ÉDITO

Semaine après semaine, mois après mois, nous pimentons notre programmation régulière avec des rendez-vous exceptionnels, à la croisée du cinéma, de la musique, des arts plastiques et de la gastronomie.

Vous retrouverez ci-contre le compte-rendu des événements qui se sont produits au Balzac en 2005.

Pour retrouver les comptes-rendus 2017, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2016, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2015, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2014, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2013, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2012, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2011, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2010, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2009, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2008, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2007, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2006, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2005, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2004, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2003, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2002, cliquer ici

 

CA S'EST PASSÉ EN 2005

Pochette Surprise
9 janvier
>>> en savoir +




 
Lors de la séance "Pochette Surprise" du dimanche 9 janvier 2005, accompagnée au piano par Jacques Cambra et aux percussions par Mauro Cocceano, le très nombreux public présent dans la salle a eu le plaisir de découvrir les films suivants (programme concocté par Serge Bromberg, Lobster) :

UNE HEURE DU MATIN (One a.m.)
De Charles Chaplin (1919, 20’)
Avec Charles Chaplin, Albert Austin
Charlot noctambule, rentre chez lui après avoir trop bu. Tous les objets familiers lui deviennent hostiles et l’empêchent d’aller se coucher.

SOUVENIRS MUSICAUX (Musical memories)
Dessin animé de Dave Fleischer (1935, 7’)
Grand-Père et Grand-Mère sont assis au coin du feu et écoutent de la musique en regardant des photos stéréoscopiques. Ils se souviennent des moments heureux de leur vie et des mélodies qui les ont bercés. Le film est réalisé en décors 3D.

LES ROSES MAGIQUES
Scène à trucs de Segundo de Chomon (1906, 3’)
Sous la baguette d’un magicien, des fleurs emplissent une salle qui disparaît sous cet amoncellement. De ces roses naissent des femmes qui à leur tour, se transforment en gerbes multicolores et en pluie de feu. Une femme apparaît dans une coquille de nacre et disparaît sous les traits du magicien.

LIZZIES OF THE FIELDS
Burlesque de Del Lord (1924, 10’)
Avec Billy Bevan, Sid Smith, Jack Lloyd, Barbara Pierce, John J. Richardson
Une grande course automobile est organisée. Deux concurrents travaillant dans des garages rivaux vont se disputer la victoire d’une manière peu fair play.
Un petit film frénétique et délirant dans la grande tradition d’un des maîtres du burlesque américain.

CENDRILLON
Dessin animé de Walter Lantz (1925, 9’)

WILBUR WRIGHT ET SA MACHINE VOLANTE
(1908, 3’)
Actualité


 
J'aime la vie, je fais du vélo, je vais au cinéma
11 janvier 2005
>>> en savoir +


 
"J’aime la vie, je fais du vélo, je vais au cinéma"
Tel est le titre du documentaire réalisé par Francis Fourcou sur la vie des petites salles de cinéma indépendantes en France, et que le Balzac a sorti le 12 janvier dans le cadre des « Midis du Balzac ».
Nous avons précédé cette sortie d’une avant-première le 11 janvier, à laquelle se mêlaient membres du club, exploitants de Paris et de province et invités du réalisateur. A l’issue de la projection, les spectateurs ont pu dialoguer avec le réalisateur et quelques-uns des protagonistes du film qui avaient fait le déplacement jusqu’au Balzac, par lesquels Michel Malacarnet et Anne-Marie Faucon (éminents animateurs des Utopia).
 
La Semaine du Son
11 au 15 janvier 2005
>>> en savoir +


 
Comme l'année dernière, le Balzac s'est associé à la Semaine du Son, qui s'est tenue à Paris du 11 au 15 janvier.
La Semaine du son a fait étape au Balzac le jeudi 13 janvier, avec une journée sur le thème "le son au cinéma" :
- La voix et la personnalité : le doublage des voix au cinéma
- Les sous-titrages pour malentendants
- Les niveaux sonores au cinéma, législation et illustration
- Maintien de la qualité sonore dans la chaîne cinéma/TV/DVD
La journée s'est conclue à 18h avec une prestation de la chorale du cinéma des cinéastes dirigée par Coline Serreau.
Beaucoup de succès à nouveau pour cette seconde édition.
 
Le Goût du Court : cérémonie de remise des prix 2004
Lundi 24 janvier 2005
>>> en savoir +






















 
Les matinées courts-métrages au Balzac - le Goût du Court ! - existent depuis maintenant cinq ans, mais c’est en 2004 que nous avons mis en place le « Prix du Public » (en partenariat avec MMP Audit, LTC, Titra Film et Kodak) et le « Prix de la meilleure musique originale » (avec l’UCMF et la SACEM).
A l’issue de chacune des quatre séances du « Goût du Court ! » de l’année 2004, le public a été appelé à désigner, sur place, ses deux films préférés : nous avions donc, après la séance du mois de décembre, huit films finalistes.
Parallèlement, un jury constitué de membres de l’UCMF, sélectionnait 5 films pour la qualité et la pertinence de leur partition musicale (voir ci-contre).
Début janvier, l’ensemble des votants de l’année était à nouveau sollicité, par courrier, pour le second tour du vote. Il s’agissait de désigner le Grand Prix du jury, la Mention spéciale et le « Prix de la meilleure musique originale ».
La cérémonie de remise des prix a eu lieu lundi 24 janvier au Balzac. Avant la proclamation, très attendue, des résultats, nous avons pu entendre Didier Riey et son violon dingue dans un spectacle ébouriffant, mêlant musique et images. Puis, les maîtres de la cérémonie - Francis Gavelle, Jean-Jacques Schpoliansky et Gilles Tinayre (de l’UCMF) - ont appelé sur scène les partenaires de la manifestation, lesquels ont ouvert les enveloppes (comme aux César !) qui désignaient le nom des heureux élus. Dans l’ordre d’apparition :
Corinne Garfin et toute son équipe son (Yohann Bernard : montage son et sound design ; Ivan Paulik : montage son ; Anne-Laure François : mixage), mention spéciale de l’UCMF pour le travail de création sonore réalisé sur le film La Collection de Judicaël.
Frank Lebon, prix de la meilleure musique originale pour le film de François-Xavier Vives Noli me tangere.
La Femme qui a vu l’ours, de Patrice Carré, Mention spéciale du Prix du Public.
Le Télégramme, de Coralie Fargeat, Grand Prix du Public 2004.
Tous les lauréats étaient présents, et la cérémonie s’est déroulée dans une ambiance très sympathique, chacun attendant avec impatience l’édition 2005 !

 
Pochette Surprise
13 février
>>> en savoir +
 
Pour la séance "Pochette Surprise" du 13 février, Jacques Cambra était accompagné par le contrebassiste Karim Gherbi.
Les films au programme :

LE PRETEUR SUR GAGES (The Pawn Shop)
De Charles Chaplin (1916, 25’)
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell, Henry Bergman, Albert Austin
Charlot trouve une place dans une boutique de prêteur sur gage.

LE PRINTEMPS (To Spring)
Dessin animé de Hugh Harman et Rudolf Ising (1936, 9’)
L’hiver touche à sa fin. Il est temps de redonner à la forêt ses couleurs chatoyantes du printemps. Telle est la mission d’une joyeuse bande de lutins.

LE SORCIER ARABE
Scène à trucs de Segundo de Chomon (1906, 3’)
Un sorcier trace des signes sur le sable et fait apparaître de charmantes jeunes femmes. Il fait d’autres signes et elles disparaissent puis réapparaissent. Il les transforme également en fleurs.

LE GRAND CHAPERON ROUGE (Big Red Riding Hood)
De Leo Mac Carey (1925, 10’)
Avec Charley Chase, Helen Gilmore, Richard Daniels, Martha Sleeper
Jimmy Jump, traducteur de son état, est missionné pour adapter « Le Petit Chaperon Rouge »
en suédois. N’ayant pas de quoi s’acheter le livre, il invente mille ruses pour lire l’histoire sans débourser un cent.

LE GRAND CHEF KOKO (Big Chief Koko)
Dessin animé de Dave et Max Fleischer (1925, 8’)
Koko et son chien changent de décor et se retrouvent confrontés à une tribu indienne sur le pied de guerre.

ELEVAGE D’AUTRUCHES ET DE CROCODILES (1910, 6’)
Actualité


 
Avant-première : Les Mots bleus
8 mars
>>> en savoir +






 
Avant-première : Les Mots bleus
Nous avons eu le très grand honneur d’accueillir au Balzac Alain Corneau, immense réalisateur et - par ailleurs - président de l’Association des amis du Balzac, pour l’avant-première de son dernier film, « Les Mots bleus », avec Sylvie Testud et Sergi Lopez. Un film d’une très grande sensibilité, écrit d’après le livre de Dominique Mainard, « Leur histoire », qui sortira sur tous les écrans, Balzac compris, le 23 mars.
Le film était, comme souvent, précédé d’un petit moment musical : accompagné au piano par Estelle Grand, Bruno Lapassatet a interprété quelques airs de Gabriel Fauré et Jacques Ibert, le tout entrecoupé de poèmes de Renato Lolli. Et, à la fin de la projection, toutes les femmes se sont vu offrir une rose rouge. C’est grâce à Aquarelle (qui fleurit gracieusement chaque semaine le hall du Balzac) que nous avons ainsi pu célébrer dignement la Journée de la femme !

 
Le goût du court !
12 mars 2005
>>> en savoir +


 
"Couple bloqué dans un pavillon de banlieue, grand-père apathique en butte à des petits-fils facétieux, jeune père braquant une station-service, salariés épanouis d'une mondialisation heureuse, adolescentes algériennes légères et insouciantes, touriste américaine au passeport égaré... Ludique ou grave, le cinéma comme révélateur des apparences trompeuses."
Francis Gavelle, programmateur de la matinée

Après un accueil / petit-déjeuner offert par "Starbucks Coffee", partenaire de la manifestation, les spectateurs du "goût du court" présents pour cette première séance de l'année 2005 ont découvert les courts-métrages suivants :

Stricteternum, de Didier Fontan
Vieux crabe, de Camille Bialestowski
Organik, de David Morlet
We are winning don't forget, de Jean-Gabriel Périot
Cousines, de Lyes Salem
French kiss, d'Antonin Peretjatko

Tous les réalisateurs (sauf Jean-Gabriel Periot) étaient présents pour le débat à l'issue de la projection.

A l'issue de la séance, le public a voté pour élire ses deux films préférés. Sont arrivés en tête "Cousines" et "French Kiss". Ces deux films sont donc sélectionnés pour le vote final du "prix du public" qui aura lieu en janvier 2006.

Nous remercions les partenaires et sociétés de production grâce auxquels ces brunches du court-métrage peuvent avoir lieu dans de bonnes conditions : Agence du Court Métrage, Premium Films, Les Films des Trois Univers, TS Productions, Tarantula France, Envie de Tempête Productions, Dharamsala Productions, Chaya Films, LTC, Titra Film, Kodak, MMP-Audit, Sacem, UCMF, Le Sénat et Starbucks Coffee.


en savoir plus
 
 
Pochette Surprise
13 mars 2005
>>> en savoir +
 
Pour la séance Pochette Surprise du 13 mars, Jacques Cambra (piano) était accompagné de Pascal Manganaro (batterie). Et les très nombreux spectateurs présents dans la salle ont pu découvrir les films suivants :

LE CHEF DE RAYON (The Floorwalker)
De Charles Chaplin (1916, 24’)
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell, Lloyd Bacon, Albert Austin
Entré sans un sou dans un grand magasin, Charlot y découvre son sosie en la personne d’un chef de rayon malhonnête.

ALI BABA
Dessin animé de Ub Iwerks (1936, 7’)
Ali Baba et son fils ont découvert la fameuse caverne des 40 voleurs. Les nombreux trésors accumulés leur font perdre la notion du temps, et voici que les voleurs rentrent prématurément…

LE VOLEUR INVISIBLE
Scène à trucs de Segundo de Chomon (1909, 5’)
Ayant lu le roman de H.G. Wells « L’homme invisible », un homme arrive à se rendre totalement invisible. Il erre dans les rues, terrifiant ceux qu’il rencontre par de soudaines manifestations de sa personne, pénétrant dans les maisons et y commettant des vols.

SECOUEZ-LES ! (Shake’em up)
De Charles Parrott (1921, 12’)
Avec Harry “Snub” pollard, Leo Willis, Marie Mosquini
Pollard doit se rendre dans un pays d’Amérique du Sud afin d’y délivrer une charmante jeune femme, prisonnière du dictateur local.

ALICE A LA FERME (Alice à la ferme)
de Walt Disney (1926, 8’)
avec Margie Gay
Alice et son chat travaillent à la ferme. Un voleur de poules survient et enlève Alice. Son fidèle chat se lance aussitôt à leur poursuite.

SIGNORA CANONE HA CALDO
(1910, 6’)
Par temps de grande chaleur, Mme 100 Kilos a besoin d’un éventail géant, proportionnel à son embonpoint. Son passage déchaîne bientôt un véritable ouragan.

 
Ciné-concert : Gosses de Tokyo
Samedi 2 avril, 11 heures
>>> en savoir +




 
Le cinéma Le Balzac à Paris a présenté en avant-première, en collaboration avec Carlotta films, l’association Fos’Note (coordination musicale) et l’ADRC (dans le cadre de son action de soutien à la diffusion du cinéma de répertoire en régions), une projection en concert du film GOSSES DE TOKYO (1932) de Yasujiro Ozu. Le film était accompagné par Frédéric Loméro (guitare), Laurent Marode (Clavier), Karim Gherbi (Contrebasse) et Christian Paboeuf (flute et hautbois).

 
Une semaine brésilienne
4 - 9 avril
>>> en savoir +




 
Dans le cadre de la saison « Brésil, Brésils.... » et en collaboration avec l’association Bem-te-vi et la Maison des Amériques Latines, le Balzac a eu le plaisir de proposer un rendez-vous avec le Brésil pendant une semaine tous les jours à midi. Chaque projection était précédée d’un petit accueil gastronomique (le punch était délicieux !).


Lundi 4 avril
En Route to Baghdad, de Simone Duarte (documentaire, 2004, 52’, vostf)
Le portrait de Sérgio Vieira de Melo, citoyen brésilien, représentant auprès de l’ONU à Bagdad, mort dans un attentat en 2003. Un homme passionné et aimé de tous.

Mardi 5 avril
Saudade du Future, de César Paes et Marie Clémence (2001, 94’, vostf)
São Paulo et ses poètes de rues. Du journaliste à la femme de ménage, du directeur de la pinacothèque au chauffeur de taxi, les immigrés nordestins racontent la mégalopole au rythme des rimes et des joutes musicales improvisées.

Mercredi 6 avril, vendredi 8 avril
Huitième Ange, de Raoul Fernandez (documentaire, 2003, 9’, vostf)
Carandiru est la plus grande prison d’Amérique latine, violente et surpeuplée. Dexter et Afro-X sont deux rappers emprisonnés. Ils ont enregistré leur album en détention dont le succès a été immense parmi les jeunes des favelas. Capao redondo est une favela de la zone sud de Sao Paulo, dans cet univers d’exclusion vit le groupe ‘Realidade Urbana’ qui milite pour de meilleures conditions de vie du peuple afro-brésilien.
Naître pauvre et noir au Brésil offre malheureusement peu de perspectives d’évolution sociale ; l’exemple de ces jeunes intégrants du mouvement hip-hop montre que si l’on n’a pas encore trouvé la solution au problème, on peut au moins l’exprimer… Enigma do Dia (L’Enigme du jour), de Joel Pizzini (documentaire, 1996, 20’, vostf)
Le film est un dialogue avec le tableau homonyme de Giorgio de Chirico (Musée d’Art Contemporain de Sao Paulo, Brésil)
Mutante, de Rossana Foglia et Rubens Rewald (fiction, 2002, 20’, vosta)
Pedro et Julia vivent ensemble. Pedro adore les mutants, Julia veut devenir chanteuse lyrique. Pedro aime les choses comme elles sont, Julia …
Jardins suspensos (jardin suspendu), de Euclides Morira Neto (documentaire, 1993, 7’)
Un voyage dans l’univers décoratif et poétique de la ville de Sao Luis, un site historique et architectural exceptionnel.
Escargot fleur, de Joel Pizzini (fiction, 1988, 21’, vostf)
Le film retrace l’itinéraire de Manoel de Barros qui exprime sa poésie en utilisant le cinéma, à travers un collage de fragments sonores et visuels.
Jeudi 7 avril, samedi 9 avril
L’île aux Fleurs, de Jorge Furtado (1989, 12’)
Une tomate est plantée, cueillie, vendue et finit à la décharge de l’Île aux fleurs, parmi les cochons, les femmes et les enfants.
Palace II, de Fernando Meireilles et Katia Lund (2002, 20’, vosta)
Raconte l’histoire de deux gamins, Laranjinha et Acerola qui habitent dans la Cité de Dieu l’une des favelas la plus violente de Rio de Janeiro …
Projet Unicamp, de Lennon Rodrigues (documentaire, 2004, 30’, vostf)
Le projet UniCampo est une initiative de l’université fédérale de Campina Grande en partenariat avec d’autres institutions et organisations non gouvernementales.
L’objectif du projet est d’amener l’université à la campagne, rompant ainsi les murs de l’établissement pour enseigner le développement durable, alliant savoir local avec le savoir académique. Une combinaison de connaissances ayant la même finalité : améliorer la vie de la population de Cariri Paraibano, région du Nordeste brésilien.

Remerciements : association Bem-te-vi (www.bemtevi.org)

 
Avant-première : Les mauvais joueurs
19 avril 2005
>>> en savoir +








 
Nous avons eu le plaisir de présenter en avant-première le premier film de Frédéric Balekdjian, "Les mauvais joueurs" (sortie nationale : 20 avril). Le réalisateur était présent. Il était accompagné de deux de ses comédiens, Isaac Sharry et Linh Dan Phan (vue récemment dans "De battre mon coeur s'est arrêté").
Chaque spectateur était accueilli dès son arrivée par des pâtisseries orientales préparées par le traiteur Noura et accompagnées d'un petit verre d'Armagnac de la maison de Ravignan.
Enfin, après ces agapes et avant le film, nous avons - une fois n'est pas coutume - proposé une première partie théâtrale. Les Compagnons de la Chimère, emmenés par le très jeune metteur en scène Arnaud Denis, sont montés sur la scène de la grande salle pour interpréter un extrait de la pièce de Ionesco, "La Cantatrice chauve" qu'ils jouent en ce moment au Théâtre des Blancs-Manteaux.
 
Safety Last
Dimanche 15 mai
>>> en savoir +


 
L'un des chefs-d'oeuvre du burlesque, avec Harold Lloyd, était présenté en ciné-concert, accompagné au piano par Karol Beffa.


en savoir plus
 
 
Pochette Surprise
Dimanche 22 mai, 11h
>>> en savoir +
 
En ce beau dimanche de la fin du mois de mai et alors que les Champs-Elysées étaient envahis par une équipe télé tournant un film soutenant la candidature de la Ville de Paris aux Jeux Olympiques de 2012, à grands renforts de fanfare, de travelling, de musique hurlante et de cars de CRS pour protéger tout ça, les habitués des séances "Pochette Surprise" étaient fidèles au rendez-vous, dans la grande salle du Balzac.

Ils ont retrouvé Jacques Cambra, accompagné pour l'occasion d'un contrebassiste de talent, Christophe Ricard, et ont découvert les films suivants :

LITTLE BOY BLUE (BIG BAD WOLF)
DESSIN ANIME de la série COMICOLOR
USA / 1936 / VO / Couleur / 6'48
Production CELEBRITY PICTURES
Réalisation Ub IWERKS
Le grand méchant loup rôde dans les parages. Notre jeune berger aura beaucoup de mal à maintenir son troupeau au grand complet.

JOLLY FISH
DESSIN ANIME de la série TOM AND JERRY
USA / 1932 / VO / N & B / 5'12
Production VAN BEUREN
Réalisation John FOSTER
Tom et Jerry font une partie de pêche en barque. Mais les habitants des fonds marins préfèrent s'amuser que de se laisser capturer.

LES CHIENS SAVANTS
COMIQUE
FRANCE / 1902 / N & B / 3'13
Production GAUMONT
Réalisation Alice GUY
Une jeune et charmante artiste, Miss Dundee, nous présente ses élèves : une quinzaine de chiens de toutes tailles et de toutes races, qui exécutent divers sauts et exercices.

THE CHAMPION (CHARLOT BOXEUR )
BURLESQUE de la série ESSANAY COMEDIES
USA / 1915 / 31’45
Production ESSANAY - GENERAL FILM Co.
Réalisation Charles CHAPLIN
Avec Charles CHAPLIN, Bud JAMISON (le champion), Lloyd BACON (l’entraineur), Edna PURVIANCE, WHITE Léo, Ben TURPIN
Charles Chaplin mauvais joueur et tricheur s'entraîne pour un combat de boxe qu'il gagnera avec l'aide inespéré de son chien.

EN AVANT LA MUSIQUE (LA LEÇON DE SOLFEGE)
SCENE A TRUCS
FRANCE / 1907 / VF / Couleur / 1'18
Production PATHE
Réalisation Segundo de CHOMON
Avec Julienne MATHIEU
Copie du Mélomane de Méliès.

GIANTS VS. YANKS (LITTLE LEAGUERS)
BURLESQUE de la série OUR GANG COMEDIES
USA / 1923 / N & B / 12'38
Production HAL ROACH – PATHE
Réalisation Robert Mac GOWAN
Avec toute la troupe de Our Gang
Pour cause de quarantaine, les petites canailles se retrouvent enfermées dans une maison pour sept jours. En moins de sept minutes, tout est dévasté.

 
A travers l'orage
Dimanche 29 mai
>>> en savoir +


 
Le film de D.W. Griffith, avec son actrice fétiche Lilian Gish, accompagné en ciné-concert par Roch Havet (piano), Aidje Tafial (batterie), Emek Evci (contrebasse).
Première véritable séance assurée par les musiciens de l'Orchestre du Balzac et incontestable réussite sur le plan musical.


en savoir plus
 
 
Légion d'Honneur et anniversaire du Balzac
31 mai 2005
>>> en savoir +






 
C’est le 3 mai 1935 qu’un nouveau cinéma a ouvert ses portes, à deux pas des Champs-Elysées. Très précisément rue Balzac. Cela fait donc... 70 ans cette année. Et pour célébrer dignement cet anniversaire, nous avons réuni, fin mai, près de 300 invités, parmi lesquels de nombreux réalisateurs (Jean Becker, Ferid Boughedir, Philippe Harel, Gérard Krawczyk, Luc Moullet), producteurs, distributeurs, représentants des organismes professionnels et plusieurs personnalités (dont Christophe Girard, adjoint de Bertrand Delanoë, chargé de la culture à la Ville de Paris). La soirée a commencé par un concert donné par huit musiciens de l’Orchestre du Balzac. Puis Christian de Boissieu a remis à Jean-Jacques Schpoliansky l’insigne de chevalier de la Légion d’Honneur. Nous avons ensuite eu le plaisir de proposer l’avant-première du film Musica Cubana et, enfin, cocktail dînatoire où se côtoyaient mises en bouche préparées par Pierre Gagnaire, saumon et tarama Petrossian, champagne Roederer... En somme, une très belle fête !
 
Le goût du court
11 juin 2005
>>> en savoir +






 
Deuxième rendez-vous 2005 du "Goût du Court !". Encore une salle pleine, des réalisateurs heureux d'être là, des débats passionnants...

Après le brunch offert par Starbucks Coffee, les spectateurs ont pu découvrir les films suivants :

Pleine lune à Volga plage, de Camille Mauduech
Raging blues, de Lyonnel Mathieu & Vincent Paronnaud
Dans l’ombre, d’Olivier Masset-Depasse
Un beau matin, de Serge Avédikian
Mille soleils, de Mathieu Vadepied
Kitchen, d’Alice Winocour

Serge Avedikian et Mathieu Vadepied étaient présents au début de la séance, mais ont dû s'éclipser avant la fin car ils avaient tous deux un train à prendre. Sont restés pour le débat Camille Mauduech, Olivier Masset-Depasse et Alice Winocour (accompagnée de son actrice Elina Lowenssohn).

A l'issue du débat, le public a voté pour choisir ses deux films favoris. Les gagnants sont :

Dans l'ombre, d'Olivier Masset-Depasse
Kitchen, d'Alice Winocour

Ces deux films sont sélectionnés pour le vote final du "Prix du Public 2005" qui aura lieu en janvier 2006.

Prochain rendez-vous du Goût du Court : Samedi 1er octobre 2005.

Remerciements
Agence du Court Métrage, Bagoé Productions, Je Suis Bien Content, Versus Production, Elena Films, Premium Films, La Fabrique, 4 A 4 Productions, Dharamsala.

 
Pochette Surprise
Dimanche 12 juin
>>> en savoir +
 
Encore une très belle salle pour la dernière séance de la saison. Notre pianiste et animateur Jacques Cambra était accompagné par le batteur Aidje Tafial. Et c'est toujours Mireille Beaulieu qui traduit et lit les intertitres !
Au programme :
FUNNY FACE
DESSIN ANIME de la série FLIP THE FROG
USA / 1932 / VO / N & B / 7'31
Production CELEBRITY PICTURES
Réalisation Ub IWERKS
Flip se "refait le portrait" pour attirer l'attention d'une belle jeune fille. Alors qu'il se bat pour la délivrer des pattes de "Bully", le lifting lâche...

MOLLY MOO COW AND THE BUTTERFLIES
DESSIN ANIME de la série RAINBOW PARADE
USA / 1935 / VO / Couleur / 7'19
Production VAN BEUREN
Réalisation Burt GILLETT
Molly est l’amie des papillons. Elle saura prendre leur défense lorsque surgit un chasseur de papillons. Pour la remercier, ceux-ci exécutent en son honneur mille ballets colorés.

LA FEE AUX FLEURS
FEERIE
FRANCE / 1905 / VF / Couleur / 0'50
Production PATHE
Réalisation Gaston VELLE
Une jeune et jolie fille en costume de marquise Pompadour fait pousser des fleurs spontanément à sa fenêtre, à l’aide d’un arrosoir magique.

FRICO BEVE LA MEDICINA ( FRICOT A BU LE REMEDE DU CHEVAL )
COMIQUE
ITALIE / 1910 / 4'39
Production AMBROSIO
Le palefrenier idiot du village boit le remède destiné à un cheval : il devient fou, court partout dans tous les sens, se retrouve dans des situations burlesques, et termine sa course en embrassant l’animal, avec le harnais du cheval sur la tête.

THE BANK ( CHARLOT A LA BANQUE )
BURLESQUE de la série ESSANAY COMEDIES
USA / 1915 / VO / N & B / 25'00
Production ESSANAY - GENERAL FILM Co.
Réalisation Charles CHAPLIN
Avec Charles CHAPLIN, Edna PURVIANCE, RAND John (le copain de charlot), Léo WHITE, Billy ARMSTRONG (le voleur)
Charlot arrive le matin dans une banque, se dirige vers un énorme coffre-fort dont il fait la combinaison et en sort... un seau et un balai. Il est balayeur !

NEWLYWEDS’ COURT TROUBLE ( JUGE UN PEU ! )
BURLESQUE de la série NEWLYWEDS AND THEIR BABY COMEDIES
USA / 1928 / 16’40
Production UNIVERSAL
Réalisation Francis CORBY
Avec Sunny MAC KEEN (Baby Snookums), Jack BARLETT (Dovey), Addie McPHAIL (Lovey)
Sonny, un bébé malicieux et turbulent fait des dégâts dans le jardin d'un voisin. Le voisin mécontent se bagarre avec les parents de Sonny en lançant des gâteaux à la crème en pleine ville. Tout ça se termine au tribunal avec les parents de Sonny dans le boxe des accusés. Mais Sonny est là et ne manque pas de ressource pour sortir ses parents de cette mauvaise passe.

 
Avant-première
14 juin 2005
>>> en savoir +


 
Dernière avant-première du Club des Amis du Balzac avant l'été, dans une ambiance endiablée et tout à fait cubaine. La projection du film de German Kral, "Musica Cubana", était précédée d'un concert donné par un trio de grand talent emmené par le pianiste cubain Gabriel Urgell. Il était accompagné pour l'occasion de Federico Coca (saxophone) et Maria Gavrilova (flûte). Pour marquer les 70 ans du Balzac, nous avons également proposé en première partie de séance un programme d'actualités Gaumont-Pathé où il n'était question que... du Balzac (première de "La Piscine", en 1969, en présence de Jacques Deray, Alain Delon, Romy Schneider, Jane Birkin, Maurice Ronet ; première de "Astérix" en présence de Goscinny et Uderzo avec de nombreuses vedettes affublées d'un casque gaulois ; première des "Trois Mousquetaires" d'André Hunebelle...).

 
La Nuit du Muet... en musique !
21 juin 2005
>>> en savoir +






 
Toute une nuit (de folie) de cinéma et de musique avec les musiciens de l’Orchestre du Balzac

Pour la Fête de la Musique, une nuit du cinéma muet !
On en rêvait. Et comme on en rêvait, on l’a fait (ça se passe comme ça au Balzac). Une nuit de ciné-concerts et, tant qu’à faire, pendant la Fête de la Musique ! Ce faisant, nous avons d’ailleurs quelque peu relevé le niveau des festivités sur les Champs-Elysées où, à part beaucoup de monde et beaucoup de bruit, il ne se passait pas grand-chose d’intéressant en cette soirée du 21 juin.
Retour au Balzac et début de la nuit à 21 heures dans la grande salle, avec une centaine de spectateurs (pas si mal pour une première édition, compte tenu de la concurrence foisonnante ce soir-là dans Paris). Nous accueillons un invité de marque en la personne de Serge Bromberg. Il nous a fait l’amitié de venir présenter à sa manière enthousiasmante quelques joyaux du catalogue Lobster - un Laurel sans Hardy, des films de Gaston Velle ou Segundo de Chomon, un Charley Chase - en s’accompagnant lui-même au piano. Quelques attractions plus tard (une chanson interprétée par Fred Loméro, deux pièces de Schumann jouées par Paola Urbina, une jeune pianiste du CNR de Romainville, élève de Jérôme Granjon), c’est le plat de résistance : Les Mains d’Orlac, grand film expressionniste de Robert Wiene (1924) accompagné au piano par Jacques Cambra, principal artisan de cette nuit du muet. C’est Mireille Beaulieu qui se charge de lire les intertitres qu’elle a traduits.
A minuit, entracte. Tout le monde se retrouve dans le hall du Balzac pour échanger des impressions, boire un verre ou grignoter un bout de fromage. De nouveaux spectateurs arrivent, d’autres repartent pour dormir un peu avant une journée au bureau. C’est l’heure de Zorro, le film de Fred Niblo avec Douglas Fairbanks, accompagné cette fois par Mauro Coceano (piano et percussions), avec à nouveau Mireille Beaulieu pour les intertitres (très nombreux - merci Mireille !). Le film est précédé d’un morceau d’Albeniz joué par une autre élève de Jérôme Granjon, Anaïs Bergon.
Nouvel entracte, nouveaux spectateurs (les concerts ailleurs dans Paris commencent à se raréfier). Nous avons alors rendez-vous avec Leo McCarey et Charley Chase, dans un programme de quatre courts-métrages burlesques, accompagnés à la guitare par Fred Loméro et à la basse par Nicolas Karinsky.
Quatre heures du matin. Distribution de glaces à tout le monde avant le dernier film, précédé par « Il est cinq heures, Paris s’éveille » chanté par Fred Loméro. Puis le toujours charmant et rafraichissant Effet d’un rayon de soleil sur Paris par un beau dimanche, de Jean Gourguet (1928) est accompagné au piano par Jacques Cambra et à la batterie par Pascal Manganaro. A notre grand étonnement, il reste encore une cinquantaine de personnes dans le hall du Balzac quand nous nous séparons, pas forcément les mêmes qu’au début de la soirée, beaucoup de jeunes... Précisions pour finir que cette nuit, montée avec beaucoup d’enthousiasme et de bonne volonté, dans une économie de subsistance, n’aurait tout simplement pas pu avoir lieu sans le soutien de la Sacem, que nous remercions du fond du cœur.
 
Ciné-concert : La Terre
Dimanche 26 juin, 11h
>>> en savoir +


 
"La Terre", chef-d'oeuvre d'Alexandre Dovjenko était accompagné au piano par Jacques Cambra.

 
Ciné-concert : le Maître du Logis
Dimanche 25 septembre, 11h
>>> en savoir +


 
Le chef-d'oeuvre de Carl Dreyer était présenté en ciné-concert. Accompagnement musical : carte blanche à Roch Havet.


en savoir plus
 
 
Avant-première du club : Don't Come Knocking
Lundi 26 septembre
>>> en savoir +


 
Pour cette première avant-première de la rentrée 2005, les membres du Club des amis du Balzac ont eu le plaisir de retrouver Sam Shepard et Jessica Lange dans le nouveau film de Wim Wenders, "Don't Come Knocking".
Wim Wenders apportant toujours un soin très particulier au choix de la musique de ses films, nous avons fait appel à un musicien de très grand talent pour la première partie : Vincent Lê Quang, saxophoniste, accompagné du guitariste Pierre Durand, a joué des morceaux de blues avec une extrême sensibilité.
 
Le Goût du Court !
Samedi 1er octobre 2005
>>> en savoir +






 
Encore une très belle séance courts-métrages samedi 1er octobre au Balzac. Les 7 films proposés étaient tous formidables, six des réalisateurs étaient présents, l'un d'entre eux (Jean-Julien Charvier) était même accompagné de son actrice principale Thérèse Roussel.
La salle était archi-pleine, encore plus que d'habitude (si, c'est encore possible), des habitués, des membres du club, des amateurs de courts-métrages, des producteurs, des réalisateurs, des comédiens...
Les films programmés étaient :

Hôtel California, de Nigel Bennett
Une culture physique, de Gilles Deroo
Le temps des cerises, de Jean-Julien Chervier
Chahut !, de Gilles Cuvelier
L’âge de raison, de Myriam Aziza
Chambre 616, de Frédéric Pelle
Dies Irae, de Jean-Gabriel Périot

Et, au moment du vote final, le choix s'est avéré cornélien. Si le film de Myriam Aziza a fait quasiment l'unanimité, les suivants se tenaient dans un mouchoir de poche. Nous avons compté et recompté les bulletins de vote et - pas d'erreur - il y avait des ex-aequo pour la deuxième place : "Chambre 616" et "Le Temps des cerises". Dont acte. A l'issue de la 18e séance du "Goût du Court", nous retenons 3 films au lieu de 2. Ces films sont donc sélectionnés pour le vote final qui aura lieu en janvier 2006 et qui permettra de départager les lauréats de l'année 2005.

Remerciements :
Agence du Court Métrage, Big Productions, Rougemarine, Playfilm, Les Films du Nord, 17 Production, Bianca films, Envie de Tempête Productions



en savoir plus
 
 
Le brunch des cultures étrangères
Dimanche 2 octobre
>>> en savoir +








 
Comme les années précédentes, le Balzac s'est associé à la Semaine des Cultures Etrangères, proposant, en clôture de la manifestation, un brunch des cultures étrangères, avec un programme de courts-métrages venus de tous les pays
et des dégustations culinaires multiculturelles proposées par les centres culturels étrangers à Paris.
Et, comme les années passées, ce rendez-vous de la convivialité a rencontré un vif succès puisque plus de 300 personnes se sont donné rendez-vous au Balzac, pour déguster des fromages suisses, des chocolats belges, du pan d'oro et du parmesan italiens, des strüdels slovaques, du vin montenegrin, des sushis japonais, des pâtisseries suédoises, des gâteaux à la carotte anglais...
Et ils ont découvert un programme de films de tous les horizons et d'une très grande variété :
Ni fin, de Jam Schomburg (Allemagne)
Walking on the Wild Side, de Fiona Gordon, Dominique Abel (Belgique)
Home Road Movie, de Robert Bradbrook (Grande-Bretagne)
L'Homme dans l'armoire, de Tallulah Schwab (Pays-Bas)
Dremano Oko, de Vladimir Perisic (Serbie/Monténégro)
Deux enfants qui fument, de Sarah Fortin (Canada)
Design, d'Ingo Giezendanner (Suisse)
Gib, mer, d'Ingo Giezendanner (Suisse)
Eins, d'Ingo Giezendanner (Suisse)
Le Miel du Luxembourg, d'Ottavio Cirio Zanetti (Italie)
Le Mystère Tatry, de Pavol Barabas (Slovaquie)
Tempo, de Per Carleson (Suède)

Et merci à Starbucks Coffee qui a offert son délicieux café à tout le monde !


en savoir plus
 
 
Pochette Surprise
9 octobre 2005
>>> en savoir +








 
Salle pleine pour la première séance "Pochette Surprise" de la rentrée 2005. Pour le film de Charley Bowers, Jacques Cambra jouait en duo au piano avec Benjamin Moussay.

Films programmés !
THE TRAMP
Usa 1915
BURLESQUE
Série : ESSANAY COMEDIES
Production : ESSANAY - GENERAL FILM Co.
Réalisation : Charles CHAPLIN
Avec : Charles CHAPLIN, Edna PURVIANCE, Lloyd BACON, WHITE LEO
Charlot sauve une jeune femme qui le fait engager dans la ferme de son père.
26'19

CARTOON FACTORY
Usa 1924
DESSIN ANIME
Série : OUT OF THE INKWELL
Production : FLEISCHER STUDIOS
Réalisation : Dave & Max FLEISCHER
Tout juste sorti de l’encrier, Koko est confronté à une machine fabriquant des soldats à la pelle. Hélas, ces soldats sont un peu trop belliqueux au goût de Koko.
Teinté 7'53

SUPERMAN
Usa 1941
DESSIN ANIME
Série : SUPERMAN
Production : FLEISCHER STUDIOS
Réalisation : Dave FLEISCHER
Un savant fou tente de détruire la planète à l’aide d’un rayon laser. Superman va tenter de déjouer ses plans. Premier épisode de la série.
Couleur 10'17

LA POULE MERVEILLEUSE
France 1902
SCENE A TRUCS
Production : PATHE
Réalisation : Ferdinand ZECCA
Avec : Ferdinand ZECCA
Un gentleman fait surgir une poule de son chapeau. elle pond successivement six oeufs. Il les casse un par un et en extirpe six poussins. puis les six poussins redeviennent des oeufs et réintègrent la poule.
N & B 1'51

MANY A SLIP
Usa 1927
BURLESQUE
Production : C. Bowers pour R.C PICTURES CORP / F.B.O.
Réalisation : Charley BOWERS, H.L. MULLER
Avec : Charley BOWERS
Bricolo décide de mettre au point la peau de banane antidérapante.
N & B 11'36

L'ECRIN DU RAJAH
France 1906
FEERIE
Production : PATHE
Réalisation : Gaston VELLE
Dans un somptueux palais, digne des contes des mille et une nuits, un coffret précieux est gardé avec un soin jaloux. C’est l’écrin du radjah, qu’un habile sorcier convoite...
Couleur 6'46




en savoir plus
 
 
L'Enfant : grand concert en première partie
Jeudi 20 octobre
>>> en savoir +




 
Pour la sortie de "L'Enfant" des frères Dardenne (palme d'or à Cannes), le Balzac a offert à son public un grand concert d'une heure en première partie de séance, avec "L'Orchestre de Chambre de la Nouvelle Europe".
Direction musicale: Nicolas Krauze
Soliste: Wilfrid Humbert
Au programme, des oeuvres de Mozart, Barber, Albinoni, Dvorak.


en savoir plus
 
 
Le Bonheur, en ciné-concert
dimanche 23 octobre, 11h
>>> en savoir +


 
Du tsarisme aux kolkhozes, l'histoire d'un moujik à la Charlot, à la recherche du bonheur...

Le film, l'un des derniers films muets tournés en Union Soviétique, était accompagné en ciné-concert. Musique originale de Mauro Coceano (commande Arte/Festival d’Anères), interprétée par Sophie Amiard (piano, clavier, objets sonores), Mauro Coceano (accordéon, guitare, percussions), Julien Gaben (alto, mandoline), Juan Soubidet (contrebasse), Aurélie Pichon (clarinette & clarinette basse).

 
Sneak Preview ARTE/ LE BALZAC : Namous (L'Honneur)
jeudi 3 novembre à 18h
>>> en savoir +


 
Désormais, le 1er jeudi de chaque mois à 18h, on peut découvrir en avant-première le "Muet du Mois d'ARTE", un film muet restauré par ARTE, avec une musique originale.
Cette formule a été inaugurée le jeudi 3 novembre à 18h, avec le premier long métrage arménien de l'histoire du cinéma, "Namous" (L'Honneur). La séance a eu lieu en présence d'Anahit Simonian, auteur de la musique originale. La salle était comble.

Namous, de Amo Beck-Nazarov, avec Hovhannès Abelian, Olga Hasmik, Samuel Mekertitchian.
Namous > Arménie > 1926 > 1h02 > N&B

Une amitié de longue date lie la famille du tailleur Barkhoudar à la famille du potier Haïrapet. La fille du tailleur, la belle Soussan, a été fiancée suivant la coutume arménienne au fils du potier, Seïran. L’amitié entre la fillette et le garçon s’est développée jusqu’à devenir un amour réciproque. Tout le monde connaît cet amour, mais les deux pères sont sûrs que leurs enfants vont suivre l’antique coutume et attendre le jour des noces pour se voir. Mais le fougueux Seïran outrepasse cette règle et voit plusieurs fois Soussan en cachette...
Premier long-métrage arménien de l’histoire du cinéma, Namous ne tombe pas dans l’exotisme facile, mais présente la vie quotidienne orientale.
 
Pochette Surprise
13 novembre
>>> en savoir +




 
Salle comble pour cette deuxième séance de la rentrée. Jacques Cambra était accompagné de Stéphane Routtier (saxophone) pour le film avec Stan Laurel.

Petits et grands ont découvert les films suivants :

THE LOVE NEST
Usa 1923
BURLESQUE
Production : BUSTER KEATON PRODUCTIONS / FIRST NATIONAL
Réalisation : Buster KEATON
Avec : Buster KEATON, Joe ROBERTS, Virginia FOX
Ayant rompu ses fiançailles, Buster décide de partir pour un long voyage en mer afin d’oublier.
Teinté 22'33

THE ACROBATIC FLY
Angleterre 1908
Production : URBAN
Réalisation : Percy SMITH
La mouche acrobate et jongleuse.
N & B 1'54

DETAINED
Usa 1924
BURLESQUE
Production : JOE ROCK / STANDARD CINEMA CORP (UNIVERSAL)
Réalisation : Percy PEMBROKE
Avec : Stan LAUREL, Julie LEONARD, Agnès AYRES
Laurel se retrouve en prison à la place d’un détenu...
N & B 13'56

HALLOWEEN
Usa 1931
DESSIN ANIME
Série : TOBY THE PUP
Production : CHARLES MINTZ
Réalisation : Dick HUEMER, Sid MARCUS
Toby organise une petite soirée pour fêter Halloween. Quelques sorcières et quelques lutins se joignent à la fête.
N & B 6'25

LA LECON DE MUSIQUE
France 1909
SCENE A TRUCS
Production : PATHE
Réalisation : Segundo de CHOMON
Avec : Julienne MATHIEU
Devant un portique, un professeur de musique enseigne le solfège à un groupe de jeunes femmes.
Couleur 4'36

SUPERMAN IN THE MECHANICAL MONSTER
Usa 1941
DESSIN ANIME
Série : SUPERMAN
Production : FLEISCHER STUDIOS
Réalisation : Dave FLEISCHER
Un inventeur fou cambriole bijouteries et banques à l’aide de robots mécaniques. Une nouvelle mission pour Superman.
Couleur 10'08




en savoir plus
 
 
Le Mensonge de Nina Petrovna, en ciné-concert
Dimanche 27 novembre, 11 heures
>>> en savoir +


 
Saint-Petersbourg avant la guerre. Un jeune aspirant, Michel Sillieff, s’éprend de la maîtresse de son colonel. Celle-ci n’est pas insensible à la grande jeunesse de Michel et, un soir, dans un restaurant à la mode, rencontrant l’aspirant, elle lui fait signe de la main. Le colonel s’inquiète : « Qui est ce jeune homme », demande-t-il ? « Un ami d’enfance». Ce mensonge de Nina Petrovna sera la cause de tout un drame d’une intensité dramatique bouleversante.
Avec Brigitte Helm (Nina Petrovna), Franz Lederer (Michael Rostof), Warwick Ward (Beranoff), Lya Jan, Harry Hardt, Ekkehard Arendt.
Le film était présenté en ciné-concert, avec Roch Havet (piano) et Booster (guitare et machines).
 
Sneak preview Arte / Le Balzac : La Revue des revues
Jeudi 1er décembre
>>> en savoir +


 
C'est désormais officiel : le 1er jeudi du mois à 18h, on peut découvrir en avant-première au Balzac le prochain "Muet du mois" d'Arte, un film muet restauré, avec une musique originale. Dernièrement, le 1er décembre : La Revue des revues, de Joe Francis (1927). Gabrielle, petite main chez le célèbre couturier Paquin devient étoile de music-hall grâce à la protection du comédien Georges Barsac. Sous le nom de Gaby Derys , elle connaît le succès et épouse Barsac. L'occasion de voir de nombreux numéros de music-hall présentés aux Folies-Bergères, avec entre autres la grande Joséphine Baker...

 
Le Goût du Court
Samedi 3 décembre
>>> en savoir +


 
Employé communal s’épanouissant sur les ailes de l’amour, reines d’une nuit croisant un chevalier à la rose, jeune aviateur assumant l’héritage paternel, couple nouant les fils de sa relation, disquaire solitaire sous étroite surveillance, mère à la recherche de la parfaite baby-sitter…
En somme, la vie et ses arrangements. Petits et grands.
Francis Gavelle
Programmateur de la matinée

Les films suivants ont été montrés lors de cette matinée :
Asphalte, de Pierre Meunier
Les Princesses de la piste, de Marie Hélia
Imago, de Cedric Babouche
Onchocercose, de Christophe Gautry
21h11, d’Arnaud Bigeard
Rosa, de Blandine Lenoir

A l'issue du débat en présence des réalisateurs (tous présents, sauf Marie Hélia en tournage), le public a voté pour désigner ses deux films favoris. Sont arrivés en tête :
Rosa, de Blandine Lenoir
Asphalte, de Pierre Meunier.

Ces deux films participeront donc au vote final qui aura lieu début janvier et consacrera le "prix du public 2005".

Remerciements :
Agence du Court Métrage, Baiacedez films production, Paris-Brest Productions, Sacrebleu Productions, Sylvia Filus, La Poudrière, Dharamsala Productions, Local Films.



en savoir plus
 
 
Rencontre avec Pippo Delbono
Lundi 5 décembre
>>> en savoir +

 
Nouveau rendez-vous régulier au Balzac, en partenariat avec les Carnets du Rond-Point, sur le thème "théâtre et cinéma". Premier invité Pippo Delbono, pour parler de Pasolini et de son influence sur son théâtre. Après la projection d'un court-métrage de Pasolini (Che cosa sono le nuvole ?), la rencontre avec le public était animée par Anne Berest, rédactrice en chef des "Carnets du Rond-Point".

Che cosa sono le nuvole? [(Qu'est-ce que les nuages?)]
Episode du film Capriccio all'italiana (Caprice à l'italienne).
Scénario: Pier Paolo Pasolini. Images: Tonino Delli Colli (Technicolor). Décors: Jürgen Henze. Musique: Domenico Modugno. Chanson: Cosi sono le nuvole, par Domenico Modugno et Pier Paolo Pasolini. Montage: Nino Baragli. Interprètes: Totò (Iago), Ninetto Davoli (Othello), Laura Betti (Desdémone), Franco Franchi (Cassio), Ciccio Ingrassia (Rodérigo), Adriana Asti (Bianca), Francesco Leonetti (le montreur de marionnettes), Domenico Modugno (Dustman, le balayeur), Carlo Piscane (Brabantio), Luigi Barbieri, Mario Cipriani, Piero Morgia (d'autres marionnettes). Production: Italie, 1966, Dino De Laurentiis Cinematografica. Producteur: Dino De Laurentiis. Durée: 22 minutes.
 
Avant-première : La petite Jérusalem
Mardi 6 décembre
>>> en savoir +


 
Mardi 6 décembre 2005, le Club des amis du Balzac découvre en avant-première le film de Karin Albou, "La Petite Jérusalem". Pour cette première avant-première publique, une semaine avant la sortie nationale du film, nous avons eu le plaisir de recevoir la productrice Isabelle Pragier (Gloria Films) accompagnée de la jeune actrice Fanny Valette. "La petite Jérusalem" doit sortir le 14 décembre au Balzac.
 
Pochette Surprise
Dimanche 11 décembre, 11 heures
>>> en savoir +




 
Pour la dernière séance de l'année 2005, Jacques Cambra avait invité un second pianiste, Benjamin Moussay. Ensemble, ils ont joué à 4 mains sur le film d'Harold Lloyd.
Une très belle séance encore une fois, avec une salle pleine d'enfants, de parents et de grands-parents.

WORK
Usa 1915
BURLESQUE
Série : ESSANAY COMEDIES (126)
Production : ESSANAY - GENERAL FILM Co.
Réalisation : Charles CHAPLIN
Avec : Charles CHAPLIN, Edna PURVIANCE, Charles INSLEE, Billy ARMSTRONG, Léo WHITE
Charlot apprenti peintre se fait exploiter par son patron. Ils arrivent dans une maison bourgeoise pour poser du papier peint. Progressivement et dans la bonne humeur, Charlot installe un épouvantable chaos.
28'07

JUST NEIGHBORS
Usa 1919
BURLESQUE
Production : HAL ROACH - PATHE
Avec : Harold LLOYD, Harry “Snub” POLLARD, Bebe DANIELS
Harold et Pollard sont voisins et amis. Pollard s’adonne au jardinage. Harold veut l’aider, s’y prend mal, son chien fait des gaffes et par dessus la palissade commence une bataille assez réjouissante.
N & B 13'04

LITTLE ORPHAN WILLIE
Usa 1930
DESSIN ANIME
Série : FLIP THE FROG
Production : CELEBRITY PICTURES
Réalisation : Ub IWERKS
Une cigogne dépose chez Flip un souriceau refusé par sa famille déjà très nombreuse. Flip prend son rôle à cœur, et entreprend l’éducation du nouvel arrivant.
N & B 5'40

SUPERMAN IN BILLION DOLLAR LIMITED
Usa 1942
DESSIN ANIME
GUERRE
Série : SUPERMAN
Production : FLEISCHER STUDIOS
Réalisation : Dave FLEISCHER
Des cambrioleurs tentent de capturer un train avec 1 milliard de dollars à son bord. Une nouvelle affaire pour Superman.
Couleur 8'27

L'ARAIGNEE D’OR
France 1909
SCENE A TRUCS
Production : PATHE
Réalisation : Segundo de CHOMON
Couleur 6'01



 
Soirée opérette
Lundi 12 décembre, 20h30
>>> en savoir +






 
En écho au spectacle "Toi, c'est moi" donné au Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet à partir du 8 décembre, le Balzac a proposé une grande soirée opérette lundi 12 décembre.
Trois chanteurs de la Compagnie des Brigands accompagnés d'un pianiste ont interprété quelques-uns des airs de la comédie musicale "Toi, c'est moi" (succès garanti), puis le public, très nombreux, a pu découvrir le film "Toi, c'est moi", monument kitschissime, avec la géniale Pauline Carton dans le rôle de la tante Honorine. Bonne humeur garantie...

Le spectacle de l’Athénée Louis Jouvet / du 8 décembre au 14 janvier
La Compagnie des Brigands nous offre musique, joie et bonne humeur durant les fêtes de fin d’année, avec une comédie musicale de la même veine que Ta Bouche qui fit triomphe en décembre 2004 ! Sur les foisonnantes années de l’entre-deux-guerres, les vents d’Amérique ne soufflent pas seulement de Broadway. Le music-hall parisien connaît dans les années trente un regain de vitalité grâce au vent chaud des Caraïbes, qui fait danser le public aux rythmes de la biguine et de la rumba. Principal promoteur de ces rythmes nouveaux dans l’opérette parisienne, le compositeur cubain Moïse Simons impose accents et couleurs harmoniques à la fois "jazzy" et "latino" qui, alliés à un métier sûr d’orchestrateur, font de la partition de Toi c’est moi une singulière réussite.
"Toi c’est moi" utilise toutes les bonnes recettes de la comédie musicale : morceaux swing (Adieu Paris), airs sentimentaux (Pourquoi donc lorsque l’on s’aime), duos comiques (le fameux Duo des palétuviers créé en 1934 par René Koval et Pauline Carton)… Le succès est tel qu’un film est réalisé en 1936 par René Guissart.
Athénée Louis Jouvet, Square de l’Opéra Louis Jouvet, 75009 PARIS - Locations : 01 53 05 19 19.

Le film "Toi, c'est moi" a été réalisé par René Guissart en 1936, d’après la pièce d’Albert Willemetz et Henri Duvernois, avec Jacques Pills (Bob Guibert), Georges Tabet (Patrice Duvallon), Claude May (Maricousa), Junie Astor (Viviane), Pauline Carton (Honorine Guibert), Louis Baron Fils (Pfitz), Saturnin Fabre (M. Robinet), Paul Hams (Cicéron), Anaclara (Bédélia), André Berley (Pedro Hernandez), Claude Marty, Odette Barencey.
Bob, un fils de famille, est expédié par sa tante, lasse de payer ses dettes, dans une plantation qu’elle possède sous les tropiques. Par une lettre, elle recommande à son directeur de n’avoir pour le jeune homme aucun ménagement et de l’asservir aux plus rudes besognes. Mais Bob, qui a décacheté la missive, persuade son inséparable Pat de l’accompagner et d’échanger avec lui sa personnalité. Toi c’est moi, moi c’est toi… Ce rôle ingrat vaut à Pat mille déboires tandis que Bob fait la cour à la fille du directeur et n’est pas trop mal accueilli. Mais la tante arrive...

 
Pippo Delbono présente "Guerra"
Novembre et décembre
>>> en savoir +
 
Le metteur en scène italien Pippo Delbono était de retour à Paris en décembre pour 5 spectacles au Rond-Point. Comme l’an passé, il a fait de petits crochets au Balzac pour présenter son film "Guerra", filmé lors de la tournée du spectacle Guerra en Israël et Palestine, et qui a reçu en 2004 le prix David di Donatello, du meilleur documentaire long métrage. Plus de 400 personnes ont ainsi vu le film, la plupart d’entre elles munies d’un billet pour l’un des spectacles donnés au Rond-Point : la preuve que les passerelles jetées entre nos deux lieux sont empruntées dans les deux sens !

 
Les trois Mousquetaires font du cinéma
Dimanche 18 décembre, 11 heures
>>> en savoir +














 
Dernier rendez-vous 2005 pour les grands et les petits : dimanche 18 décembre, se tenait dans la grande salle un spectacle inhabituel et très réussi. Sur l’écran, des images remontées du film d’Henri Diamant-Berger, "Les Trois Mousquetaires" (1921). Sur scène et dans la fosse, des musiciens, des comédiens, et des professionnels de l’escrime... Et mon tout : l’histoire de D’Artagnan et ses amis, Buckingham, Milady et l’affaire des ferrets de la Reine... racontée en musique, en images, en chansons, en paroles et en combats à l’épée ! Avec dans la salle plein de petits enfants déguisés en mousquetaires, pour leur plus grande joie. On doit cette initiative à Greco Casadesus, auteur de la musique symphonique composée pour la nouvelle version entièrement restaurée du film de Henri Dimant-Berger (14 épisodes tout de même !). Le spectacle, qui était montré pour la première fois à Paris, devrait tourner et connaître un succès mérité.

Plus d'informations sur le spectacle :

D’Artagnan revient pour nous raconter ses périlleuses aventures et nous faire découvrir le superbe film de ses souvenirs partagés avec ses amis Athos, Porthos et Aramis.

Un spectacle magique de 70 minutes, subtil mélange de théâtre, musique et cinéma pour conquérir enfants (à partir de 4 ans), parents et grand-parents.

◊ Sur scène, quatre comédiens et musiciens en habit de mousquetaires, vous font vivre, comme si vous y étiez, les intrigues du siècle de Louis XIII et les rebondissements du célèbre roman d’Alexandre Dumas.

◊ Vous découvrez, dans l’ambiance des théâtres cinématographiques du début du 19ème siècle, un somptueux décor d’images animées et numérisées issues du chef-d’œuvre d’Henri Diamant–Berger, “Les Trois Mousquetaires” (1921).

◊ Ce divertissement plein de vie, d'humour et de surprises est aussi un spectacle éducatif et novateur, mettant en valeur les racines de notre culture littéraire et cinématographique.

D’Artagnan : Zoon Besse
Aramis : Gréco Casadesus
Porthos : Yves de Bujadoux
Athos : Guillaume Diamant-Berger

Mis en scène : Belkacem Tatem assisté de Benjamin Verdan
Musique : Gréco Casadesus
Images : Henri et Guillaume Diamant-Berger
Costumes : Virignie Stucki et Marie Grammatico

La chanson gourmande des Mousquetaires est interprétée par le groupe vocal Piccolo.

Les enfants sont invités à venir déguisés en Mousquetaires pour les garçons et en Reine pour les filles.



en savoir plus