The Lodger (A Story of the London Fog), magnifique et inquiétant film muet réalisé par Alfred Hitchcock en 1926 avec Ivor Novello, était accompagné au piano par Karol Beffa.
 
Soirée opéra : Manon
Jeudi 2 février à 20h
>>> en savoir +


 
Grande soirée opéra le jeudi 2 février, avec Manon, opéra de Massenet. La représentation présentée au Balzac a été enregistrée à Berlin. Anna Netrebko et Rolando Villazon chantent sous la baguette inspirée de Daniel Barenboïm.
 
Avenue du cinéma !
Du 1er au 7 février
>>> en savoir +




 
Le cinéma, c'est mieux aux Champs-Elysées ! C'est ce que nous avons tenté de vous démontrer pendant la semaine du 1er au 7 février, avec l'opération "Avenue du cinéma". 7 jours et 7 avant-premières exceptionnelles dans les 7 cinémas des Champs-Elysées. Au Balzac, le public a découvert en avant-première le film "Une bouteille à la mer" le dimanche 5 février à 20h15, en présence de l'équipe du film.
 
Pochette Surprise
dimanche 5 février à 11h
>>> en savoir +












 
9e saison pour les séances cultes du dimanche matin au Balzac !
Avec toujours un florilège de films muets accompagnés en direct et une glace Ben&Jerry's offerte à tous les spectateurs !

Les films au programme :

L'EPEE DU SPIRITE (France, 1910, 6’)
Scène à truc de Segundo de Chomon
Un mousquetaire dont l'épée a le pouvoir de transformer les objets à son gré, descend dans une hôtellerie et s'amuse à mystifier ses hôtes. La nuit venue, un domestique s'empare du précieux talisman. Mais entre ses mains, celui-ci devient un esprit pernicieux qui s'ingénie à le tourmenter. Heureusement, le spirite survient et met fin au supplice de l'infortuné.

KOKO’S AUTO RIDE (Etats-Unis, 1919, 6’)
Dessin animé de Dave et Max Fleischer
Série « Out of the Inkwell »
Max décide d'aller se promener en voiture avec une charmante jeune femme. Jaloux, Koko va tout faire pour l'en empêcher.

ALICE’S WILD WEST SHOW (Etats-Unis, 1924, 13’)
Réalisé par Walt Disney avec Virginia Davis
Alice et ses amis donnent un spectacle sur le Far West. C'est l'occasion pour Alice de raconter quelques-uns de ses exploits : comment elle se débarrassa des indiens qui attaquaient la diligence, comment elle fit régner l'ordre au saloon et récupéra le coffre-fort dérobé par un bandit... Mais son auditoire n'est pas entièrement convaincu.

BUBBLES AND TROUBLES (Etats-Unis, 1933, 6’)
Dessin animé de John Foster
Série Cubby Bear
La belle de Cubby été kidnappée par des pirates qui la retiennent prisonnière sur leur bateau. Cubby se lance à sa rescousse.

A LA BASSE COUR (France, 1897, 1’)
Documentaire
Tourné en Charente, dans la propriété d'Ernest Normandin “Les Champagnières” (orthographe incertain) située à 10 km de Jarnac et 2 km de Sigogne dont le maire est Monsieur Roy-Normandin.

MERRY KITTENS (Etats-Unis, 1935, 5’)
Dessin animé de Burt Gillett
Série Rainbow Parade
Les chiens et les chats ne font pas bon ménage, même avec les meilleures intentions du monde.

THE GARAGE - LE GARAGE INFERNAL (Etats-Unis, 1919, 22’)
Burlesque de Roscoe « Fatty » Arbuckle
Avec Roscoe « Fatty » Arbuckle, Buster Keaton, Molly Malone
Fatty et Malec travaillent dans le même garage et ont une manière très particulière d'entretenir les voitures de leurs clients.


 
Créatures, un concert exceptionnel
Mardi 7 février à 20h30
>>> en savoir +






 
Un concert exceptionnel a rassemblé au Balzac le mardi 7 février à 20h30 la formation jazz X'Tet de Bruno Regnier et le Choeur de soliste Mikrokosmos-Loïc Pierre, à l'occasion de la sortie de l'album.

Le projet « Créatures » rassemble deux entités et deux univers artistiques : jazz écrit et improvisé en grande formation et musique vocale contemporaine. Composée par Bruno Regnier, la musique intègre les neuf solistes du X'TET et les douze chanteurs du Choeur de solistes Mikrokosmos dirigés par Loïc Pierre.

Les deux directeurs artistiques Loïc Pierre et Bruno Regnier ont mené depuis plusieurs années une démarche de création et de recherche de nouveaux répertoires avec leurs ensembles respectifs. Une rencontre se devait d'exister, qui conjugue leurs champs artistiques propres.

Pour le livret, les deux artistes font appel au poète Marc Blanchet, véritable trait d'union entre les deux langages, et dont les poèmes seront le lien de cette rencontre
inédite.

« Un coeur dit classique, un ensemble de jazz : de quoi allier les timbres les plus osés, inventer les créatures les plus troubles qui soient. A la croisée du jour et de la nuit, voici qu’elles adviennent, souriant, geignant, aimant, dédaignant. D’apparence humaine, ne sont elles pas plutôt déchues, comme si leur chant n’était que le souvenir d’une terre lointaine?… » Marc Blanchet

Des images sont en ligne : http://bruno regnier.com/creatures.html

« Bruno Regnier, eXpert en croisement des genres et des arts, s’offre cette fois un tête(s)-à-tête(s) minutieux avec la parole et le chant. Du dialogue élastique avec les corps muets d’un certain cinéma, au commerce des mots transfigurés par un choeur de solistes de haut vol, les eXpériences se suivent et ne se ressemblent pas. La rencontre entre l’X’Tet et Mikrokosmos a donc eu lieu, sur la Scène Nationale d’Orléans, à l’issue de neuf jours de résidence précédés par une année de composition
orchestrale et chorale inspirée par les textes “fantasmatiques” initialement commandés au poète
Marc Blanchet.
Les “Créatures” de Bruno Regnier et Loïc Pierre sont donc l’aboutissement d’une lente éclosion que les instrumentistes comme les chanteurs incarnent avec conviction, littéralement face à face, dans jeu d’ombres et de lumière suggestif. Dix créatures, ou plus exactement dix tableaux racontent cette aventure hybride et évolutive. Soit une heure et quart d’une musique nécessairement exigeante, menant de front les nombreux périls d’une telle union. Résultat plus que probant : les genres s’embrassent mais ne se jalousent pas ...»
Lorraine Soliman – Jazz Magazine

Bruno Regnier
« Il ne joue de rien d'autre que de l'orchestre, il en joue même de plusieurs.... »
L’orchestre est une passion que Bruno Regnier explore depuis 20 ans. Orchestrateur, il fonde la compagnie « A Suivre… » et y arpente les chemins de la création en grand ensemble (X’TET, Ciné X’TET) où se mêlent écriture et improvisation. Nourri des Jazzmen américains et des compositeurs européens, il aborde l’écriture avec le souci constant de la forme et de la couleur orchestrale et avec
une attention particulière à l’interprète.

X’TET / Bruno Regnier
Sébastien Texier (Sax alto et Clarinettes), Matthieu Donarier (Sax ténor et Clarinettes), Olivier Themines (Clarinettes), Alain Vankenhove (Trompette), Jean-Louis Pommier (Trombone), Pierre Durand (Guitare), Frédéric Chiffoleau (Contrebasse), Guillaume Dommartin (Batterie),
Pablo Pico (Percussions)

Loïc Pierre
Fondateur du Choeur de Chambre Mikrokosmos en 1989 mais aussi compositeur, scénographe et metteur en scène, Loïc Pierre métisse souvent l’art choral avec des disciplines souvent éloignées comme la vidéo, le cinéma, la danse hip hop… Au fil des ans, il a créé son laboratoire dans lequel les chanteurs de Mikrokosmos apprivoisent des horizons sonores et les sculptent en compagnie d’une nouvelle génération de compositeurs.

Choeur de Solistes
Soprani : Anaïs Vintour, Claire Mortier, Esther Labourdette
Alto : Corinne Bahuaud, Katarina Simon, Cédric Baillergeau
Ténor : Cédric Lotterie, Jean-Etienne Barbin, Johann Viau
Basses : Julien Guilloton, Julien Reynaud, Lancelot Dub
 
Ciné-Rencontre La Croix Le Balzac
mardi 6 mars à 20h
>>> en savoir +


 
Ciné-Rencontre La Croix - Le Balzac avec en avant-première le nouveau film du réalisateur Andrei Zviaguintsev, Elena. La projection était suivie par une rencontre débat animée par Arnaud Schwartz, de La Croix, en présence de Joel Chapron, spécialiste du cinéma russe contemporain.
 
Avant-première : 38 témoins
8 mars 2012
>>> en savoir +


 
Un meurtre, en pleine rue, au centre du Havre. Personne n'a rien vu, rien entendu... Jusqu'à ce qu'un homme, taraudé par la honte et le regret, avoue à la police qu'il a entendu des cris cette nuit-là... Quid des 37 autres témoins ? C'est le nouveau film de Lucas Belvaux, avec Yvan Attal, Sophie Quinton, Nicole Garcia...
Le réalisateur était là pour présenter son film aux membres du Club des amis du Balzac...
 
Pochette Surprise
Dimanche 11 mars à 11h
>>> en savoir +














 
9e saison pour les séances cultes du dimanche matin au Balzac !
Avec toujours un florilège de films muets accompagnés en direct et une glace Ben&Jerry's offerte à tous les spectateurs !

Au micro : Mireille Beaulieu
Au piano : Eri Kozaki

ELEVAGE D'AUTRUCHES ET DE CROCODILES (Etats-Unis, 1910, 6’)
Documentaire d’Edwin S. Porter
Floride, visite d'un élevage de crocodiles, autruches et pigeons. Une famille avec fillette visitent l'élevage, zoo.

FELIX THE CAT DINES AND PINES (Etats-Unis, 1927, 6’)
Dessin animé de Pat Sullivan
Série « Félix le chat »
Le ventre vide, Félix se met en quête d'un bon repas.

ALICE’S FISHY STORY (Etats-Unis, 1924, 11’)
Dessin animé et film de Walt Disney
Avec Virginia Davis
Alice rejoint ses amis en cachette pour une partie de pêche au bord de l'étang. La vue d'un poisson lui rappelle une aventure au Pôle Nord : comment, avec son chat, elle sauva des Esquimaux de la famine en attirant en nombre les poissons à la surface.

SPOOKS (Etats-Unis, 1931, 8’)
Dessin animé d’Ub Iwerks
Série « Flip the Frog »
Un gros orage oblige Flip à s'arrêter dans une maison hantée où une tripotée de squelettes a décidé de faire la fête.

LE COUPEUR DE TETES (France, 1898, 1’)
Scène à truc
Le professeur Gauthier, qui a obtenu un grand succès sur dix scènes parisiennes, présente son numéro sensationnel et coupe la tête d'un homme.

CHICKEN A LA KING (Etats-Unis, 1936, 7’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Série « Color Classic »
Le coq est un roi oriental vivant paisiblement parmi un harem de poules. Une cane séductrice apparaît et toute cette belle tranquillité va bientôt disparaître...

THE BOAT - FRIGO CAPITAINE AU LONG COURS (Etats-Unis, 1921, 27’)
Burlesque de Buster Keaton et Eddie Cline
Avec Buster Keaton et Sybil Seely
Buster après plusieurs essais catastrophiques, finit par réaliser son rêve : il part en croisière avec femme et enfants sur un bateau construit de ses mains. Survient alors une tempête qui mettra à l'épreuve le bateau, et le père de famille !


 
Soirée opéra : Tosca
Mardi 13 mars à 20h
>>> en savoir +


 
Tosca, le chef d'oeuvre de Puccini (direction Fabio Luisi, mise en scène Luc Bondy, avec Karita Mattila et Jonas Kaufmann) sera présenté au Balzac le mardi 13 mars à 20h, dans une représentation enregistrée au National Theater de Munich. Et toujours, l'accueil champagne ! Tarif unique : 25 euros. Les billets sont en vente à la FNAC et à la caisse du Balzac.
 
Les Espions, ciné-concert avec l'ONJ
Mardi 20 mars à 20h30
>>> en savoir +


 
L'Orchestre National de Jazz (direction Daniel Yvinec) revient au Balzac pour un nouveau ciné-concert. Après Metropolis, les musiciens de cette formation jazz pas comme les autres improviseront sur un autre film de Fritz Lang : Les Espions (Spione, 1928). Tourné juste après Metropolis, Les Espions est souvent présenté comme le film qui a établi tous les codes du film d'espionnage. Haletant ! Vous pouvez déjà réserver vos places ! Tarif normal : 12 euros - Réduit : 10 euros.
 
Surréalisme, fantastique et avant-garde avec Jean-François Zygel
Lundi 26 mars à 20h30
>>> en savoir +




 
Jean-François Zygel revient au Balzac avec un complice percussionniste, Joel Grare, pour une soirée tout à fait exceptionnelle. Vous y découvrirez un florilège de films avant-gardistes ou surréalistes des années 20 : Entr'acte (René Clair), Le Ballet mécanique (Fernand Léger), Alice au pays des merveilles (W. W. Young), Fait divers (Claude Autant-Lara), Un chien andalou (Luis Bunuel). Ne doutons pas que l'ami Zygel saura mettre tout son talent, son humour et son inventivité au service de ces oeuvres fondatrices du cinéma moderne...
 
Train de nuit : avant-première
Mardi 27 mars à 20h30
>>> en savoir +




 
Le film polonais "Train de nuit", réalisé par Jerzy Kawalerowicz en 1959, ressort en salles. Avant-première exceptionnelle au Balzac le mardi 27 mars à 20h30, suivie d'un cocktail offert par l'Institut Polonais.

"Voyage au bout d'une nuit inquiète, dont même les diversions (l'arrestation spectaculaire d'un assassin) n'exorcisent pas les spectres." (André S. Labarthe, Cahiers du cinéma, 1961)
 
Pochette Surprise
Dimanche 1er avril à 11h
>>> en savoir +










 
9e saison pour les séances cultes du dimanche matin au Balzac !
Avec toujours un florilège de films muets accompagnés en direct et une glace Ben&Jerry's offerte à tous les spectateurs !

Présentation, lecture et traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Au piano : Jean-Baptiste Doulcet

LES OEUFS DE PAQUES (France, 1907, 2’)
Scène à truc de Segundo de Chomon
Avec Julienne Mathieu
Une fée parait dans un décor orcaille. Elle tend les bras et reçoit d’une main invisible de gros oeufs de Pâques qu’elle ouvre un à un sur une table. De ces oeufs sortent des danseuses lilliputiennes.

CARTOON FACTORY - KOKO DESSINATEUR (Etats-Unis, 1942, 8’)
Dessin animé de Dave et Max Fleischer
Série « Out of the Inkwell »
Tout juste sorti de l'encrier, Koko est confronté à une machine fabriquant des soldats à la pelle. Hélas, ces soldats sont un peu trop belliqueux au goût de Koko.

ALICE’S DAY AT THE SEA (Etats-Unis, 1924, 11’)
Film de Walt Disney
Avec Virginia Davis
Alice se retrouve au royaume de Neptune où l'attendent mille et une péripéties : elle se fait manger par un gros poisson, et doit combattre une pieuvre géante... Mais Alice se réveille, ce n'était qu'un rêve...

MOVIE MAD - FLIP AU STUDIO (Etats-Unis, 1931, 8’)
Dessin animé d’Ub Iwerks
Série Flip the Frog
Flip pénètre en douce dans un studio de cinéma. Il y rencontre de nombreuses vedettes. Mais la vie d'acteur n'est pas si simple.

UNE HISTOIRE ROULANTE (France, 1906, 2’)
Film comique d’Alice Guy Blache
Un ouvrier se couche dans un tonneau pour y bien dormir. Après une course folle, le tonneau et son occupant se retrouveront au milieu de la Seine.

Mr. STRAUSS TAKES A WALK (Etats-Unis, 1942, 8’)
Animation de George Pal
Johann Strauss se promène dans la forêt, et puise son inspiration auprès des animaux pour composer ses célèbres airs.

THE CURE - CHARLOT FAIT UNE CURE (Etats-Unis, 1917, 24’)
Burlesque de Charles Chaplin
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell, Henry Bergman, Albert Austin
Charlot fait retraite dans une station thermale. Pour soigner sa bile, il boit de l'eau de source, pour soigner sa mauvaise humeur après avoir bu de l'eau de source, il boit du brandy : il en a toute une cargaison. Sorti, par chance des mains d'un masseur sadique, il a une prise de bec avec le patron de l'hôtel, qui vide son brandy dans le réservoir d'eau des curistes. Du coup, la joie devient unanime.
 
Opéra : Anna Bolena
Mardi 3 avril à 20h30
>>> en savoir +


 
Anna Bolena, opéra de Donizetti, avec Ana Netrebko et Elina Garanca, direction Evelino Pido. Enregistré en 2011 au Vienna State Opera.
 
La Fille de l'eau, de Jean Renoir (ciné-concert)
Mardi 10 avril à 20h30
>>> en savoir +






 
Le film de Jean Renoir sera accompagné par un duo de guitaristes, Pierre Durand et Richard Bonnet.

La Fille de l’eau
Réalisé par Jean Renoir en 1925
Scénario : Pierre Lestringuez
Avec Catherine Hessling, Pierre Philippe, Harold Lewingston…
Sur un canal, une péniche, à son bord Gudule une enfant solitaire, son père marinier, et l'oncle Jeff. Le père se noie, et Gudule n'a plus pour seule famille que son oncle. L'oncle est une brute qui dilapide l'héritage de sa nièce et tente de la violer. Gudule s'enfuit et se réfugie auprès de deux bohémiens : un jeune braconnier, « la Fouine », et sa mère, la Roussette. Mais « la Fouine », par ses mauvais coups, provoque la colère des paysans des alentours, qui brulent la roulotte familiale. Gudule, en se sauvant, fait une chute dans une carrière, s'endort à bout de force et s'enfonce dans un étrange rêve. Georges Raynal, fils d'un propriétaire terrien de la région, la recueille et la fait engager chez ses parents. Le misérable oncle Jeff retrouve Gudule et lui extorque de l'argent qu'elle est obligée de voler à Georges. Georges comprend tout, parvient à rosser Jeff et le jette à la rivière. Les deux jeunes gens peuvent partir ensemble vers un avenir prometteur.

 
Papanosh en concert au Balzac !
20, 21 et 22 avril 2012
>>> en savoir +


 
Trois mini-concerts en première partie de séance vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 avril avec le groupe Papanosh. Papanosh ? Est-ce la recette d'un pain brioché au pavot que l'on trouverait dans une boulangerie hongroise? Derrière ce nom aux consonances d'Europe de l'Est se cache un quintette de jazz dans la belle tradition de ces musiciens libertaires qui habitent littéralement leur musique. A la croisée de l'underground new-yorkais, des Lounge Lizards et des réminiscences occitanes d'un Bernard Lubat, Papanosh est une maison aux portes et aux fenêtres grandes ouvertes.

Sur scène, la musique, même écrite, s'invente au fur et à mesure qu'elle avance : un répertoire acoustique au son et à la créativité brutes, démonstration d'énergie primitive où s'entrecroisents et se confondent klaxons urbains et chants d'oiseaux.

Le second album de Papanosh, "Your Beautiful Mother", est, à l'image de la scène, terriblement vivant et réjouissant!

Saxophones - Raphaël Quenehen
Trompette, Trombone - Quentin Ghomari
Accordéon, Orgue, Piano - Sebastien Palis
Contrebasse - Thibault Cellier
Batterie - Jérémie Piazza

Le groupe a obtenu les 2èmes Prix de groupe et de composition du Tremplin National de Jazz de la Défense en 2010.

 
Pochette Surprise
Dimanche 6 mai à 11h
>>> en savoir +










 
9e saison pour les séances cultes du dimanche matin au Balzac !
Avec toujours un florilège de films muets accompagnés en direct et une glace Ben&Jerry's offerte à tous les spectateurs !

Présentation, lecture et traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Au piano : Michaël Ertzscheid

LEONTINE GARDE LA MAISON (France, 1912, 5’)
Un film de Roméo Bosetti
Léontine qui doit garder la maison et surveiller son petit frère pendant que sa mère sort, commet une série de catastrophes domestiques par négligences. Elle finit par perdre son petit frère et son chien.

FELIX THE CAT IN COMICALAMITIES - FELIX VA SE MARIER (Etats-Unis, 1928, 7’)
Dessin animé de Pat Sullivan
série « Félix le chat »
Pour séduire sa belle, Félix décide de lui offrir un collier de perles qu'il ira lui-même chercher au fond des océans. Mais la belle est exigeante et ne saura se contenter de ce premier présent.

THE ROUGH HOUSE - FATTY CHEZ LUI (Etats-Unis, 1917, 19’)
Burlesque de Roscoe « Fatty » Arbuckle
Avec Roscoe « Fatty » Arbuckle, Buster Keaton, Al Saint-John
Fatty vire son cuisinier (St John) qui n'arrête pas de se battre avec le facteur (Keaton). Se retrouvant derrière les fourneaux, il est amené à servir deux mondains qui ne sont en fait que des escrocs. Keaton et Saint John, enrôlés dans la police viennent lui prêter main forte.

VILLAGE SMITHY - LE JOYEUX MARECHAL FERRANT (Etats-Unis, 1931, 7’)
Dessin animé de Ub Iwerks
Série « Flip the Frog »
Flip est le maréchal ferrant du village. Un fer à cheval à remplacer va lui porter bonheur.

HOW TO STOP A MOTOR CAR - COMMENT ON ARRETE UNE AUTOMOBILE (Angleterre, 1902, 1’)
Scène à truc de Percy Stow
Un policier après s'être fait renversé par une voiture se fait enseigner la manière d'arrêter les voiture sur la route par un collègue ingénieux.

SMALL FRY (Etats-Unis, 1939, 8’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Série « Color Classic »
Petit poisson deviendra grand... en attendant notre petit poisson préfère fréquenter les cafés louches que l'école.

ANGORA LOVE (Etats-Unis, 1929, 21’)
Burlesque de Lewis R. Foster avec Laurel et Hardy…

 
Soirée flamenco : Carmen
Mardi 15 mai à 20h
>>> en savoir +












 
Retrouvez la Compagnie Antonio Gades pour un spectacle flamenco inspiré de Carmen, enregistré au Teatro Real de Madrid, mardi 15 mai à 20h.

CARMEN
Un spectacle proposé par la Compagnie Antonio Gades
Enregistré au Teatro Real de Madrid

Scénario et chorégraphie : Antonio Gades et Carlos Saura
Musiques : Gades, Solera Freire, Georges Bizet, M. Penella «El Gato Montes» et Jose Ortega Heredia / Federico Garcia Lorca «Verde que te quiero verde»

Les solistes
Vanesa Vento | Carmen
Angel Gil | Don José
Jairo Rodriguez | Toreador
Joaquín Mulero | Mari

Les danseurs
Cristina Carnero, Maite Chico, María Nadal, Conchi Maya, Virginia Guiñales, Merche Recio and Mª José Lopez.
Miguel Lara, Elías Morales, Antonio Mulero, David Martín and Alberto Ferrero

Les chanteurs et guitaristes
Angela Nuñez “La Bronce”, Enrique Pantoja, Joni Cortés, Gabriel Cortés, Alfredo Tejada Antonio Solera, Camarón de Pitita



en savoir plus
 
 
Avant-première : Journal de France
Mardi 22 mai à 20h30
>>> en savoir +


 
L'avant-première du nouveau film de Raymond Depardon et Claudine Nougaret, "Journal de France", était précédée du court métrage réalisé par Maurice Pialat en 1961, "L'Amour existe"...
 
Ciné-concert : Crainquebille, de Jacques Feyder
Mardi 29 mai à 20h30
>>> en savoir +








 
Crainquebille, de Jacques Feyder (1922 - France - 75’)
Avec Maurice de Féraudy, Félix Oudart, Jean Forest, Marguerite Carré

Accompagnement musical : Stéphan Oliva (piano)

CRAINQUEBILLE
France 1922
COMEDIE DRAMATIQUE
Série : CLASSIQUES DU CINEMA FRANCAIS
Réalisation : Jacques FEYDER
Avec : Maurice de FERAUDY, Félix OUDART, Jeanne CHEIREL, Jean FOREST, Marguerite CARRE, Armand NUMES, Françoise ROSAY
Le vieux père Crainquebille est un marchand de quatre-saisons estimé dans le quartier des Halles. Le malheur s’abat sur lui le jour où un agent de la circulation croyant avoir été insulté, l’arrête, l’envoie en correctionnelle où il est condamné à une peine de prison. A sa libération, ses anciens clients lui tournent le dos. Crainquebille traîne sa misère, essaie vainement de retourner en prison, seule la gentillesse du jeune “la Souris" lui redonne un peu d’espoir et le goût de vivre.

 
Pochette Surprise
Dimanche 3 juin à 11h
>>> en savoir +












 
9e saison pour les séances cultes du dimanche matin au Balzac !
Avec toujours un florilège de films muets accompagnés en direct et une glace Ben&Jerry's offerte à tous les spectateurs !

Présentation, lecture et traduction des intertitres : Mireille Beaulieu
Au piano : Fabien Touchard

LES GOSSES DE LA BUTTE (France, 1916, 4’)
Documentaire
A Montmartre, pendant la première guerre mondiale, des enfants jouent à la guerre. Les petits gavroches attaquent une concierge, rue Caulaincourt à l'aide d'armes de leur fabrication. Des fillettes déguisées en infirmières les soignent. Ce petit reportage très fictionnalisé se finit par l'évocation des problèmes des enfants du front (essai de masques à gaz).

INVISIBLE INK - L'ENCRE INVISIBLE (Etats-Unis, 1921, 8’)
Dessin animé de Dave et Max Fleischer
Faire des dessins animés est banal. Mais les faire à l’encre invisible, c’est tout de même un peu fort. Et voila encore une cause de désaccord entre le dessinateur et son petit clown. Désaccord qui se termine par un bombardement... à coups de bouteilles d’encre de Chine, pour forcer le dessin en révolte à réintégrer son encrier.

LE MARCHAND D'IMAGES (France, 1910, 10’)
Féerie de Gaston Velle
Avec René Alexandre, Berthe Bovy, Little Lilly
A la sortie de l'école, un vieux marchand distribue aux enfants des collections d'images où se succèdent les contes bleus qui bercent l'enfance d'illusion et de rêves. Seul, le petit Marcel, trop pauvre pour prendre part au nouveau jeu de ses camarades, regarde d'un oeil d'envie les belles images coloriées. Le marchand, bon vieux compatissant, prend pitié du petit déshérité et lui donne sa plus jolie collection. L'enfant radieux, va s'asseoir sur un banc et se repaît des lectures prestigieuses. Le sommeil s'empare de lui peu à peu et son cerveau surexcité l'emmène à travers le domaine des contes bleus. Peau d'Ane, Barbe Bleue, le Chat Botté, Cendrillon, la Belle au Bois dormant, Riquet à la houppe se coudoient dans ses rêves.

PUPPY LOVE (Etats-Unis, 1932, 5’)
Dessin animé d’Ub Iwerks
Série Flip the Frog
Le chien de Flip s'est trouvé une compagne, mais celle-ci est envoyée à la fourrière. Flip se lance à son secours. Sonore

LA PETITE MAGICIENNE (France, 1900, 1’)
Scène à truc
D'une étincelle, une gentille petite magicienne surgit et se livre à une grande scène de prestidigitation, pour disparaître après dans une grande flambée.

TO SPRING (Etats-Unis, 1936, 8’)
Dessin animé d’Hugh Harman et Rudolf Ising
L'hiver touche à sa fin. Il est temps de redonner à la forêt ses couleurs chatoyantes du printemps. Telle est la mission d'une joyeuse bande de lutins. Sonore

THE RINK - CHARLOT PATINE (Etats-Unis, 1916, 23’)
Burlesque de Charles Chaplin
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell, Lloyd Bacon, Albert Austin, Henry Bergman
Charlot est serveur dans un restaurant et ne s’entend pas très bien avec son collègue. Pendant la pause, il va patiner sur des patins à roulettes dans la patinoire voisine…

 
Les Larmes amères de Petra Von Kant
Lundi 4 juin à 20h30
>>> en savoir +


 
Les Larmes amères de Petra Von Kant, de R. W. Fassbinder, est à l'affiche du Théâtre de l'Athénée du 22 mai au 9 juin, dans une mise en scène de Philippe Calvario, avec Marushka Detmers dans le rôle-titre.
A cette occasion, nous avons projeté le film réalisé par R. W. Fassbinder en 1972. La projection était précédée d'une rencontre avec Philippe Calvario et l'actrice Carole Massana, qui joue dans la pièce le rôle de Marlène.
 
Soirée opéra : Pagliacci / Cavalleria Rusticana
Mardi 5 juin à 20h
>>> en savoir +
 
Deux courts opéras écrits par Leoncavallo et Mascagni, sous la direction de Daniel Harding dans une mise en scène signée Mario Martone. Enregistré à la Scala de Milan.
 
Ciné-Rencontre La Croix / Le Balzac
Lundi 11 juin à 19h30
>>> en savoir +


 
Projection en avant-première du film d'Alexandre Sokourov, "Faust", Lion d'or au dernier Festival de Venise, suivie d'un débat animé par Arnaud Schwartz de La Croix. Il était accompagné d'Emmanuelle Giuliani, spécialiste de la musique classique au service culture de la Croix et de Didier Méreuze, spécialiste du théâtre.

Librement inspiré de l'histoire de Goethe, Alexandre Sokourov réinterprète radicalement le mythe. Faust est un penseur, un rebelle et un pionnier, mais aussi un homme anonyme fait de chair et de sang conduit par la luxure, la cupidité et les impulsions. Après Moloch (Hitler), Taurus (Lenine) et le soleil (Hirohito), « Faust » est la dernière partie de la tétralogie de Sokurov.
 
Champs-Elysées Film Festival
6 au 12 juin
>>> en savoir +
















 
La première édition du Champs-Elysées Film Festival a eu lieu du 6 au 12 juin 2012, dans tous les cinémas de l'avenue. Avec une sélection de films français et américains, des avant-premières...

Le programme du Balzac

Mercredi 6
14h15 Le Patient anglais, d'Anthony Minghella
17h30 Chicago, de Rob Marshall
20h45 Marina Abramovic : The Artist is Present, de Matthew Akers

Jeudi 7
14h15 Gangs of New-York, de Martin Scorsese
17h30 On connaît la chanson, d'Alain Resnais
20h45 Programme de courts métrages réalisés par des étudiants de l'University of South California

Vendredi 8
14h15 Le Patient anglais, d'Anthony Minghella
17h30 Marina Abramovic : The Artist is Present, de Matthew Akers (en présence du réalisateur)
20h45 Programme de courts métrages réalisés par des étudiants de la FEMIS (en présence des réalisateurs)

Samedi 9
13h30 Volcano, de Runar Runarsson
15h30 Chicago, de Rob Marshall
18h Marina Abramovic : The Artist is Present, de Matthew Akers (en présence du réalisateur)
21h15 Friends with kids, de Jennifer Westfeld

Dimanche 10
13h30 Tabloid, documentaire d'Errol Morris
16h Summertime, de Matthew Gordon
17h50 Coeurs, d'Alain Resnais
20h45 Vous n’avez encore rien vu (avant-première du film d'Alain Resnais en présence d'Alain Resnais, Lambert Wilson, Hippolyte Girardot, Denis Podalydès)

Lundi 11
14h15 Volcano, de Runar Runarsson (en présence de l'Ambassadrice d'Islande)
17h30 Tabloid, documentaire d'Errol Morris

Mardi 12
14h15 Gangs of New-York, de Martin Scorsese
17h30 On connaît la chanson, d'Alain Resnais
20h45 Journal de France (avant-première en présence de Raymond Depardon et de l'équipe du film)

Les détails de la programmation sur le site du festival



en savoir plus
 
 
Soirée Stravinsky - Les Noces
Jeudi 14 juin à 20h30
>>> en savoir +


 
Les Noces est une oeuvre d'Igor Stravinsky, dont le livret a été traduit en français par l'écrivain suisse Charles-Ferdinand Ramuz. Dans un passionnant documentaire-fiction, le réalisateur Philippe Béziat raconte l'amitié entre les deux hommes et montre la création de l'oeuvre, sous la houlette de Mirella Giardelli.
En partenariat avec le Théâtre de l'Athénée, qui programme en juin une autre oeuvre de Stravinsky, L'Histoire du soldat, nous avons présenté ce film de Philippe Béziat, en présence du réalisateur et de Mirella Giardelli.
 
... à peine une sensation...
Mardi 19 juin à 20h30
>>> en savoir +


 
Un spectacle de la Compagnie Anitya, construit sur un montage de films courts réalisés par des cinéastes amateurs entre 1930 et 1970. La bande son est effectuée en direct par un ensemble réunissant 9 musiciens, 2 comédiens et un gestiférateur (Christophe Cagnolari).
 
Avant-première : La Part des anges
Mardi 26 juin 2012
>>> en savoir +


 
Le dernier film de Ken Loach – une comédie ! – a reçu le Prix du Jury lors du dernier Festival de Cannes. Nous avons pu présenter le film en avant-première, juste avant la sortie nationale. La première partie était d’abord gastronomique, avec la fidèle complicité de la maison Flora Danica, puis musicale. Nous avons en effet reçu les deux musiciens de la formation Rhizottome : Armelle Dousset (accordéon chromatique bisonore) et Matthieu Metzger (saxophone sopranino, talkbox).
 
Soirée ballet : Le Lac des cygnes
Mardi 3 juillet à 20h
>>> en savoir +


 
Enregistrement historique de ce ballet de Tchaïkovsky, avec Rudolf Noureev et Margot Fonteyn.
 
Avant-première : La Dette
Jeudi 6 septembre à 20h30
>>> en savoir +






 
Grande soirée polonaise au Balzac avec l'avant-première du film de Rafael Lewandowski, "La Dette", en présence du distributeur, des producteurs, du réalisateur, de tous les comédiens du film, de la directrice de l'Institut Polonais et de l'Ambassadeur de Pologne. Des échanges très nourris sur ce film qui revient sur les ambiguités des années Solidarnosc ont suivi la projection, autour d'un cocktail offert par l'Ambassade.
 
Grande soirée gastronomique
Mardi 18 septembre à 20h
>>> en savoir +




















 
Les saveurs du Balzac
Grande fête cinéma et gastronomie hier soir au Balzac. Pour l’avant-première du film de Christian Vincent, Les Saveurs du Palais (sortie nationale aujourd’hui), nous avons mis les petits plats dans les grands. Six chefs de maisons prestigieuses (Pierre Gagnaire, Guy Savoy, Stella Maris, Frédéric Simonin, Laurent, Angelina) ont joué le jeu avec nous et ont préparé, chacun, une spécialité en verrine ou ramequin. Et à l’issue de la projection, après avoir chaleureusement applaudi Jean d’Ormesson, Catherine Frot, Hippolyte Girardot, Christian Vincent, les spectateurs se sont vu remettre un plateau-repas très étoilé ! Du champagne Roederer et des vins du Domaine de la Citadelle accompagnaient le festin. On en redemande !!

 
Ciné-concert : Partire dalla coda
Lundi 24 septembre à 20h30
>>> en savoir +










 
Partire dalla coda, de Gianluigi Toccafondo
Musique : Simeon Ten Holt (Canto Ostinato)
Interprétée par le Parco della Musica Contemporanea Ensemble : Lucio Perotti (piano), Giuseppe Bulgarella (piano), Antonio Caggiano (percussions), Fulvia Ricevuto (percussions)
Une production de la Fondazione Musica per Roma, dans le cadre de Suona Italiano

 
Soirée opéra : La Traviata, de Verdi
Mardi 25 septembre à 20h
>>> en savoir +


 
La Traviata, opéra de Verdi
Enregistré en 2007 à la Scala de Milan
Direction Lorin Maazel
Mise en scène Liliana Cavani
Avec Angela Gheorghiu, Ramón Vargas, Roberto Frontali

 
Ciné-concert : L'Inhumaine, de Marcel L'Herbier
Mardi 2 octobre à 20h30
>>> en savoir +










 
L’Inhumaine, de Marcel L’Herbier (France, 1924)
Scénario : Pierre Mac Orlan – Costumes : Paul Poiret – Décors : Robert Mallet-Stevens, Fernand Léger, Claude Autant-Lara, Alberto Cavalcanti
Avec Georgette Leblanc, Jaque Catelain
Accompagnement musical : Aidje Tafial (percussions), Vincent Peirani (accordéon), Guillaume Latil (violoncelle)
Remerciements : Marie-Ange L’Herbier, Archives Françaises du Film

 
La Vienne d'hier
Dimanche 7 octobre 2012
>>> en savoir +








 
Cette année, pour ses Concerts du Dimanche Matin, la productrice Jeanine Roze propose un voyage dans la "Vienne d'hier". En plus d'une série de concerts au Théâtre des Champs-Elysées, quatre séances exceptionnelles sont présentées au Balzac le dimanche matin. Avec un accueil gourmand offert par le Stube !

Dimanche 7 octobre 2012 à 11h
Lettre d’une inconnue, de Max Ophüls (Etats-Unis, 1948)
D’après la nouvelle de Stefan Zweig
Avec Joan Fontaine, Louis Jourdan
Projection précédée d’une lecture de textes de Stefan Zweig par le comédien Didier Sandre.


 
Avant-première club : Dans la maison
Mardi 9 octobre à 20h30
>>> en savoir +


 
Les membres du club des amis du Balzac étaient invités à découvrir en avant-première le nouveau film de François Ozon, "Dans la maison"...
 
Pochette Surprise
Dimanche 14 octobre à 11h
>>> en savoir +
















 
Le rendez-vous culte du Balzac pour le jeune public fête cette année ses 10 ans ! Un florilège de films muets avec accompagnement au piano et une glace offerte à chaque spectateur !

Au piano : Jean-Baptiste Doulcet
Présentation : Mireille Beaulieu

LA COURSE DES SERGENTS DE VILLE (France, 1907, 5’)
Réalisation : André Heuzé
Les policiers courent derrière un chien voleur de viande à travers les rues de Vincennes.

A TRIP TO MARS - EN AVANT MARS (Etats-Unis, 1924, 5’)
Dessin animé de Dave et Max Fleischer
Série « Out of the Inkwell »
Koko va sur Mars et y fait d'étranges rencontres. Après quelques aventures, il trouvera plus sûr de se réfugier dans son encrier.

BEHIND THE SCREEN - CHARLOT MACHINISTE (Etats-Unis, 1916, 23’)
Burlesque de Charles Chaplin (Mutual)
Avec : Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell, Lloyd Bacon, Albert Austin, Léo White, Henry Bergman
Entre mouvement de grève et rencontre amoureuse, les aventures de Charlot dans un studio de tournage.

ALONG CAME A DUCK (Etats-Unis, 1934, 7’)
Dessin animé de Burt Gillett et Steve Muffati
Série « Toddle Tales »
Une grenouille raconte à une petite fille comment elle s'est liée d'amitié avec une famille de canards.

LE CHAUDRON INFERNAL (France, 1903, 2’)
Scène à truc de Georges Méliès
Le démon Belphégor, qui est l’exécuteur des basses œuvres de l’Enfer, fait brûler dans son chaudron infernal trois malheureuses victimes dont les fantômes s’élèvent dans les airs, puis disparaissent. Le démon se jette ensuite lui-même dans son chaudron.

ALWAYS KICKIN' (Etats-Unis, 1939, 7’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Série « Color Classic »
On retrouve les 2 ânes Hunky et Spunky. Hunky apprend à son fils le coup de pied de l’âne. Mais Spunky ne s’y intéresse guère. Il préfère les oiseaux. C’est ainsi que Spunky veut lui aussi se fabriquer un nid. Les oiseaux se moquent de lui. Mais un redoutable vautour intervient et capture un des petits oiseaux et l’emmène dans son nid. Impuissants les autres oiseaux ne peuvent que constater les dégâts. Spunky intervient alors. Il neutralise le vautour et libère le petit oiseau retenu captif. Les oiseaux reconnaissants adoptent Spunky.

LIBERTY (Etats-Unis, 1929, 20’)
Burlesque de Leo McCarey avec Laurel et Hardy
Prisonniers évadés, Laurel et Hardy sont recueillis par des compères. Ils troquent leurs tenues de détenus pour des vêtements civils à l'abri d'une voiture et s'aperçoivent, ensuite qu'ils se sont trompés de pantalons. S'en suit toute une série de gags qui se poursuivent au sommet d'un gratte-ciel en construction…

 
Soirée opéra : L'Or du Rhin, de Wagner
Mardi 16 octobre à 20h
>>> en savoir +


 
L’Or du Rhin, opéra de Wagner
Enregistré à la Scala de Milan en mai 2010
Direction Daniel Barenboïm
Mise en scène Guy Cassiers
Avec René Pape, Jan Buchwald, Johannes Martin Kränzle, Wolfgang Ablinger-Sperracke, Doris Soffel, Anna Samuil, Anna Larsson

 
Ciné-concert : Au bonheur des dames, de Julien Duvivier
Jeudi 18 octobre à 20h30
>>> en savoir +






 
Au bonheur des dames, de Julien Duvivier (France, 1930)
D’après le roman d’Emile Zola
Avec Dita Parlo, Pierre de Guingand, Germaine Rouer
Accompagnement musical : Karol Beffa (piano)
Remerciements : Lobster Films

 
Cycle Tchékhov
29 septembre / 21 octobre
>>> en savoir +
 
En écho à la programmation du théâtre de l'Athénée, nous avons le plaisir de vous proposer en matinée un petit cycle Tchékhov, avec deux belles adaptations d'Oncle Vania et de La Mouette. A partir du 29 septembre.

Oncle Vania, d'Andrei Konchalovsky (Russie, 1971, 90')
samedi 29 septembre - samedi 6 octobre - jeudi 11 octobre - dimanche 14 octobre - samedi 20 octobre à 11h


La Mouette, de Youli Karassik (Russie, 1972, 100')
dimanche 30 septembre - jeudi 4 octobre - dimanche 7 octobre - samedi 13 octobre - dimanche 21 octobre à 11h

 
Jean-Marc Luisada fait son cinéma au Balzac !
20-21-22 octobre 2012
>>> en savoir +










 
Le pianiste Jean-Marc Luisada s’est installé pendant trois jours au Balzac pour nous faire partager sa passion du cinéma. L’idée est née il y a quelques mois, lors d’une rencontre organisée par Jeanine Roze. Jean-Marc Luisada nous apprend qu’il adore le cinéma et nous découvrons à l’écouter qu’il a tout vu et revu, qu’il a des goûts très marqués, un panthéon personnel extrêmement ouvert et une connaissance incroyable des films qu’il aime. Le septième art nourrit depuis toujours sa pratique et sa sensibilité artistique… Jean-Marc Luisada veut montrer au Balzac les films de sa vie, nous disons d’accord et il nous présente alors une liste de cinquante titres ! Nous répondons que pour une première expérience, il faudrait en sélectionner trois… Cruel dilemme et choix cornélien ! Jean-Marc Luisada sélectionne finalement Tree of Life, de Terrence Malick, Le Feu follet, de Louis Malle, Le Ciel peut attendre d’Ernst Lubitsch. Il présente les deux premiers, mêlant dans son intervention souvenirs personnels, analyse, description de certaines scènes clés, en rapport (souvent) avec la musique. Le pétillant film de Lubitsch sera le point d’orgue du festival, précédé d’un récital de piano (Brahms, Schumann, Mozart, Chopin). Aux (très nombreux) spectateurs, Jean-Marc Luisada a tenu à offrir une coupe de champagne (pour la beauté de Gene Tierney) et des cubes de gruyère (parce que chez Lubitsch, tout est génial, même les trous, disait François Truffaut). Une soirée à la fois magique et conviviale.
 
Festen... reprise
A partir du 13 octobre
>>> en savoir +


 
En écho à la pièce de Thomas Vinterberg, "L'Enterrement... (Festen, la suite)" qui sera à l'affiche du Rond-Point à partir du 12 octobre et avant la sortie du nouveau film du réalisateur danois, "La Chasse", nous vous offrons la possibilité de voir ou revoir le film "Festen" au Balzac : samedi 13/10, dimanche 14/10, samedi 20/10, dimanche 21/10, samedi 27/10 et dimanche 28/10. Séances à 11h du matin. Tarif unique : 6,50 euros.

 
Pochette Surprise
Dimanche 11 novembre à 11h
>>> en savoir +










 
Le rendez-vous culte du Balzac pour le jeune public fête cette année ses 10 ans ! Un florilège de films muets avec accompagnement au piano et une glace offerte à chaque spectateur !

Présentation des films : Mireille Beaulieu
Accompagnement au piano : Fabien Touchard

THE BIG SWALLOW - L'HOMME AVALE (Angleterre, 1091, 1’)
Scène à truc de James Williamson
Un homme qui refuse d'être filmé finit par manger, avale le cameraman et sa caméra.

KOKO THE FADE-AWAY (Etats-Unis, 1927, 8’)
Dessin animé de Dave et Max Fleischer
Série « Out of the Inkwell »
Afin de faire enrager Koko, Max dessine un décor à l'encre sympathique, qui disparaît au bout de quelques instants.

LA POULE AUX OEUFS D'OR (France, 1905, 13’)
Féerie de Gaston Velle
Avec Julienne Mathieu
Un pauvre paysan gagne une poule aux oeufs d'or à la loterie du village organisée par un magicien. Sa nouvelle vie fait des envieux et jaloux, le transforme vite en un avare bourgeois et le pousse à tuer la malheureuse poule aux oeufs d'or.

GRANDFATHER'S CLOCK (Etats-Unis, 1934, 8’)
Dessin animé de Burt Gillett
Série “Toddle Tales”
Deux adorables garnements s'apprêtent à mettre en pièces un malheureux réveil. Heureusement la pendule de grand-père est là pour les en empêcher et leur expliquer que les réveils, eux aussi, sont vivants.

LE SINGE VOLTIGEUR (France, 1899)
Production Pathé
Wiener Furgarthen exécute une série de sauts périlleux et est imité de point en point par son singe.

POOR CINDERELLA – PAUVRE CENDRILLON (Etats-Unis, 1934, 10’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Avec Betty Boop
Les aventures de Cendrillon, revues et corrigées par les frères Fleischer. Le seul film de la série Betty Boop réalisé en couleur.

WRONG AGAIN – Y’A ERREUR ! (Etats-Unis, 1929, 20’)
Burlesque de Leo McCarey
Avec Stan Laurel, Oliver Hardy…
"Blue Boy " Stan et Ollie pensent qu'il s'agit d'un cheval propriété de l'écurie pour le compte de laquelle ils sont employés. De fait "Blue Boy" est le nom d'un célèbre tableau de Gainsborough dérobé au domicile de son propriétaire, l'homme le plus riche de la ville. Ayant retrouvé le cheval perdu, ils le rapportent, espérant obtenir une forte récompense. Le millonnaire occupé leur dit de le mettre sur le piano... On imagine les scènes désopilantes et les dégâts consécutifs à la présence de nos deux compères dans la riche demeure avec un cheval dans le salon...

 
Soirée Hopper
Jeudi 15 novembre à 19h
>>> en savoir +




 
La soirée a commencé avec la projection de "The Savage Eye" réalisé en 1960 par Ben Maddow, Sidney Mers et Joseph Strick, avec Barbara Baxley. Le film était présenté par Serge Kaganski, des Inrockuptibles. Au fil d’une fiction minimaliste s’élabore un portrait simultanément critique et fasciné de Los Angeles – et à travers elle, de l’Amérique tout entière de la fin des golden fifties… « Si vous voulez connaître l’Amérique, allez voir The Savage Eye », disait Hopper de ce film pionnier du cinéma indépendant américain, redécouvert en 2008 par Ronald Chammah, commissaire d’expositions, découvreur et distributeur de films.
A l’issue de la projection les spectateurs ont reçu un sac pique-nique et ont descendu les Champs-Elysées jusqu’au Grand Palais où ils ont bénéficié d’un accès privilège à l’exposition Edward Hopper, ouverte exceptionnellement ce soir-là jusqu'à 23h.
Salle comble et gros succès !!
 
Bruno Le Maire rencontre Carlos Kleiber
Lundi 19 novembre à 20h30
>>> en savoir +


 
Député, ancien ministre, passionné de musique, germanophile et germanophone, Bruno Le Maire vient de faire paraître aux éditions Gallimard un ouvrage consacré à Carlos Kleiber « Musique absolue – une répétition avec Carlos Kleiber ».
Le lundi 19 novembre à 20h30, il était présent au Balzac afin d’évoquer en paroles et en images (extraits de répétitions et de représentations filmées) le personnage central de son roman, qui restera probablement dans l’Histoire comme l’un des plus grands chefs d’orchestre du XXe siècle, disparu en 2004 et devenu mythique.
Bruno Le Maire a dédicacé son ouvrage à l’issue de la séance.

 
Ciné-concert : Noces à Hardanger
Mardi 20 novembre à 20h30
>>> en savoir +




 
Noces à Hardanger, de Rasmus Breistein (Norvège, 1926)
Accompagnement musical : Jean-Philippe Feiss (violoncelle), David Potaux-Razel (guitare), Théo Girard (contrebasse)
En partenariat avec le Festival d’Anères
Remerciements : Norsk Filminstitutt

Synopsis
Marit Skjølte ne choisit pas, comme Anders Bjåland, de partir chercher fortune en Amérique. Celui-ci a promis à Marit de l’épouser quand il rentrera, dans deux ans. Alors qu’elle était sans nouvelle d’Anders depuis quatre ans, Marit découvre qu’il est revenu et qu’il doit épouser la riche héritière d’une ferme de la ville...
Source : Festival d'Anères


Brudeferden i Hardanger fut réalisé en 1926 par Rasmus Breistein et projeté en première à Oslo en décembre de la même année. Connu comme le père d’une « nouvelle vague » dans le cinéma norvégien, Breistein est beaucoup plus qu’un héraut du cinéma national. Rigoureux directeur d’acteurs, possédant un sens exceptionnel de la composition, il était connu pour ses recherches stylistiques. Sa curiosité vis-à-vis des développements techniques du cinéma l’incita à faire plusieurs voyages aux États-Unis et ses films constituent un exemple exceptionnel de l’influence du cinéma américain sur le cinéma européen des années 20.
Source : Journal of Film Preservation, n°76, 2008

 
Kinopolska, le festival du film polonais
Du 21 au 25 novembre 2012
>>> en savoir +


 
KINOPOLSKA, le festival du cinéma polonais à Paris, se déroule cette année au cinéma Le Balzac, du 21 au 25 novembre, sur le thème "Les femmes et le cinéma polonais".

MERCREDI 21 NOVEMBRE

13:30
Recherché-Recherchée de Stanisław Bareja ( 82 min)

16:00
L'art d'être aimée de Wojciech J. Has (97 min)

20:00 La soirée d’ouverture
L'élève de Beethoven d’Agnieszka Holland (104 min)


JEUDI 22 NOVEMBRE

11:00
Dans la chambre à coucher de Tomasz Wasilewski ( 80 min)

13:30
L'élève de Beethoven d’Agnieszka Holland (104 min)

16:00
Master class d'Agnieszka Holland, animée par Fréderic Strauss de Télérama

18:00
Themerson & Themerson de Wiktoria Szymańska (70 min) Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice (sous réserve)

20:00
Journée de la femme de Maria Sadowska (90 min) Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice

22:00
Le cri de Barbara Sass (92 min)


VENDREDI 23 NOVEMBRE


11:00
La fièvre d’Agnieszka Holland (122 min)

11:00
Rose de Wojciech Smarzowski (98 min)
Présentation du film par Jean – Yves Potel, écrivain, historien et spécialiste de l’Europe centrale

13:30
I Want (No) Reality d’Ana Brzezińska (52 min) et Où est Sonia ? de Radka Franczak (50 min) Projection suivie d’une rencontre avec les réalisatrices

16:00
La conférence "Où sont les femmes?" – entrée libre

18:30
La soirée Cinessonne
Projection suivie d’une rencontre avec les réalisatrices et l’équipe de Cinessonne

20:00
Dans la peau de Casimir Deyna (95 min) Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice

22:00
Rose de Wojciech Smarzowski (98 min)
Présentation du film par Jean – Yves Potel, écrivain, historien et spécialiste de l’Europe centrale

SAMEDI 24 NOVEMBRE 2012


11:00
Les acteurs provinciaux d’Agnieszka Holland (108 min)


11:00 Journée de la femme de Maria Sadowska (90 min)

13:30
Themerson & Themerson de Wiktoria Szymańska (70 min) Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice (sous réserve)

16:00
I Want (No) Reality d’Ana Brzezińska (52 min) et Où est Sonia ? de Radka Franczak (50 min) Projection suivie d’une rencontre avec les réalisatrices

18:00
Dans la chambre à coucher de Tomasz Wasilewski Projection suivie d’une rencontre avec Katarzyna Herman, actrice (sous réserve)

20:00
Les corneilles de Dorota Kędzierzawska (66 min)

21:30
L'interrogatoire de Ryszard Bugajski (118 min)
Présentation du film par Elise Domenach.

DIMANCHE 25 NOVEMBRE 2012


11:00
Bouts d'essai d’Agnieszka Holland (99 min)

11:00 L'art d'être aimée de Wojciech J. Has (97 min)

13:30 Hors – jeu de Kasia Adamik (119 min)
Projection suivie d’une rencontre avec la réalisatrice

16:00 Ciné-gouter (53 min)

18:00 Recherché-Recherchée de Stanisław Bareja ( 82 min)

20:00
LA SOIREE DE CLOTURE ET LA REMISE DES PRIX
Hors – jeu de Kasia Adamik (119 min)





en savoir plus
 
 
La Vienne d'hier : Sissi
Dimanche 25 novembre à 11h
>>> en savoir +


 
Dans le cadre du cycle "La Vienne d'hier", venez voir ou revoir le film d'Ernst Marischka avec la toute jeune Romy Schneider, "Sissi". Les petites filles peuvent venir habillées en princesse ! Un photographe les attend... Accueil gourmand avec le Stube.
 
Opéra : Roméo et Juliette, de Gounod
Lundi 26 novembre à 20h
>>> en savoir +


 
Opéra enregistré en 2008 à Salzbourg, sous la direction de Yannick Nézet-Seguin, avec Rolando Villazon et Nino Machaidze.
 
Pochette Surprise
Dimanche 2 décembre à 11h
>>> en savoir +














 
Le rendez-vous culte du Balzac pour le jeune public fête cette année ses 10 ans ! Un florilège de films muets avec accompagnement au piano et une glace offerte à chaque spectateur !

Féerie, fantaisie et magie
Présentation de la séance : Mireille Beaulieu et Serge Bromberg
Au piano : Serge Bromberg
Avec la participation exceptionnelle de Sylvain le magicien

SYMPHONIE BIZARRE (France, 1909, 4’)
Scène à truc
Violons, cymbales, tambours, grosse caisse, flûtes... jettent dans l'air leur notes discordantes. La fanfare se répand dans les rues et donne une aubade. Assourdis les habitants des pavillons paisibles jettent des seaux d'eau sur la tête des musiciens qui se dissolvent par enchantement et se répandent dans les rues. Mais leur silhouettes se dessinent sur les murs en taches humides, prennent corps et voici nos musiciens qui recommencent leur musique de plus belle…
Muet Couleur 4'22

REVE DE NOEL (France, 1900, 4’)
Conte de Georges Méliès
Féerie Cinématographique à grand spectacle. Un enfant s’endort le soir de Noël et rêve que des anges lui apportent des jouets et qu’il assiste à la messe de minuit et au repas de Noël. Lorsqu’il se réveille, la cheminée déborde de jouets. Le film se termine dans un paysage de neige et de glace.

L'ARAIGNEE D’OR (France, 1909, 9’)
Scène à trucs de Segundo de Chomon
Quelques gnomes sont à la recherche d'une araignée d'Or. Un pauvre bûcheron les suit. Ils pénètrent dans la grotte où ils ont enfermé l'araignée. Le bûcheron voit l'araignée faire de l'or. Il la vole et l'emmène dans sa hutte. Là, l'araignée file des pièces d'or. Le bûcheron repousse un mendiant qui lui demande de l'aide. A ce moment, les pièces d'or deviennent une masse d'insectes rampants…Muet Couleur 9'12

L'ALCHIMISTE PARAFARAGARAMUS ou LA CORNUE INFERNALE (France, 1906, 3’)
Scène à truc de Georges Méliès
Un alchimiste tente de faire quelques expériences, mais, fatigué, il s’endort. Pendant son sommeil, sa cornue devient géante. Un diable surgit et fait apparaître des monstres divers à l’intérieur de la cornue qui finit par exploser. Le diable apparaît alors au milieu des flammes et pose son pied vainqueur sur le corps du magicien qui gît à terre, inanimé.

FEERIE ET MAGIE (France, 1907, 1’)
Tours de magie et de prestidigitation.

LA FEE CARABOSSE ou LE POIGNARD FATAL (France, 1906, 12’)
Conte de Georges Méliès
Un jeune troubadour vient consulter la célèbre Fée Carabosse pour savoir ce que lui réserve l’avenir. Mais le jeune homme est sans argent, et c’est avec une bourse remplie de sable qu’il paie le talisman que lui remet la Fée. Furieuse, Carabosse jure de se venger. Après bien des épreuves, le troubadour parvient à délivrer la charmante princesse prisonnière, dont la sorcière lui avait fait apparaître l’image. Les jeunes gens se marient, pendant que le bon druide envoie la Fée au fond des mers.

DANCING ON THE MOON (Etats-Unis, 8’)
Dessin animé de Dave Fleischer
Série Color Classic
Un voyage sur la lune est organisé pour les jeunes mariés. Les couples les plus variés se précipitent à l’embarcadère pour ne pas manquer le départ.


 
Ciné-Rencontre La Croix / Le Balzac
Mardi 4 décembre à 20h
>>> en savoir +






 
Ciné-Rencontre La Croix autour du film de Régis Sauder, "Etre là". Débat à l'issue de la projection animé par Arnaud Schwartz, de La Croix, en présence du réalisateur.

A propos du film ETRE LA...
Elles sont psychiatres, infirmières ou ergothérapeutes à la maison d’arrêt des Baumettes à Marseille et reçoivent des détenus devenus patients le temps du soin. Elles sont là pour aider des hommes en souffrance, fussent-ils incarcérés.
Être là, c’est rejoindre cet espace unique - celui de l’écoute - une poche d’air derrière les murs de la prison. Son existence est conditionnée par la détermination des soignants à continuer de venir pratiquer la psychiatrie ici… à quel prix ?
Sophie travaille là depuis dix ans et questionne aujourd’hui sa place en prison, la possibilité d’y accomplir son métier de psychiatre, véritable acte de résistance. Elle convoque les souvenirs de ces années d’enfermement pour faire un choix : continuer à être là, ou partir ?
 
L'Aventure du Jazz
Samedi 8 décembre à 14h30
>>> en savoir +




 
Samedi 8 décembre 2012 à 14h30, le Balzac fête les 80 ans du Hot Club de France, en programmant dans sa grande salle le film mythique du jazz authentique : L'Aventure du Jazz, en présence de son réalisateur.

Ce film musical, réalisé entre 1969 et 1972 aux États-Unis et en France par Louis Panassié, fut supervisé par son père, Hugues Panassié, qui y apporte ses commentaires. On y retrouve les prestations originales, spécialement jouées pour ce film - pas de documents d’archives - de grands musiciens de l'époque, dont : Louis Armstrong, Lionel Hampton, Memphis Slim, Willie Smith Le Lion, Sister Rosetta Tharpe, Jo Jones, Milton Buckner, Zutty Singleton... et le Grand Orchestre de Duke Ellington.

Le film "L'Aventure du Jazz" a une durée de deux heures dix. Il sera projeté en deux parties dans sa toute nouvelle version, numérique et remasterisée, qui améliore la qualité du son et de l'image.

A l’entracte, intermède musical, trompette-piano, avec Irakli de Davrichewy et Jacques Schneck.

Lors de cette projection le Hot Club de France rendra hommage à son fondateur, Hugues Panassié, dont 2012 est le centenaire de la naissance.

Le film "L'Aventure du Jazz" est très rarement projeté et, pour des raisons de droits, n'est jamais passé à la télévision. Il n'est pas non plus sorti en DVD. C'est donc une occasion unique, à ne pas manquer, pour découvrir ou revoir ce chef-d'œuvre cinématographique du Jazz authentique.

Le Hot Club de France est l’association des amateurs de jazz authentique, fondée en 1932. Cette association s’est donnée pour mission de défendre et de promouvoir le Jazz Authentique (swing, blues, gospel ) et avec lui les musiciens qui le pratiquent et les lieux où il se joue.

PRÉSENTATION DU FILM
par Louis Panassié, réalisateur


PROJECTION DU FILM (1ere partie)


I. LE VRAI JAZZ :
Cozy’s drums, par Cozy Cole (dr) ;
Ils parlent d'Hugues Panassié : Louis Armstrong, Duke Ellington, Lionel Hampton, Cozy Cole, Willie Smith « Le Lion » ;
Chez Panassié, par les Panassié Stompers ;
Le vrai jazz ; One o’clock jump, par Buddy Tate Orchestra ;
Basin Street blues, par les Panassié Stompers ;
Moten swing, par Le Jazz de Pique ;
Swingin’ in Biarritz, par Milt Buckner (org) et Jo Jones (dr) ;
That’s all, par Sister Rosetta Tharpe (gu, voc) ;
Louis Armstrong et La Nouvelle-Orléans ;
La place de la danse dans la musique de jazz, avec les danseurs de Lou Parks et Eddie Barefield Orchestra.

II. BLUES et CULTURE NOIRE :
I found a new chapeau, par Jo Jones (dr) ;
La culture noire, par Edgar Battle, Duke Ellington, Lionel Hampton, Mezz Mezzrow, Hugues Panassié ;
Tea for two, par Milt Buckner (org) et Jo Jones (d) ;
La place du disque dans l'histoire du jazz ;
Here comes the band, par Willie Smith « Le Lion » (p) ;
No, it’s all over, par Memphis Slim (p, voc) ;
Tin roof blues, par Dick Vance Orchestra ;
Le blues ; When my first wife quit me, par John Lee Hooker (g, voc) ;
Blues, par Charlie Shavers (tp) et André Persiany (p) ;
Louis Armstrong et le blues ;
Montauban blues, par les Panassié Stompers ;
No turnin’ back, par les Stars of Faith ;
Up above my head, par Sister Rosetta Tharpe (g, voc) ;
Musique religieuse noire filmée dans un temple de Philadelphie au cours d'un office.


ENTRACTE
Intermède musical (hors film) : Irakli (tp) et Jacques Schneck (p)


PROJECTION DU FILM (2e Partie)


III. CONCERT DE L'AVENTURE DU JAZZ
New Orleans drums, par Zutty Singleton (d solo) ;
Chérie mon amour et Mr. X, dansés par Jimmy Slyde (tap-dancer) avec George Benson (g) et Jo Jones (d) ;
Go ahead, par Sister Rosetta Tharpe (g, voc) ;
Wolverine blues, solo de piano par Cliff Jackson acc. par Zutty Singleton (d) ;
Boogie chillun, John Lee Hooker (g, voc) avec Gigi Brown (danse) et son partenaire ;
The mooche, par Buddy Tate Orchestra ;
Louis Armstrong parle du cassoulet ;
Moonglow, par Lionel Hampton (vib) ;
Solo de batterie, par Lionel Hampton ;
Jumpin’ at the Woodside, par Buddy Tate Orchestra, avec Gigi Brown (danse) ;
Take the A train, par Duke Ellington Orchestra ;
Chinoiserie, par Duke Ellington Orchestra ;
Caravan, solo de batterie par Jo Jones, avec Milt Buckner (org).

 
Pochette Surprise
Dimanche 9 décembre à 11h
>>> en savoir +










 
Le rendez-vous culte du Balzac pour le jeune public fête cette année ses 10 ans ! Un florilège de films muets avec accompagnement au piano et une glace offerte à chaque spectateur !

Présentation de la séance : Mireille Beaulieu et Serge Bromberg
Au piano : Serge Bromberg

NOEL DE RICHE NOEL DE PAUVRE (France, 1906, 4’)
Le nuit de Noël, un ange apparaît dans la chambre d'un enfant pauvre puis disparaît en ayant laissé sur place une multitude de jouets…

PETER PAN HANDLED - AU ROYAUME DE L’AIR (Etats-Unis, 1925, 11’)
Dessin animé de Walter Lantz
Série Dinky Doodle
Notre jeune héros, accompagné de son chien, est invité au royaume de l'air où Peter Pan est en lutte permanente avec le capitaine Crochet.

MANY A SLIP - BRICOLO INVENTEUR (Etats-Unis, 1927, 11’)
Burlesque de Charley Bowers
Bricolo décide de mettre au point la peau de banane antidérapante.

FUNNY FACE (Etats-Unis, 1932, 8’)
Dessin animé d’Ub Iwerks
Série Flip the Frog
Flip se "refait le portrait" pour attirer l'attention d'une belle jeune fille. Alors qu'il se bat pour la délivrer des pattes de "Bully", le lifting lâche.

LE LAVEUR DE DEVANTURES (France, 1902, 1’)
Comique
Production Pathé

SPINNING MICE (Etats-Unis, 1935, 7’)
Dessin animé de Burt Gillett
Série Rainbow Parade
Une souris raconte à un petit garçon bien réel les mésaventures qui lui sont arrivées chez un apprenti sorcier.

THE MASQUERADER - CHARLOT GRANDE COQUETTE (Etats-Unis, 1914, 12’)
Burlesque de Charles Chaplin
Production Keystone
Avec : Charles Chaplin, Roscoe "Fatty" Arbuckle, Chester Conklin, Charley Chase, Charles Murray, Minta
Durfee
Acteur de cinéma, Charlot tourne trop autour des filles. Mis à pied, il revient sous l'aspect d'une femme fort séduisante et il est engagé sur le champ pour le principal rôle féminin.

 
Opéra : Aida, de Verdi
Dimanche 9 décembre à 19h30
>>> en savoir +


 
Enregistré en 2006 à la Scala de Milan, sous la direction de Riccardo Chailly, mise en scène Franco Zeffirelli, avec Violeta Urmana, Roberto Alagna...
 
Les César du court métrage
Les samedis 1, 8 et 15 décembre à 10h
>>> en savoir +




 
Comme chaque année, le Balzac accueille les courts métrages en lice pour les César du meilleur court métrage et du meilleur court métrage d'animation.
Ces séances sont ouvertes au public, au tarif de 5 euros.
Avec accueil viennoiseries !

Projection du 1er décembre à 10h
Durée 155 minutes

CE N’EST PAS UN FILM DE COW-­‐BOYS
Réalisation: Benjamin PARENT / Production : Synecdoche / 12 min

CE QU’IL RESTERA DE NOUS
Réalisation: Vincent MACAIGNE / Production : Kazak Productions / 40 min

LE CRI DU HOMARD
Réalisation: Nicolas GUIOT / Production : Off Shore / 31 min

CROSS

Réalisation: Maryna VRODA / Production : Les 3 Lignes / 15 min

ET ILS GRAVIRENT LA MONTAGNE
Réalisation: Jean-Sébastien CHAUVIN / Production : Sedna Films / 35 min

FAIS CROQUER
Réalisation: Yassine QNIA / Production : Nouvelle Toile / 22 min


Projection du 8 décembre à 10h
Durée 160 minutes

JEUNESSES FRANÇAISES

Réalisation: Stéphan CASTANG / Production : Takami Productions / 19 min 


LES MEUTES

Réalisation: Manuel SCHAPIRA / Production : Bizibi / 14 min 


OH WILLY...

Réalisation: Emma de SWAEF, Marc ROELS / Production : Polaris Film Production & Finance / 17 min 


SUR LA ROUTE DU PARADIS
Réalisation: Houda BENYAMINA / Production : Easy Tiger / 44 min 


LA VIE PARISIENNE
Réalisation: Vincent DIETSCHY / Production : Sombrero Films / 36 min

VILAINE FILLE MAUVAIS GARÇON
Réalisation: Justine TRIET / Production : Ecce Films / 30 min 






Projection du 15 décembre à 10h
Durée 140 minutes

AGNIESZKA
Réalisation : Izabela BARTOSIK‐BURKHARDT / Production : Les Films de l’Arlequin / 10 min

APRÈS MOI
Réalisation : Paul-Emile BOUCHER, Thomas BOZOVIC, Madeleine CHARRUAUD, Dorianne FIBLEUIL, Benjamin FLOUW, Mickael RICIOTTI, Antoine ROBERT / Production : Les Films d’ici / 4 min

BAO
Réalisation : Sandra DESMAZIERES / Production : Les Films de l’Arlequin / 12 min

BISCLAVRET
Réalisation : Emilie MERCIER / Production : Folimage Studio / 14 min

LES CONQUÉRANTS
Réalisation : Tibor BANOCZKI, Sarolta SZABO / Production : Folimage Studio / 12 min

EDMOND ÉTAIT UN ÂNE
Réalisation : Franck DION / Production : Papy3D Productions / 15 min

FLEUVE ROUGE, SÔNG HÔNG
Réalisation : Stéphanie LANSAQUE, François LEROY / Production : Je Suis Bien Content / 15 min

LE MONSTRE DE NIX
Réalisation : ROSTO / Production : Autour de Minuit Productions / 30 min

OH WILLY...
Réalisation : Emma de SWAEF, Marc ROELS / Production : Polaris Film Production & Finance / 17 min

TEMPÊTE DANS UNE CHAMBRE À COUCHER
Réalisation : Laurence ARCADIAS, Juliette MARCHAND / Production : Amorce Films / 11 min

 
Retour de Flamme fête ses 20 ans
27 novembre / 16 décembre
>>> en savoir +










 
Retour de Flamme fête ses 20 ans au Balzac !
Tous les jours, un programme différent, avec Serge Bromberg et ses invités. Le meilleur de la collection Lobster, présenté et accompagné au piano par Serge Bromberg, avec des invités de marque. Des films muets, sonores, courts, moins courts, connus, inconnus… Des thématiques… et plein de surprises !
Séances du lundi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h. Et une « Spéciale jeune public » le dimanche 2 décembre à 11h, avec Sylvain le magicien, sans oublier Pochette Surprise le 9 décembre avec la participation de Serge Bromberg.

Tous les détails sur la programmation : www.retourdeflamme20.com

PROGRAMMES 20 ANS DE RETOUR DE FLAMME

Retour de Flamme est composé exclusivement de films perdus et miraculés, retrouvés dans les caves ou les greniers, et restaurés pour être beaux comme au premier jour… enfin, le plus possible.

Retour de Flamme est aujourd’hui un spectacle de référence dans le monde entier, unique en son genre, où les restaurations sont saluées par les conservateurs et les cinémathèques comme exemplaires, et les films – joyeux ou graves – sont toujours présentés dans leur contexte historique, avec toujours anecdotes savoureuses, fantaisie et jubilation. Retour de Flamme, c’est du sérieux !

D’ailleurs, en 200 films des origines jusqu’aux années 2000, nous croiserons le plus grands, de Disney à Dali, de John Ford à Chaplin, de Lubitsch à Leo McCarey, des drames les plus sombres (trop parfois !) aux comédies les plus irrésistibles, des auteurs soviétiques exigeants aux animateurs des quatre coins du monde.

Nous découvrirons aussi les petites vedettes oubliées, qui ont parfois été des génies absolus. Nous leur rendrons hommage, et vous pourrez découvrir leurs films comme nous les avons découverts en ouvrant des boîtes de film improbables, retrouvées dans les caves, les greniers, les marchés aux puces, etc.

Mais les films mentionnés dans ces programmes ne sont qu’une partie de ceux-ci. Retour de Flamme étant une chasse au trésor, plus d’un tiers du contenu des séances n’est jamais annoncé à l’avance. Composée des trouvailles du moment (et parfois littéralement de la veille) ou de coups de cœur de dernière minute, cette partie non annoncée est un espace de liberté et de vitalité du spectacle. Elle fait revivre au spectateur la surprise et l’émotion du moment de la découverte. D’ailleurs, ces films sont toujours déterminés à la dernière minute, comme on sort une bonne bouteille de la cave, pour des amis à qui l’on tient…


20 PROGRAMMES… PLUS 1 !

PREMIÈRE – Formidables trésors
Mardi 27 Novembre à 20h30
Pour lancer le spectacle, une sélection des films les plus dingues retrouvés ces dernières années. En vrac, le seul film connu de Django Reinhardt (dont la légende disait qu’il n’avait jamais été filmé), un cochon danseur, des acrobates japonais insensés, un film de Léo McCarey plus irrésistible que La Soupe aux Canards, le seul film muet qui ne s’accompagne pas au piano mais avec un fouet et une citrouille, une indigestion de clarinette, etc.

Au programme :

JAZZ HOT est le seul film jamais tourné par Django Reinhardt où on le voit jouer (1938). C’est aussi une énigme, car personne n’en avait jamais entendu parler, et nous n’avions pas d’images du prodige jouant avec seulement trois doigts (suite à son accident). Grâce à cette copie unique retrouvée sur une brocante, nous découvrons le quintet du Hot Club de France, dont Stephane Grapelli fait également partie. Ils interprètent “J’attendrai”.

ARTHEME AVALE SA CLARINETTE, film Eclipse de 1910. Ernest Servaes avale sa clarinette par erreur. Comment s’en débarrasser ?

MIGHTY LIKE A MOOSE, le film burlesque parfait, qui fait partie de la liste des 50 meilleurs films américains de tous les temps (Librairie du Congrès Américain). Leo Mc Carey, le réalisateur de La Soupe au Canard et de Elle et Lui, mais aussi l’inventeur du couple Laurel et Hardy, réalise en 1926 une comédie irrésistible avec Charley Chase. Unique, irrésistible et inoubliable.

GERTIE LE DINOSAURE est le premier dessin animé américain (selon la légende). Dessiné et animé par l’auteur de bande dessinée Winsor McCay, c’est à priori un film très énigmatique. Mais une fois percé son secret (surprise !), le film devient brillantissime. Nouvelle restauration.

TULIPS SHALL GROW, film de marionnettes de bois tourné en technicolor par Georges Pal (Série Pupetoons) en 1942, est un message d’amour et de résistance envoyé aux forces combattantes en Europe, et particulièrement en Hollande. Restauré à partir de la copie personnelle de Georges Pal.

Mais chaque programme est aussi composé de très nombreuses surprises, de court métrages imprévus, de publicités anciennes et de moments imprévus. C’est vivant comme la “Dernière Séance”, en moins nostalgique et plus joyeux. Serge sera au piano, racontera des histoires et vous fera remonter le temps et retomber en enfance, au temps de l’innocence de cinéma.


LES INCROYABLES
Mercredi 28 Novembre à 20h30
Cette soirée est dédiée aux films inattendus et irrésistibles. Avec au programme Baloonland, un dessin animé de l’inventeur de Mickey (attention, chef d’œuvre absolu) restauré à partir des négatifs, Charley Bowers (l’inventeur de la peau de banane anti-dérapante), un monsieur qui a mangé du taureau, un court-métrage de Griffith pour la promotion de la bonne conduite des spectateurs dans la salle (sauvé in extremis de la décomposition), Beaucitron inventeur, et d’autre surprises encore plus incroyables.

Invités : Philippe COLLIN et Xavier MAUDUIT
Les deux animateurs de France Inter et de ARTE (Personne ne Bouge)

Au programme :

LA CAISSIERE DU GRAND CAFE, avec FERNANDEL dans un clip invisible

BALLOONLAND (1935, Ub Iwerks). Vous pensiez que Walt Disney avait inventé et réalisé les premiers Mickey Mouse ? Eh bien non. Ub Iwerks est “la main qui dessina la souris”, et si tous les films de mickey sont connus, ceux que Iwerks a réalisés pour son compte sont dix fois plus délicieux. Celui ci, tourné dans un système primitif de couleurs, a été restauré à partir du négatif original, retrouvé dans un garage aux USA.

NON TU EXAGERES (Now you tell one, 1926). Vous ne connaissez pas cet acteur-réalisateur des années 20 dont les surréalistes disaient qu’il était “l’étoile noire” du surréalisme. En tout cas, il était drôle, unique, et son humour reposait entièrement sur l’animation et les inventions improbables. De la peau de banane antidérapante à l’oeuf incassable, ses films sont tous plus insensés les uns que les autres. Dans celui, il résout l’un des secrets les mieux gardé : comment faire pousser des chats aux arbres ?

LE POMPIER DES FOLIES BEGERE est le premier film (perdu jusqu’ici), 1925 avec Joséphine Baker, qui fait la promotion de la revue des Folies dans un film un peu.. Coquin !

IT’S A GIFT (Beaucitron inventeur), 1922? Avec Snub Pollard. Puisque nous donnons aujourd’hui dans le surréalisme hilarant, voici un autre inventeur, qui a fait les riches heures du “Pathé Baby” et du cinéma chez soi.

UN MONSIEUR QUI A MANGE DU TAUREAU (Raconté par Betove, 1935) est un exemple sidérant du passage d’un film tourné au temps du cinéma muet dans l’ère des films sonores. Et il prend soudain toute sa dimension absurde...

L’HOMME MYSTERIEUX (tourné vers 1910). On ne sait rien de cet homme, mais ce film nous le montre dans un numéro absolument impossible. Impossible d’en dire davantage ici, mais vous n’en croirez pas vos yeux.


AUTOUR DE LA COULEUR
Jeudi 29 Novembre à 20h30
Comment les premiers films couleurs ont-ils été faits ? Et qu’a-t-on filmé à cette occasion ? Un voyage dans le temps et les couleurs du passé, avec Serge pour guide, qui vous fera rire, rêver, et vous racontera la plus magique des conquêtes. Au programme, la mode parisienne des années 20, la plus belle danse serpentine coloriée, le premier film tourné en glorious Technicolor, et tellement d’autres surprises.

VOYAGES DANS TOUTES LES DIMENSIONS
Vendredi 30 Novembre à 20h30
Un voyage dans le temps, la couleur et l’espace, dont la vedette incontestée sera le Voyage dans la Lune de Georges Méliès dans sa version coloriée d’origine (telle qu’elle ouvrit le festival de Cannes en 2011), mais également un voyage sur le vrai Titanic, une traversée solitaire pour Buster Keaton (restauration intégrale), des escapades au Japon, à San Francisco, mais aussi dans l’infiniment petit. Surprenant !

LES DÉBUTS DU CINEMA SONORE
Samedi 1er Décembre à 20h30
Des clips du début du siècle, Duke Ellington quelques jours après le lancement du cinéma sonore, Georges Méliès et le son qui va avec (1906), des délires aériens de Toto, un récit très improbable de Louis Lumière et toutes sortes d’expériences inexplicables… et bien d’autres surprises. Vous allez quitter cette séance en chantant des chansons…

SOIREE INTERDITE (Le 21° spectacle)
Samedi 1 er Décembre 23h00
Retour de Flamme s’adresse traditionnellement à tous les publics, des plus petits aux plus grands. Impossible, donc, de montrer certains titres dont le sujet ne convient pas aux mineurs. Et pourtant, les greniers regorgent de curiosités, qu’elles aient été destinées aux amateurs, aux maisons closes ou aux artistes, qui font la part belle au charme et à la séduction. Attention, ce programme ira jusqu’au bout, et n’est pas à mettre devant les yeux… chastes.

FEERIE, FANTAISIE ET MAGIE
Dimanche 2 décembre à 11h
Une séance jeune public avec la participation de Sylvain le Magicien, autour de films de Méliès, Segundo de Chomon et quelques autres...

UN MONDE TRÈS ANIMÉ
Dimanche 2 Décembre, 16h
Pour les amoureux de dessins animés et d’animation, voici des films de rêve, le tout meilleur de ce que vous ne voyez JAMAIS à la télévision (sauf si vous êtes un spectateur assidu du magazine Retour de flamme sur Cine + Classics). Au programme un Disney inédit (on ne vous en dit pas plus, exprès), des homards coureurs de fond, les premiers films en couleurs des créateurs de Popeye et Betty Boop, des publicités muettes en dessin animé, Charley Bowers etc.

UN VOYAGE AU PAYS DU RELIEF STÉRÉOSCOPIQUE
Lundi 3 Décembre à 20h30
Événement absolu, et séance historique pour un dimanche après-midi. Pour les amateurs d’images stéréoscopiques (qui sont apparues au milieu des années 30), mais surtout pour tous les spectateurs curieux et amateurs de films incroyables, de 5 à 95 ans, venez découvrir la VRAIE histoire du relief. Avec comme vedettes Disney, Georges Sidney, Charley Bowers, des Russes et des Canadiens, et des surprises à vous faire blêmir. Au fait, parmi ces surprises, une découverte incroyable : les premières images en relief ont été tournées… 30 ans plus tôt, et elles seront là. Des découvertes inouïes, au milieu de nombreuses surprises.


SPÉCIAL BUSTER KEATON
Mardi 4 Décembre à 20h30
Pour les chapliniens, voici l’occasion rêvée de changer d’avis, ou au contraire de visiter le « camp d’en face ». Au pays du génie absolu de Buster Keaton, Retour de flamme vous propose des versions nouvellement restaurées de ses plus grands courts métrages (dont l’incontournable Maison Démontable), des publicités, et des documents divers ou irrésistibles dont le grand Buster est à son zénith. Absolument irrésistible.

SPÉCIAL CHAPLIN
Mercredi 5 Décembre à 20h30
Pour les Keatoniens éternels, ou depuis la veille, voici des documents improbables autour de Charles Chaplin, dont un événement : la première parisienne de la nouvelle restauration de The Immigrant. Mais il y aura également bien d’autres films pratiquement inconnus, en tout cas dans cette qualité, et le célèbre Docteur Pyckle et Mr Pride, dont l’auteur-acteur a été la doublure du grand Charlie, un certain Arthur Jefferson, plus connu sous le nom de… Bref, encore une surprise.

LES IRRÉSTISTIBLES, JUSTE POUR RIRE
Jeudi 6 Décembre à 20h30
Une seconde sélection de films insolites et très très très drôles, venant parfois d’horizons inconnus. Des films d’URSS (la célèbre Fièvre des Echecs, 1925, Poudovkine), une course au singe irrésistible, des actualités burlesques (réalisés en 1948 par Gilles Margaritis, qui deviendra dans les années 60 le créateur de la Piste aux Etoiles), le meilleur Charley Chase, des dessins animés, et de nombreuses surprises.

L’AMOUR, TOUJOURS L’AMOUR
Vendredi 7 Décembre à 20h30
C’est le sujet qui a le plus inspiré le théâtre, la chanson, la poésie et le cinéma. Sauf que si vous espérez trouver ici de la romance à l’ancienne, vous risquez d’être surpris. Au programme, le drame d’amour filial le plus court de l’histoire du cinéma (sortez les Kleenex en 1 minute chrono), des films de charme, Joséphine Baker inédite, des situations de boulevard revisitées par l’immense Charley Chase, un film d’amour cochon (mais qui peut être vu par les plus chastes, rassurez vous, même les enfants) et de nombreuses surprises amoureuses et magiques.

AUTOUR DE MÉLIÈS ET DE LA MAGIE
Samedi 8 Décembre à 20h30
Le film à truc, appelé aujourd’hui effet spécial, a eu de tout temps ses grands et petits-maîtres. Et comme les trucages permettent à peu près tout, à condition que le public soit complice, le programme d’aujourd’hui est un voyage au pays de la fantaisie véritable. Entre les films de Méliès, et des plagiaires, vous retrouvez Keaton dans Frigo Fregoli (Playhouse), Jeanne d’Arc, le Magicien d’Oz (pas celui-là, un autre…), et beaucoup de surprises inattendues.

Dimanche 9 décembre à 11h
Serge Bromberg est l'invité exceptionnel de la Pochette Surprise du Balzac ! Avec des films de Charley Bowers, Ub Iwerks, Charles Chaplin...

PROGRAMME SURPRISE
Dimanche 9 Décembre, 16h
Nous ne pouvons pas vous en dire beaucoup sur ce programme, mais à priori, quelques vedettes y tiendront l’affiche : Laurel et Hardy, Lubitsch (dans l’un de ses films muets les plus obscurs), le premier western de l’histoire du cinéma (nouvelle restauration), Tex Avery… et quelques autres ! Un programme dessiné tout particulièrement pour un dimanche de découverte et de rire en famille.

LE CINEMA FILME LE CINEMA
Lundi 10 Décembre à 20h30
Le programme d’aujourd’hui est dédié aux filmeurs filmés. De tout temps, les cinéastes ont aimé mettre en scène leur métier, et ces visites des plateaux aux origines du cinéma, mises en scène ou documentaires, nous font réaliser combien le cinéma a changé depuis ses débuts en 1895. Avec au programme Winsor McCay, Flip la grenouille, un amateur cameraman, les studios Gaumont filmés pour un film caritatif (hier, c’était le Téléthon), et des documents incroyables… plus quelques surprises bien sûr.

PROGRAMME SURPRISE
Mardi 11 Décembre à 20h30
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mes films préférés. Vous n’en connaissez pas les vedettes (j’espère que Geneviève Cuny sera parmi nous), beaucoup de vieilles réclames, des jambes de bois, des méchants maris qui deviennent gentils, des citoyens américains, Buster Keaton, et d’autres petits bonbons cinématographiques irrésistibles.

LES PLAISIRS ARTIFICIELS
Mercredi 12 Décembre à 20h30
Que ce soit sous forme liquide solide ou poudreuse, les substances hallucinogènes – et leurs conséquences improbables – ont inspiré les plus grands. Dans notre sélection du jour, vous retrouverez Douglas Fairbanks (dont s’inspire le personnage de Dujardin dans The Artist) dans la première adaptation par Tod Browning du personnage de Sherlock Holmes, un Bigorno qui fume l’opium, Stan Laurel (avant son association avec Hardy) qui subit les conséquences d’une nuit de débauche, les gloussements de Spike Jones, et bien d’autres surprises.

FEMMES FEMMES FEMMES !
Jeudi 13 Décembre à 20h30
Ce que nous font faire les femmes… ou ce qu’elles ont pu nous faire faire ! Nos muses sont souvent nos pires sujets d’embêtements, et les scénaristes s’en sont donnés à cœur joie. Féministes de tous poils, vous n’allez pas croire ce que vos mères ont enduré… Mais au moins, vous allez le voir ! Avec en prime, quelques histoires d’amour improbables, et de nombreuses surprises.

EN AVANT LA MUSIQUE !!!!
Vendredi 14 Décembre à 20h30
On dit qu’elle adoucit les mœurs, mais elle peut aussi parfois être à l’origine des pires catastrophes. La musique nous donnera surtout le plaisir d’un programme aux harmonies subtiles, de Django Reinhardt (rediffusion du seul film qu’il ait jamais tourné) à un poème symphonique sur Manhattan (Manhattan Medley, 1932), Louis Armstrong, un dessin animé des frères Fleischer, Billy Bevan le comique oublié, des délires à la Tex Avery mais 30 ans plus tôt (Premier prix de Violoncelle) et bien d’autres surprises.

LES ENFANTS D’ABORD !
Samedi 15 Décembre à 20h30
Ils sont insupportables, ils causent toutes les catastrophes, mais on les aime tout de même. Alors pour nous venger, voici une séance dédiée à nos chères têtes blondes. Au programme, Harold Lloyd (I do…), les fameuses « Petites Canailles » de Hal Roach, Les Parents terribles (Robert Bibal, 1935), des autruches, des personnages démontables et bien d’autres surprises…

UN DERNIER PROGRAMME, POUR FAIRE LA FÊTE
Dimanche 16 Décembre, 16h
Avant que Dranem ne nous dise bonsoir, un dernier programme à passer avec nos auteurs favoris, dans des copies nouvellement et intégralement restaurées. Du film délire de Max Davidson (première apparition officielle de Laurel et Hardy dans un film : Call of the Cuckoo) à la première parisienne de Charlot Patine dans sa restauration définitive, ou un voyage improbable à l’Expo universelle, vous ne sortirez pas de ce programme indemne. Rires et surprises garantis !


PROGRAMMES 20 ANS DE RETOUR DE FLAMME

Retour de Flamme est composé exclusivement de films perdus et miraculés, retrouvés dans les caves ou les greniers, et restaurés pour être beaux comme au premier jour… enfin, le plus possible.

Retour de Flamme est aujourd’hui un spectacle de référence dans le monde entier, unique en son genre, où les restaurations sont saluées par les conservateurs et les cinémathèques comme exemplaires, et les films – joyeux ou graves – sont toujours présentés dans leur contexte historique, avec toujours anecdotes savoureuses, fantaisie et jubilation. Retour de Flamme, c’est du sérieux !

D’ailleurs, en 200 films des origines jusqu’aux années 2000, nous croiserons le plus grands, de Disney à Dali, de John Ford à Chaplin, de Lubitsch à Leo McCarey, des drames les plus sombres (trop parfois !) aux comédies les plus irrésistibles, des auteurs soviétiques exigeants aux animateurs des quatre coins du monde.

Nous découvrirons aussi les petites vedettes oubliées, qui ont parfois été des génies absolus. Nous leur rendrons hommage, et vous pourrez découvrir leurs films comme nous les avons découverts en ouvrant des boîtes de film improbables, retrouvées dans les caves, les greniers, les marchés aux puces, etc.

Mais les films mentionnés dans ces programmes ne sont qu’une partie de ceux-ci. Retour de Flamme étant une chasse au trésor, plus d’un tiers du contenu des séances n’est jamais annoncé à l’avance. Composée des trouvailles du moment (et parfois littéralement de la veille) ou de coups de cœur de dernière minute, cette partie non annoncée est un espace de liberté et de vitalité du spectacle. Elle fait revivre au spectateur la surprise et l’émotion du moment de la découverte. D’ailleurs, ces films sont toujours déterminés à la dernière minute, comme on sort une bonne bouteille de la cave, pour des amis à qui l’on tient…


20 PROGRAMMES… PLUS 1 !

PREMIÈRE – Formidables trésors
Mardi 27 Novembre à 20h30
Pour lancer le spectacle, une sélection des films les plus dingues retrouvés ces dernières années. En vrac, le seul film connu de Django Reinhardt (dont la légende disait qu’il n’avait jamais été filmé), un cochon danseur, des acrobates japonais insensés, un film de Léo McCarey plus irrésistible que La Soupe aux Canards, le seul film muet qui ne s’accompagne pas au piano mais avec un fouet et une citrouille, une indigestion de clarinette, etc.

LES INCROYABLES
Mercredi 28 Novembre à 20h30
Cette soirée est dédiée aux films inattendus et irrésistibles. Avec au programme Baloonland, un dessin animé de l’inventeur de Mickey (attention, chef d’œuvre absolu) restauré à partir des négatifs, Charley Bowers (l’inventeur de la peau de banane anti-dérapante), un monsieur qui a mangé du taureau, un court-métrage de Griffith pour la promotion de la bonne conduite des spectateurs dans la salle (sauvé in extremis de la décomposition), Beaucitron inventeur, et d’autre surprises encore plus incroyables

AUTOUR DE LA COULEUR
Jeudi 29 Novembre à 20h30
Comment les premiers films couleurs ont-ils été faits ? Et qu’a-t-on filmé à cette occasion ? Un voyage dans le temps et les couleurs du passé, avec Serge pour guide, qui vous fera rire, rêver, et vous racontera la plus magique des conquêtes. Au programme, la mode parisienne des années 20, la plus belle danse serpentine coloriée, le premier film tourné en glorious Technicolor, et tellement d’autres surprises.

VOYAGES DANS TOUTES LES DIMENSIONS
Vendredi 30 Novembre à 20h30
Un voyage dans le temps, la couleur et l’espace, dont la vedette incontestée sera le Voyage dans la Lune de Georges Méliès dans sa version coloriée d’origine (telle qu’elle ouvrit le festival de Cannes en 2011), mais également un voyage sur le vrai Titanic, une traversée solitaire pour Buster Keaton (restauration intégrale), des escapades au Japon, à San Francisco, mais aussi dans l’infiniment petit. Surprenant !

LES DÉBUTS DU CINEMA SONORE
Samedi 1er Décembre à 20h30
Des clips du début du siècle, Duke Ellington quelques jours après le lancement du cinéma sonore, Georges Méliès et le son qui va avec (1906), des délires aériens de Toto, un récit très improbable de Louis Lumière et toutes sortes d’expériences inexplicables… et bien d’autres surprises. Vous allez quitter cette séance en chantant des chansons…

SOIREE INTERDITE (Le 21° spectacle)
Samedi 1 er Décembre 23h00
Retour de Flamme s’adresse traditionnellement à tous les publics, des plus petits aux plus grands. Impossible, donc, de montrer certains titres dont le sujet ne convient pas aux mineurs. Et pourtant, les greniers regorgent de curiosités, qu’elles aient été destinées aux amateurs, aux maisons closes ou aux artistes, qui font la part belle au charme et à la séduction. Attention, ce programme ira jusqu’au bout, et n’est pas à mettre devant les yeux… chastes.

MAGIE ET CINEMA
Dimanche 2 décembre à 11h
Une séance jeune public avec Sylvain le Magicien

UN MONDE TRÈS ANIMÉ
Dimanche 2 Décembre, 16h
Pour les amoureux de dessins animés et d’animation, voici des films de rêve, le tout meilleur de ce que vous ne voyez JAMAIS à la télévision (sauf si vous êtes un spectateur assidu du magazine Retour de flamme sur Cine + Classics). Au programme un Disney inédit (on ne vous en dit pas plus, exprès), des homards coureurs de fond, les premiers films en couleurs des créateurs de Popeye et Betty Boop, des publicités muettes en dessin animé, Charley Bowers etc.

UN VOYAGE AU PAYS DU RELIEF STÉRÉOSCOPIQUE
Lundi 3 Décembre à 20h30
Événement absolu, et séance historique pour un dimanche après-midi. Pour les amateurs d’images stéréoscopiques (qui sont apparues au milieu des années 30), mais surtout pour tous les spectateurs curieux et amateurs de films incroyables, de 5 à 95 ans, venez découvrir la VRAIE histoire du relief. Avec comme vedettes Disney, Georges Sidney, Charley Bowers, des Russes et des Canadiens, et des surprises à vous faire blêmir. Au fait, parmi ces surprises, une découverte incroyable : les premières images en relief ont été tournées… 30 ans plus tôt, et elles seront là. Des découvertes inouïes, au milieu de nombreuses surprises.


SPÉCIAL BUSTER KEATON
Mardi 4 Décembre à 20h30
Pour les chapliniens, voici l’occasion rêvée de changer d’avis, ou au contraire de visiter le « camp d’en face ». Au pays du génie absolu de Buster Keaton, Retour de flamme vous propose des versions nouvellement restaurées de ses plus grands courts métrages (dont l’incontournable Maison Démontable), des publicités, et des documents divers ou irrésistibles dont le grand Buster est à son zénith. Absolument irrésistible.

SPÉCIAL CHAPLIN
Mercredi 5 Décembre à 20h30
Pour les Keatoniens éternels, ou depuis la veille, voici des documents improbables autour de Charles Chaplin, dont un événement : la première parisienne de la nouvelle restauration de The Immigrant. Mais il y aura également bien d’autres films pratiquement inconnus, en tout cas dans cette qualité, et le célèbre Docteur Pyckle et Mr Pride, dont l’auteur-acteur a été la doublure du grand Charlie, un certain Arthur Jefferson, plus connu sous le nom de… Bref, encore une surprise.

LES IRRÉSTISTIBLES, JUSTE POUR RIRE
Jeudi 6 Décembre à 20h30
Une seconde sélection de films insolites et très très très drôles, venant parfois d’horizons inconnus. Des films d’URSS (la célèbre Fièvre des Echecs, 1925, Poudovkine), une course au singe irrésistible, des actualités burlesques (réalisés en 1948 par Gilles Margaritis, qui deviendra dans les années 60 le créateur de la Piste aux Etoiles), le meilleur Charley Chase, des dessins animés, et de nombreuses surprises.

L’AMOUR, TOUJOURS L’AMOUR
Vendredi 7 Décembre à 20h30
C’est le sujet qui a le plus inspiré le théâtre, la chanson, la poésie et le cinéma. Sauf que si vous espérez trouver ici de la romance à l’ancienne, vous risquez d’être surpris. Au programme, le drame d’amour filial le plus court de l’histoire du cinéma (sortez les Kleenex en 1 minute chrono), des films de charme, Joséphine Baker inédite, des situations de boulevard revisitées par l’immense Charley Chase, un film d’amour cochon (mais qui peut être vu par les plus chastes, rassurez vous, même les enfants) et de nombreuses surprises amoureuses et magiques.

AUTOUR DE MÉLIÈS ET DE LA MAGIE
Samedi 8 Décembre à 20h30
Le film à truc, appelé aujourd’hui effet spécial, a eu de tout temps ses grands et petits-maîtres. Et comme les trucages permettent à peu près tout, à condition que le public soit complice, le programme d’aujourd’hui est un voyage au pays de la fantaisie véritable. Entre les films de Méliès, et des plagiaires, vous retrouvez Keaton dans Frigo Fregoli (Playhouse), Jeanne d’Arc, le Magicien d’Oz (pas celui-là, un autre…), et beaucoup de surprises inattendues.

Dimanche 9 décembre à 11h
Serge Bromberg est l'invité exceptionnel de la Pochette Surprise du Balzac !

PROGRAMME SURPRISE
Dimanche 9 Décembre, 16h
Nous ne pouvons pas vous en dire beaucoup sur ce programme, mais à priori, quelques vedettes y tiendront l’affiche : Laurel et Hardy, Lubitsch (dans l’un de ses films muets les plus obscurs), le premier western de l’histoire du cinéma (nouvelle restauration), Tex Avery… et quelques autres ! Un programme dessiné tout particulièrement pour un dimanche de découverte et de rire en famille.

LE CINEMA FILME LE CINEMA
Lundi 10 Décembre à 20h30
Le programme d’aujourd’hui est dédié aux filmeurs filmés. De tout temps, les cinéastes ont aimé mettre en scène leur métier, et ces visites des plateaux aux origines du cinéma, mises en scène ou documentaires, nous font réaliser combien le cinéma a changé depuis ses débuts en 1895. Avec au programme Winsor McCay, Flip la grenouille, un amateur cameraman, les studios Gaumont filmés pour un film caritatif (hier, c’était le Téléthon), et des documents incroyables… plus quelques surprises bien sûr.

PROGRAMME SURPRISE
Mardi 11 Décembre à 20h30
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mes films préférés. Vous n’en connaissez pas les vedettes (j’espère que Geneviève Cuny sera parmi nous), beaucoup de vieilles réclames, des jambes de bois, des méchants maris qui deviennent gentils, des citoyens américains, Buster Keaton, et d’autres petits bonbons cinématographiques irrésistibles.

LES PLAISIRS ARTIFICIELS
Mercredi 12 Décembre à 20h30
Que ce soit sous forme liquide solide ou poudreuse, les substances hallucinogènes – et leurs conséquences improbables – ont inspiré les plus grands. Dans notre sélection du jour, vous retrouverez Douglas Fairbanks (dont s’inspire le personnage de Dujardin dans The Artist) dans la première adaptation par Tod Browning du personnage de Sherlock Holmes, un Bigorno qui fume l’opium, Stan Laurel (avant son association avec Hardy) qui subit les conséquences d’une nuit de débauche, les gloussements de Spike Jones, et bien d’autres surprises.

FEMMES FEMMES FEMMES !
Jeudi 13 Décembre à 20h30
Ce que nous font faire les femmes… ou ce qu’elles ont pu nous faire faire ! Nos muses sont souvent nos pires sujets d’embêtements, et les scénaristes s’en sont donnés à cœur joie. Féministes de tous poils, vous n’allez pas croire ce que vos mères ont enduré… Mais au moins, vous allez le voir ! Avec en prime, quelques histoires d’amour improbables, et de nombreuses surprises.

EN AVANT LA MUSIQUE !!!!
Vendredi 14 Décembre à 20h30
On dit qu’elle adoucit les mœurs, mais elle peut aussi parfois être à l’origine des pires catastrophes. La musique nous donnera surtout le plaisir d’un programme aux harmonies subtiles, de Django Reinhardt (rediffusion du seul film qu’il ait jamais tourné) à un poème symphonique sur Manhattan (Manhattan Medley, 1932), Louis Armstrong, un dessin animé des frères Fleischer, Billy Bevan le comique oublié, des délires à la Tex Avery mais 30 ans plus tôt (Premier prix de Violoncelle) et bien d’autres surprises.

LES ENFANTS D’ABORD !
Samedi 15 Décembre à 20h30
Ils sont insupportables, ils causent toutes les catastrophes, mais on les aime tout de même. Alors pour nous venger, voici une séance dédiée à nos chères têtes blondes. Au programme, Harold Lloyd (I do…), les fameuses « Petites Canailles » de Hal Roach, Les Parents terribles (Robert Bibal, 1935), des autruches, des personnages démontables et bien d’autres surprises…

UN DERNIER PROGRAMME, POUR FAIRE LA FÊTE
Dimanche 16 Décembre, 16h
Avant que Dranem ne nous dise bonsoir, un dernier programme à passer avec nos auteurs favoris, dans des copies nouvellement et intégralement restaurées. Du film délire de Max Davidson (première apparition officielle de Laurel et Hardy dans un film : Call of the Cuckoo) à la première parisienne de Charlot Patine dans sa restauration définitive, ou un voyage improbable à l’Expo universelle, vous ne sortirez pas de ce programme indemne. Rires et surprises garantis !





en savoir plus
 
 
Hommage à Ennio Morricone
Dimanche 16 décembre à 19h30
>>> en savoir +


 
Cinezik et le Balzac rendent hommage à Ennio Morricone lors d'une soirée exceptionnelle le 16 décembre, en présence de Vincent Perrot dont le documentaire "Maestro Morricone, il était une fois en France" sera projeté, de Jean-Michel Bernard (compositeur de Michel Gondry) qui interprète des morceaux de Morricone au piano, et une discussion animée par Benoit Basirico (Cinezik) avec des invités de marque.
 
De Rome à Paris
14 au 17 décembre
>>> en savoir +
























 
De Rome à Paris
4 jours pour fêter le cinéma italien
Projections en avant première en France, en version originale sous titrée.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

L’UNEFA (Association Nationale des Exportateurs de Films et de l’Audiovisuel), en collaboration avec l’ANICA (Association Nationale de l’Industrie Cinématographique et de l’Audiovisuel) présente 9 films italiens réalisés pour la plupart avec le soutien du FUS (Fond Unique du Spectacle), équivalent en France à l’avance sur recettes octroyée par le CNC.
Les réalisateurs ou acteurs des films sélectionnés présenteront leur film pendant la conférence de presse.
Avec le soutien de la Direction Générale du Cinéma Ministère de la Culture en Italie.

Les 9 films présentés :

Il comandante e la cicogna / Le commandant et la cigogne de Silvio Soldini
Tutti i santi giorni / Tous les jours que Dieu fait de Paolo Virzì
Il rosso e il blu / Le rouge et le bleu de Giuseppe Piccioni
Il pasticciere / Le pâtissier de Luigi Sardiello
Padroni di casa / Patrons de la maison de Edoardo Gabbriellini
Gladiatori di Roma / Gladiateurs de Rome de Iginio Straffi
Isole / Îles de Stefano Chiantini
La città ideale / La ville idéale de Luigi Lo Cascio
Workers. Pronti a tutto / Travailleurs. Prêts à tout de Lorenzo Vignolo

Les horaires des séances :

VENDREDI 14

15h00 Il comandante e la cicogna (Le commandant et la cigogne) de Silvio Soldini, 108 min

17h00 Tutti i santi giorni (Tous les jours que Dieu fait) de Paolo Virzì, 102 min

19h00 Il rosso e il blu (Le rouge et le bleu) de Giuseppe Piccioni, 98 min

21h00 La citta’ ideale (La ville idéale) de Luigi Lo Cascio, 105 min

SAMEDI 15

14h30 Padroni di casa (Patrons de la maison) de Edoardo Gabbriellini, 90 min

16h30 Gladiatori di Roma (Gladiateurs de Rome) de Iginio Straffi, 95 min

18h30 Isole (Îles) de Stefano Chiantini, 92 min

20h30 Il Pasticciere (Le pâtissier) de Luigi Sardiello, 97 min

DIMANCHE 16

14h30 Gladiatori di Roma (Gladiateurs de Rome) de Iginio Straffi, 95 min

16h30 Il pasticciere (Le pâtissier) de Luigi Sardiello, 97 min

18h30 Il rosso e il blu (Le rouge et le bleu) Giuseppe Piccioni, 98 min

20h30 Padroni di casa (Patrons de la maison) de Edoardo Gabbriellini, 90 min

LUNDI 17
14h30 La citta' ideale (La ville idéale) de Luigi Lo Cascio, 105 min

16h30 Il comandante e la cicogna (Le commandant et la cigogne) de Silvio Soldini,108 min

18h30 Tutti i santi giorni (Tous les jours que Dieu fait) de Paolo Virzì, 102 min

20h30 Workers. Pronti a tutto (Travailleurs. Prêts à tout) de Lorenzo Vignolo, 105 min



en savoir plus
 
 
Un florilège de films courts
Lundi 17 décembre à 20h30
>>> en savoir +


 
Un florilège de films courts dont Barbe-bleue, de Georges Méliès ; La Maison démontable, de Buster Keaton ; Ballonland, d’Ub Iwerks…
Restitution de la master-class « Composition musicale pour l’image) du Festival International du Film d’Aubagne, dirigée par Pierre Adenot
Accompagnement musical : Jean-Marie Lemarchand (guitare classique), Anne-Laure Carette (accordéon chromatique), Yves Ruhlmann (piano, violon et alto), Solange Baron, accordéon chromatique), Nelson Malléus (clarinette Sib), Julie Roué (piano), Romain Trouillet (guitare et piano), Sydney Amsellem (piano), Stéphane Tsapis (piano).
En partenariat avec la Sacem et le Festival International du Film d’Aubagne

 
Avant-première : Renoir
18 décembre
>>> en savoir +


 
Les membres du club des amis du Balzac ont pu voir en avant-première le film de Gilles Bourdos, "Renoir", avec Michel Bouquet dans le rôle d'Auguste Renoir et Vincent Rottiers dans le rôle de son fils Jean... Magnifique ! Avant le film, petit récital avec la chanteuse Laetitia Ayrès accompagnée au piano par Alexandre Javaud : elle interprétait des grands standards de la comédie musicale et du cinéma américain... Sans oublier l'accueil saumon offert par Flora Danica !