ÉDITO

Semaine après semaine, mois après mois, nous pimentons notre programmation régulière avec des rendez-vous exceptionnels, à la croisée du cinéma, de la musique, des arts plastiques et de la gastronomie.

Vous retrouverez ci-contre le compte-rendu des événements qui se sont produits au Balzac en 2004.

Pour retrouver les comptes-rendus 2017, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2016, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2015, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2014, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2013, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2012, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2011, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2010, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2009, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2008, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2007, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2006, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2005, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2004, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2003, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2002, cliquer ici

 

CA S'EST PASSÉ EN 2004

La Semaine du Son
12 au 16 janvier
 


 
La première Semaine du Son s'est déroulée du lundi 12 au vendredi 16 janvier 2004 à Paris. Elle avait pour but d'initier le public à une meilleure connaissance des sons et à l'importance de la qualité de l'environnement sonore. Elle bénéficiait du concours actif des établissements qui l'accueillent dans leurs murs : la Bibliothèque nationale de France, l'Ircam, la Cité des sciences, l'Unesco, Radio France et... le Balzac.
Deux rendez-vous étaient proposés au Balzac :
Jeudi 15 janvier de 14h30 à 17h30 : "La part du son dans le cinéma"
Animateur : Dominique Borde, chef de service, critique cinéma au Figaro
Mettre en scène le son ? Quelques moments de l'histoire du cinéma sonore restent pour nous des modèles. Par Daniel Deshays, responsable de l'enseignement du son à l'école nationale supérieure des Arts et Techniques du Théâtre ainsi qu'à l'école nationale supérieure des Beaux Arts.
La part du son dans deux longs métrages :
"L'auberge espagnole", en présence de Cédric Klapish, réalisateur, Dominique Dalmasso, ingénieur du son, mixeur, Stéphane Brunclair, monteur son, Cyril Moisson, ingénieur du son direct, Loik Dury, compositeur.
"Le Lion" d'après Joseph Kessel, en présence de José Pinheiro, réalisateur, Jean-Paul Loublier, mixeur, Marc Pernet, monteur son, Olivier Levacon, ingénieur du son direct, Serge Perathonerre, compositeur.
Samedi 17 janvier de10h à 13h. Projection du téléfilm "Le Lion" d'après le roman de Joseph Kessel. En présence du réalisateur José Pinheiro et des membres de l'équipe son.



en savoir plus
 
 
Pochette Surprise
18 janvier
 






 
Au programme de la séance du 18 janvier 2004 :
THE CUCKOO MURDER CASE, série Flip the Frog
(Ub Iwerks, 1930, 8')
Flip enquête sur une maison hantée et se retrouve pourchassée par la Mort elle-même.

VOYAGE SUR JUPITER, féérie
(Segundo de Chomon, 1909,6')
Dans un palais médiéval, un astronome montre au Roi, grâce à son télescope, diverses planètes dont Jupiter. Puis l'astronome fait lire au monarque un vieux grimoire qui montre la Lune devenue une charmante jeune femme, Saturne et ses anneaux, Jupiter et ses volcans. Peu après,
le Roi s'endort.

CHARLOT S'EVADE, The Adventurer
(Charles Chaplin, 1917, 23')
Charlot s'évade du bagne et sauve deux femmes, la mère et la fille,de la noyade. Pour le remercier, celles-ci l'invitent dans une réception
mondaine.

LA COURSE DES SERGENTS DE VILLE
(Comique, 1917, 5')
Les policiers courent derrière un chien voleur de viande à travers les rues de Vincennes.

AYEZ DONC DES GOSSES, I do.
(Harold Lloyd, 1921, 22')
Harold et Mildred, jeunes mariés sans enfant, se voient confier la garde de leurs neveux, deux garnements totalement insupportables...

Avec Jacques Cambra au piano, et Fred Loméro à la guitare.

 
Buongiorno, notte et l'AJT Trio
27 janvier
 


 
Le 27 janvier, les membres du club des amis du Balzac ont vu en avant-première le nouveau film de Marco Bellocchio (à qui l'on doit récemment "Le Sourire de ma mère" ou "La Nourrice") : "Buongiorno, notte". Ils ont par la même occasion eu le plaisir de retrouver deux des principaux acteurs de "Nos meilleures années", Maya Sansa et Luigi Lo Cascio. On ne répétera jamais assez que le cinéma transalpin connaît actuellement une période extrêmement faste !
"Buongiorno, notte" nous fait revivre l'épisode douloureux de l'enlèvement d'Aldo Moro par les Brigades Rouges en 1978, à travers l'expérience et le regard d'une des jeunes terroristes. Intéressant et terrifiant. Le film sort sur tous les écrans le 4 février.
En première partie de séance, nous avions des musiciens de choix : l'AJT TRIO, un trio de guitares ébouriffant emmené par le jeune Thomas Dutronc, avec Jérôme Ciosi et Antoine Tatich.
 
Pochette Surprise
8 février
 








 
Jacques Cambra, pianiste et animateur des séances "Pochette Surprise", et la clarinettiste Aurélie Pichon ont accompagné les films suivants :

THOSE AWFUL HATS
(David W. Griffith, 1909, 3')
Mesdames, veuillez retirer vos affreux chapeaux !

LA CURE
(Charlie Chaplin, 1917, 24')
Avec Charlie Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell
Charlot fait une retraite dans une station thermale. Pour soigner sa bile, il boit de l'eau de source. Pour soigner sa mauvaise humeur après avoir bu de l'eau de source, il boit du brandy dont il a toute une cargaison. Sorti par chance des mains d'un masseur sadique, il a une prise de bec avec le patron de l'hôtel qui vide son brandy dans le réservoir d'eau des curiste. La joie devient soudain générale !

PICKPOCK NE CRAINT PAS LES ENTRAVES
(Segundo de Chomon, 1909, 8')
Pickpock est sous les verrous. Mais, plus insaisissable qu'Arsène Lupin, nulle chaîne ne lui résiste et il se joue des agents comme le chat d'une souris. Après les avoir roulés avec une réelle maestria, les avoir réduits en effigie, il les jette par la fenêtre. Mais les policiers reprennent vie et la chasse recommence...


BIEN FAIRE ET NE RIEN DIRE, Mum's The Word
(Leo McCarey, série Charley Chase, 1926, 23')
Le valet de Monsieur était le fils de Madame... la rivale de Madame était la fille de Monsieur.


BALLOONLAND
(Dessin animé d'Ub Iwerks, 1935, 6')
Dans les nuages, existe un monde merveilleux et coloré dont les habitants sont des ballons. Ils s'uniront pour livrer bataille à leur sinistre ennemi, l'homme pelote d'épingles...


 
Le Goût du Court !
Samedi 14 février
 


 
La 11e édition du "Goût du Court !" a eu lieu samedi 14 février, devant une salle archi-comble (plus de 300 personnes).
Les films suivants étaient programmés, en présence des réalisateurs :

Le Principe du canapé, de Mike Guermyet et Samuel Hercule
En ton absence, de Franck Guérin
La Femme qui a vu l'ours, de Patrice Carré
Le Souffle, de Mathieu Vadepied
Sinister attack from mysterious Planet X..., de Stéphane Bonnici

A l'issue de la projection et après le débat, les spectateurs présents avaient la possibilité de voter pour élire leurs deux films préférés. Sont arrivés en tête :
La Femme qui a vu l'ours, de Patrice Carré
Le Principe du canapé, de Mike Guermyet et Samuel Hercule


 
Pochette Surprise
14 mars
 




 
Lors de la séance "Pochette Surprise" du 14 mars, animée par le pianiste Jacques Cambra, nous avons présenté les films suivants :
Small Fry (Etats-Unis, 1939, 8')
Petit poisson deviendra grand... En attendant, notre petit poisson préfère fréquenter les cafés louches plutôt que l'école.

Une solide doublure - The Stunt Man (Larry Semon, 1927, 17')
Par amour pour sa belle, Zigoto se fait ennager dans un studio de cinéma comme cascadeur...

Charlot pompier - The Fireman (Charles Chaplin, 1916, 24')
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell
Charlot, médiocre pompier, se laisse gagner par les flammes de l'amour...

Cunégonde ramoneur (France, 1912, 6')
Cunégonde, domestique maladroite, se transforme en ramoneur pour le plus grand malheur de ses patrons.

Petite cause, grands effets (France, dessin animé, 1918, 2')
Les effets d'un petit verre d'alcool. En en prenant chaque jour, on devient alcoolique...

Plus un film OVNI, "Le Cochon danseur", dont nous montrons à chaque séance un petit extrait et pour lequel nous avons organisé un grand vote : le cochon ayant été largement plébiscité, il reviendra pour la prochaine séance.






 
Itinéraire Noir et Blanc
3 avril
 








 
Après l'Itinéraire "bleu" du mois d'octobre, les "Excellents Cinémas de Paris" ont organisé un itinéraire "noir et blanc" toute la journée du 3 avril.

Les participants se sont retrouvés dès 10 heures du matin au Rex Club où ils ont pu déguster un excellent brunch concocté par la Maison Stübli, avant de découvrir en avant-première dans la belle salle bleue étoilée du Rex le nouveau film de Jim Jarmush, "Coffee and Cigarettes", avec Roberto Benigni, Steve Buscemi, Iggy Pop, Tom Waits, Cate Blanchett, Bill Murray... (sortie nationale le 7 avril)

A 13 heures, direction l'Arlequin, rive gauche, pour un spectacle insolite et très drôle, un panier repas complet offert par "Le Prestige" et le film "Chat noir, chat blanc", d'Emir Kusturica.

A 18 heures, retour rive droite du côté de l'Etoile, avec une première halte au Mac-Mahon. Les spectateurs accueillis par le maître des lieux ont pu voir une sélection de bandes annonces en noir et blanc, suivie d'un court-métrage insolite de Don Siegel et d'un dessin animé de Max Fleischer, Mathurin Plombier, l'un des tout premiers Popeye.

La journée se poursuivait au Club de l'Etoile, rue Troyon. Etait proposée une dégustation de chocolat noir et lait, froid et chaud, commentée par un maître chocolatier de la Maison du Chocolat. Puis ce fut l'avant-première du film "Là-haut, un roi au-dessus des nuages", de Pierre Schoendoerffer, avec Bruno Cremer, Florence Darel, Claude Rich, Jacques Perrin et Jacques Dufilho (sortie mai 2004). Pierre Schoendoerffer était présent à l'issue de la projection pour répondre aux nombreuses questions d'un public particulièrement ému d'avoir vu dans le film des images tournées il y a plus de 50 ans par le réalisateur et utilisées comme flash-back.

Fin de soirée au Balzac, vers 22 heures. Les marathoniens du jour ont été accueillis par un étrange cube transparent "Petrossian" à l'intérieur duquel se logeaient quatre assiettes pour deux personnes. Au menu : saumon et dessert à base de mangue, exquis bien sûr, le tout accompagné de vodka. Et puis glace et esquimaux à volonté offerts par Miko, partenaire enthousiaste de la journée.
Dernier film en ciné-concert. "College" (Campus), de Buster Keaton, était accompagné par le Trio Olivier Thémines : Olivier Thémines (clarinette), Guillaume Hazebrouck (piano) et Kit Le Marec (vibraphone).
Signalons que tous les participants étaient de noir et blanc vêtus...
 
Pochette Surprise
4 avril
 
 
Au programme de la séance du 4 avril :
Mr Strauss Takes a Walk (animation, George Pal, 1942, 8')
Johann Strauss se promène dans la forêt et puise son inspiration auprès des animaux pour composer ses célèbres airs.

Bosko's Party (USA, 1932, 7')
Pour l'annibersaire de sa belle, Bosko organise une grande fête riche en surprises et en chansons.

Le Bungalow galopant (Mack Sennett, 1924, 19')
La veuve la plus riche du pays décide de se remarier avec l'homme qui portera la plus belle paire de moustaches. Billy a toutes ses chances.

Charlot patine - The Rink (Charles Chaplin, 1916, 23')
Charlot, garçon de restaurant, n'a qu'une passion ; le patinage. A la patinoire où il se précipite après son service, il retrouve certains clients mécontents.

« Ils » déménagent (France, 1950, 1')
Publicité avec des sosies de Laurel et Hardy.

Robinet aviateur (Italie, 1911, 6')
Robinet se lance à la conquête de l'air dans un engin de sa fabrication qui a tendance à frôler de très près les cheminées et les clochers.

Jacques Cambra (piano et animation) était accompagné de Stéphane Routtier (saxophone) pour le film de Mack Sennett.
 
Avant-première
6 avril 2004
 


 
Tous les membres du club des amis du Balzac étaient invités à découvrir en avant-première le nouveau film d'Ettore Scola, "Gente di Roma", un vrai-faux documentaire sur Rome et les Romains.
La projection était précédée d'un récital de musique a cappella donné par un quatuor vocal de très grand talent : les Voix Internationales de Paris (VIP).
Et puis glaces Miko pour tout le monde, offertes et distribuées aux spectateurs par le grand patron de Miko en personne !
 
Le Goût du court !
8 mai
 




 
La 12e édition du "Goût du Court !" a eu lieu samedi 8 mai 2004, avec une très belle affiche :
Derrière les fagots, de Ron Dyens
Le Télégramme, de Coralie Fargeat
L'Homme, d'Eric Jameux
Rue des Petites Maries, de Laurence Rebouillon
La Collection de Judicaël, de Corinne Garfin
Changement de trottoir, d'Antonin Peretjatko
A l'issue de la projection et du débat avec les réalisateurs présents (tous sauf Eric Jameux et Antonin Peretjatko), le public présent a voté pour élire ses deux films préférés. Sont arrivés en tête : "Le Télégramme" et "La Collection de Judicaël".

Nous avons profité de cette matinée pour lancer officiellement le "Prix de la meilleure musique originale", en partenariat avec l'Union des Compositeurs de Musique de Film (UCMF) et la SACEM. Ce prix vient renforcer le "Prix du public" qui sera remis à la fin de l'année.

 
Pochette Surprise
16 mai
 
 
Un programme décoiffant pour la séance "Pochette Surprise" du 16 mai. Jacques Cambra était accompagné sur le film de Monty Bank du batteur Pascal Manganaro.

Le Bailleur (Segundo de Chomon, 1907, 4')
Les mésaventures d'un homme qui passe son temps à bailler et à faire bailler son entourage.

Charlot machiniste - Behind the Screen
(Charles Chaplin, 1916, 23')
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell
Souffre-douleur du machiniste chef sur un plateau de cinéma, Charlot a sa revanche secrète : une petite amie déguisée en sous-souffre douleur.

Don Quixote (dessin animé, Ub Iwerks, 1934, 8')
Les aventures d'un Don Quichotte moderne.

Play Safe (Monty Banks, 1927, 22')
L'acteur d'origine italienne Mario Bianchi, devenu une personnalité marquante du burlesque américain sous le nom de Monty Banks, a tourné en 1927 un long métrage intitulé « Play Safe » qui a été un échec complet. Pour sauver les meubles, le producteur Pathé a décidé de ne garder que le début et la fin et de distribuer le film ainsi remonté sous le titre « Chasing Choos Choos » : il en reste une hallucinante poursuite en train, en auto et à cheval. Un véritable chef-d'ouvre du genre !

 
Pochette Surprise
13 juin
 


 
Le 13 juin, Pochette Surprise a fêté la fin de la saison en proposant une séance exceptionnelle avec un best of et des inédits , des bonbons et des glaces (merci Miko !) pour tout le monde et plein de musiciens !

Pickpock ne craint pas les entraves (Segundo de Chomon, 1909, 8')
Pickpock est sous les verrous. Mais, plus insaisissable qu'Arsène Lupin, nulle chaîne ne lui résiste et il se joue des agents comme le chat d'une souris. Après les avoir roulés avec une réelle maestria, les avoir réduits en effigie, il les jette par la fenêtre. Mais les policiers reprennent vie et la chasse recommence...

The Adventurer - Charlot s'évade (Charles Chaplin, 1917, 23')
Charlot s'évade du bagne et sauve deux femmes, la mère et la fille, de la noyade. Pour le remercier, celles-ci l'invitent dans une réception mondaine.

Un monsieur qui a mangé du taureau (Eugène Deslaw, 1935, 7', d'après un film de 1909)
Un monsieur qui a mangé du taureau décroche une paire de cornes du mur de sa salle à manger, et commence à encorner tout le monde. On télégraphie d¹urgence en Espagne pour faire intervenir des toréadors ! A cette histoire extravagante, tournée au début du siècle, se superpose le commentaire totalement délirant de Betove, chansonnier dans les années 30.

Les Kirikis (Segundo de Chomon, 1907, 3')
Une version coloriée inédite de cette chinoiserie aux effets spéciaux rudimentaires.

Harold Directeur de Cinéma - Luke's Movie Muddle (Hal Roach, 1917, 8')
Avec Harold Lloyd, Bebe Daniels, Snub Pollard
L'un des tout premiers rôles de Harold Lloyd dans son personnage de Luke (en français, "LUI"). Comment diriger un cinéma sans faire trop de frais ? Facile. Il suffit d'être à la fois acteur, réalisateur, caissier, projectionniste, ouvreuse, etc. Un voyage drolatique et insensé dans les salles de cinéma des années 10.

Le Cochon danseur...
Avec orchestre complet

Programmation : Serge Bromberg (Lobster)
Piano et animation : Jacques Cambra
Avec la participation de Fred Loméro (guitare électrique), Aurélie Pichon (clarinette et clarinette basse), Maoro Cocceano (accordéon), Stéphane Routtier (saxophone).
Traduction et lecture des intertitres : Mireille Beaulieu




 
Ciné Jazz : Steamboat Bill Junior
Dimanche 20 juin
 






 
Séance exceptionnelle de Ciné Jazz, avec l'ensemble "A suivre..." X'tet/Bruno Regnier et le film culte de Buster Keaton : "Steamboat Bill Junior".

Le film
Un pur joyau de cinéma burlesque que ce "cadet d'eau douce" tourné en 1928. Un étudiant un peu ballot campé par Buster Keaton, et forcé par son père, capitaine d'un vieux bateau, à apprendre la navigation fluviale pour reprendre le flambeau familial sur le Mississipi. De catastrophe en catastrophe, au grand désespoir de son père, il se prend de querelle avec un bateau voisin. Après quelques déboires, le père est emprisonné. Keaton cherche à le tirer de là sans succès. Finalement Keaton réussira à sauver le capitaine lors d'une terrible et destructrice tempête. Notre héros gagnera également le cour de la fille du capitaine rival par son action courageuse.
Avec : Buster Keaton, Ernest Torrence, Tom Lewis, Tom McGuire, Marion Byron, Joe Keaton
Durée : 71 mn

L'orchestre
Initié par le compositeur et chef d'orchestre Bruno Regnier, l'ensemble de jazz "A suivre." X'tet s'est constitué autour de ponts lancés entre écriture et improvisation, solistes et grand orchestre, rutilance et intimisme, tradition et création. Mettant en scène une écriture surprenante et 8 jeunes solistes de la nouvelle génération du jazz hexagonal, le répertoire va de la musique de chambre au tutti rugissant.
L'orchestre, distingué récemment par Jazz Magazine (Disque d'émoi) et Jazzman (Choc) propose un accompagnement original au film de Buster Keaton. La musique composée par le leader Bruno Regnier mêle le blues et la valse, les solos très libres et une écriture pleine d'humour, toujours au service de l'image.
Un retour au bonheur des films noirs et blancs, aux histoires sans paroles, tout en se laissant entraîner par le jazz.


Les Musiciens
Airelle BESSON - trompette et bugle, Jean-Baptiste REHAULT - sax alto, Sylvain RIFFLET - sax, clarinettes, flûtes, Jean-Louis POMMIER - trombone, Pascal ROUSSEAU - tuba, Pierre DURAND - guitare, Kit LE MAREC - vibraphone, Nicolas LARMIGNAT - batterie, Bruno REGNIER - compositions et direction.

 
Semaine des cultures étrangères
27 septembre au 3 octobre
 


 
Comme lors des deux précédentes éditions, le Balzac s'est associé en 2004 à la Semaine des Cultures Etrangères, avec des rendez-vous cinématographiques, gastronomiques et festifs.

LES MIDIS DES CULTURES ETRANGERES

Tous les jours de la semaine, le Balzac a proposé de découvrir un film ou un documentaire d'une heure environ, précédé d'un petit accueil gastronomique. Chaque jour, un pays différent à l'honneur.

Lundi 27 : la Roumanie
Chronique zurichoise, de Radu Igazag et Alexandru Solomon (40')
Ce film fait l'historique d'un jeu d'esprit devenu l'un des courants artistiques les plus fous du début du siècle : le dadaïsme. Arrivé en Suisse de sa Roumanie natale où les idées d'avant-garde foisonnaient déjà, Tristan Tzara apporte dans ses bagages les germes d'un renouveau qui allait transformer la civilisation occidentale.

Mardi 28 : le Portugal
Entre les murs, de Joao Ribeiro et Jose Filipe Costa (75')
L'histoire de deux cousins ukrainiens, entre le Portugal et l'Ukraine. Serguei et Eduard sont deux des 20 000 émigrés ukrainiens récemment arrivés au Portugal. Ils travaillent illégalement dans la construction civile et vivent dans un garage de la banlieue de Lisbonne. Le film accompagne les deux hommes dans leur vie quotidienne et les suit lors de leur retour au pays.

Mercredi 29 : la Pologne
Varsovie - vu de l'Est, de Dmitij Kabakow (54')
Ce film est un documentaire sur la ville de Varsovie, visitée par de jeunes Russes à l'aube de l'entrée de la Pologne dans l'Union européenne.

Jeudi 30 : la Slovaquie
The Power of Good, de Matej Minac (55')
Documentaire sur Nicholas Winton, qui (comme Schindler) a sauvé 669 enfants juifs d'origine tchèque et slovaque. Le film a obtenu le prix Emmy en 2002.

Vendredi 1er : l'Autriche
Au commencement était le regard, de Bady Minck (45')
Un poète vivant parmi ses livres et ses feuilles blanches commence un voyage dont le paysage se compose de cartes postales, superposées les unes aux autres. Il se transforme peu à peu en sa propre image plongée dans ce monde de cartes postales...
Sélection Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2003


LE BRUNCH DES CULTURES ETRANGERES

Et dimanche 3 octobre, en clôture de la Semaine, le Balzac a organisé son désormais traditionnel brunch des cultures étrangères. Une programmation de courts-métrages venus de tous les pays, sur le thème de l'étranger dans la ville, et un brunch gastronomique et multiculturel servi à l'entrée et dans la salle. Plus de 300 personnes étaient présentes pour ce rendez-vous festif et convivial...

Natan, de Jonas Bergergard et Jonas Holmstrom (Suède, 11')
La Historia de todos, de Blanca X. Aguerre (Mexique, 9')
Cet homme charmant, de Martin Strange-Hansen (Danemark, 31')
M. Chiffon, de Raul Diez Rodriguez (Espagne, 11')
Nice to see you, de Jan Komasa (Pologne, 15')
Ryan, de Chris Landreth (Canada, 14')
Einspruch III, de Rolando Colla (Suisse, 9')

Le film de Martin Strange-Hansen a obtenu le Prix du Public au Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand en 2003.





en savoir plus
 
 
Le Goût du Court ! (13e édition)
Samedi 2 octobre 2004
 


 
La 13e édition du "Goût du Court !" a eu lieu samedi 2 octobre 2004, devant une salle pleine et en présence de tous les réalisateurs.
Etaient montrés les films suivants :
De l'autre côté, de Nassim Amaouche
Obras, de Hendrick Dusollier
Le droit chemin, de Mathias Gokalp
Noli me tangere, de François-Xavier Vives
Signes de vie, d'Arnaud Demuynck
A l'issue du débat, le public a voté pour choisir les deux films qu'il a préférés au cours de la séance. "De l'autre côté" et "Noli me tangere" ont ainsi été sélectionnés pour le "Prix du public 2004".


 
Pochette Surprise
10 octobre 2004
 


 
Salle quasiment pleine pour la première séance "Pochette Surprise" de la saison. Jacques Cambra au piano, Pascal Manganaro à la batterie et Mireille Beaulieu se charge de la lecture des sous-titres. Et pour commencer, une glace Ben & Jerry (vanille, fraise ou chocolat) offerte à tous les spectateurs. C'est ça l'accueil Balzac ! (et merci à Ben & Jerry's). Rappelons aussi que "Pochette Surprise" bénéficie du soutien du Sénat et de Mécénat Musical Société Générale.

Au programme de la séance du 10 octobre, les films suivants :

Une histoire roulante, d'Alice Guy (1906, 2')
Un ouvrier se couche dans un tonneau pour y bien dormir. Après une course folle, le tonneau et son occupant se retrouveront au milieu de la Seine.

The Immigrant, de Charles Chaplin (1917, 24')
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell
Charlot immigrant rencontre sur un bateau une jeune femme et la retrouve à New York dans un restaurant.

Aladin et la lampe merveilleuse, dessin animé d'Ub Iwerks (1934, 8')
Nouvelle version en couleurs des aventures d'Aladin.

Le Marchand d'images, de Gaston Velle (1910, 10')
A la sortie de l'école, un vieux marchand distribue aux enfants des collections d'images où se succèdent les contes bleus qui bercent l'enfance d'illusions et de rêves. Seul le petit Marcel, trop pauvre, se contente de regarder avec envie les belles images. Plein de pitié, le marchand lui donne ses plus jolies collections. L'enfant ravi se plonge dans la lecture et le sommeil l'emporte bientôt à travers le domaine enchanté des contes bleus : Peau d'Ane, Barbe Bleue, le Chat Botté, Cendrillon...

The Rat's Knuckles, de Leo Mc Carey (1924, 10')
Avec Charley Chase, Jack Gavin, Martha Sleeper, Jules Mendel
Chase, génial inventeur, essaie de trouver un riche financier pour lancer sa dernière invention : un piège à souris révolutionnaire.

Grosse tête de Pierrot (1900, 1')
Drôles de jeux de physionomie.

 
Jean-Michel Frodon au Balzac
mercredi 20 octobre
 
 
Dans le cadre du nouveau partenariat entre le Balzac et les "Cahiers du Cinéma", Jean-Michel Frodon, directeur de la rédaction, est venu présenter au public le film de Wong Kar-wai, "2046", le jour de sa sortie.
 
Avant-première de Mondovino
2 novembre 2004
 


 
Mondovino est un incroyable voyage au pays du vin, qui nous emmène des vignobles de Bourgogne aux immenses propriétés viticoles de Californie, en passant par la Toscane et les confins de l'Argentine, en nous faisant découvrir que la mondialisation, ça ne concerne pas que le Coca-Cola ! Effrayant et passionnant. C'est un documentaire réalisé par Jonathan Nossiter, cinéaste américain vivant en France et passionné par le vin. Comme nous sortions ce film au Balzac, nous avons organisé avec les producteurs du film une avant-première exceptionnelle le 2 novembre. POur la première fois, nous avons ôté les cinq premières rangées de fauteuils, ce qui nous a permis de libérer un vaste espace devant l'écran. Et, à l'issue de la projection en présence du réalisateur, les spectateurs présents ont eu la chance de déguster, dans une ambiance très chaleureuse, les vins offerts par certains des vignerons interviewés dans le film : Yvonne Hegoburu (jurançon), Etienne de Montille (meursault, chassagne-montrachet, volnay), Aimé Guibert (Daumas Gassac, Moulin Gassac). Un grand moment !
 
Pochette Surprise
Dimanche 14 novembre
 
 
The Giant Killer, de Walter Lantz (1924, 8')
Ayant découvert la maison d'un ogre, Dinky et son chien vont en rapporter une poule aux oufs d'or et une guitare magique. Toutefois, l'ogre ne compte pas se laisser dépouiller aussi facilement.

Salle bondée pour ce deuxième rendez-vous de la saison avec "Pochette Surprise". Films et artistes ont été longuement applaudis. Jacques Cambra, au piano, était accompagné au chant sur le dernier film par Fred Loméro. Et les glaces à l'entrée étaient toujours offertes par Ben & Jerry's.

Les films au programme :

The Count, de Charles Chaplin (1916, 24')
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell
Charlot, employé chez un tailleur, usurpe l'identité d'un de ses clients et se fait inviter dans une réception mondaine où il est reçu comme un comte...

L'Auberge du Père Gibelotte (1906, 3')
La noce qui arrive est bien en forme et commande un plantureux déjeuner au père Gibelotte. Mais le malheureux gargotier n'est pas prévenu et n'a qu'un seul lapin. Ce sont les deux chats de la maison qui vont remplacer les lapins dans la casserole ! Mais ils ne sont pas volontaires et il en résulte une poursuite abracadabrante.

Cobweb Hotel, dessin animé de Dave Fleischer (1936, 8')
Deux moucherons en voyage de noce vont à l'hôtel et ne se doutent pas que le propriétaire de celui qu'ils ont choisi n'est autre qu'une araignée. Mais la force et l'astuce leur permettra, en libérant les autres clients moucherons, de mettre en déroute leur vénéneux adversaire.

Its a Gift, de Hugh Fay (1923, 10')
Avec Harry "Snub" Pollard
En quête de la formule miracle pour remplacer le pétrole, un inventeur fou laisse délirer son imagination four faciliter le confort de la vie quotidienne.

 
Sélection officielle des 1eres Rencontres du moyen-métrage de Brive : reprise au Balzac
17 au 27 novembre 2004
 


 
Pendant deux semaines, le Balzac a accueilli, tous les jours à midi, dans le cadre des "Midis du Balzac", les films qui étaient en compétition lors des premières Rencontres du moyen-métrage de Brive. Les spectateurs parisiens ont ainsi eu la chance de découvrir les films suivants :

UN CAS D'ÉCOLE
de Leonardo di Costanzo
Dans un collège de la banlieue de Naples, les professeurs tentent d'exercer leur métier, au milieu du chaos qui règne parmi les élèves, la plupart en grande difficulté scolaire. La directrice tente de préserver le moral des enseignants et les valeurs de l'école républicaine.
2003 / Documentaire / 60 min / DV / Couleur

MYSTIFICATION OU L'HISTOIRE DES PORTRAITS
de Sandrine Rinaldi
C'est une liaison ancienne qui a laissé des traces, de plusieurs sortes : s'il n'y a pas d'amour, des preuves d'amour toutefois subsistent, des lettres, surtout des photographies. Puis, comme elle était tombée amoureuse, il est arrivé par la suite que la jeune femme, très éplorée, tombe malade.
2003 / Fiction / 56 min / 35 mm / 1.66 / Couleur / Dolby SR

EN TON ABSENCE
de Franck Guérin
Léa et Luc vivaient ensemble. La journée, Léa prenait des photos. La nuit, elle n'arrivait pas à dormir et souvent elle regardait par la fenêtre. Un jour, Léa avait dit à Luc qu'un homme l'observait depuis l'immeuble d'en face. Mais Luc ne croyait pas aux histoires de Léa.
2003 / Fiction / 36min / 35 mm / 1.85 / Couleur / Dolby SR

QUI SONGE A LA DOUCEUR ?
d'Isabelle Coudrier
Naud le quincailler ne veut rien entendre, alors il parle. Quand la réalité finalement l'assaille, son univers familier et rassurant bascule. A moins que ce ne soit monsieur Naud lui-même qui doucement s'absente ?
2003 / Fiction/ 45 min / 35 mm / 1.66 / Couleur / Dolby SR

DU BOIS POUR L'HIVER
d'Olivier Jahan
Paul, la quarantaine, sort d'une clinique de désintoxication. Une petite annonce pour la location d'une chambre dans un pavillon isolé le mène chez Claudine et Jivko. Leur accueil chaleureux l'incite à rester.
2004 / Fiction / 42 min / 35 mm / 1.85 / Couleur / Dolby SR

LE LÉOPARD NE SE DÉPLACE JAMAIS SANS SES TÂCHES
d'Héléna Klotz
Le film retrace une journée de Bintou, jeune africaine de 13 ans, à la découverte de l'amour et de ses premières expériences de jeune fille.
2003 / Fiction / 32 min / 35 mm / 1.66 / Couleur / Dolby SRD

DIMANCHE
de Laurent Labasse
Récit émotionnel sur l'errance intérieure d'un enfant de 10 ans, qui a du mal à trouver sa place dans le monde des adultes. Issu d'un milieu modeste et de parents divorcés, il subit avec violence sa situation, sans comprendre, en spectateur. Le monde des grands lui apparaît comme une langue étrangère qu'il a du mal à apprendre.
2004 / Fiction / 34 min / 35 mm/ 1.85 / Couleur / Dolby SR

AUGUSTINE
de Jean-Claude Monod et Jean-Christophe Valtat
1875. Augustine, une jeune fille atteinte d'hystérie, arrive à l'hôpital de la Salpêtrière. Elle devient très vite le modèle favori du nouveau laboratoire de photographie et la patiente du professeur Charcot. Peu à peu, elle échappe au contrôle des médecins.
2003 / Fiction / 43 min / 35 mm / 1.66 / Noir et blanc / Dolby SR

VIE MATERIELLE
de Franck Heslon
Une famille habite dans l'appartement d'une gare désaffectée. Elle s'occupe de ses deux enfants ainsi que des repas, lui réalise des petits travaux pour des agriculteurs. Un après-midi, la famille reçoit la visite d'un employé qui vient leur couper l'eau pour factures impayées.
2004 / Fiction / 37min / 35 mm / 1.85 / Couleur / Dolby SR

NIEVALIACHKA,la poupée qui ne tombe pas
de Lucie Borleteau
Olga, une amie de la réalisatrice, va passer les fêtes de fin d'année dans sa famille, en Russie. Mais retrouver le pays de son enfance s'avère plus difficile que prévu.
2003 / Documentaire / 32 min / DV / Couleur / DTS

LE DIEU SATURNE
de Jean-Charles Fitoussi
Jean-Claude semble décidé à mettre fin aux jours de ses six enfants, unique moyen, dit-il, de réparer l'erreur de les avoir fait naître. Mais les dieux, eux, pensent autrement.
2003 / Fiction / 40 min / 35 mm / 1.33 / Couleur / Dolby SR

MALIKA
de Pierre Chosson
Une jeune femme est morte dans les conditions tragiques d'un fait divers.
Quelques années plus tard, un homme, qui était son ami, décide de partir sur ses traces.
2003 / Documentaire / 51 min / 35 mm / 1.66 / Couleur / Dolby SR

CONNAISSANCE DU MONDE (drame psychologique)
de Philippe Fernandez
Un explorateur indépendant se rend sur l'île de Pâques à la recherche de preuves de visites extra-terrestres. Mais c'est à une part d'histoire et de nature humaine qu'il se trouvera confronté, ainsi qu'à son incapacité à trouver les réponses essentielles de l'existence.
2003 / Fiction / 44 min / 35 mm / 1.37 / Noir et blanc / Mono

ECLOSION
de Julien Gidoin
Une invitation à contempler la nature, qui laisse libre cours à l'imagination de chacun et donne à voir un spectacle que beaucoup n'ont plus le temps d'apprécier. Réconcilier l'homme et la nature à travers un voyage commun, tel est le propos de ce film méditatif.
2003 / Expérimental / 30 min / Betacam Numérique / Couleur / Stéréo

LA NUIT SERA LONGUE
d'Olivier Torres
C'est l'histoire d'une identification interdite et pervertie : comment un petit garçon de huit ans, confié à la garde de sa mère depuis la séparation de ses parents, rencontre et regarde son père toute une journée. Et comment, tout au long du jour, ce père, Jean, s'absente à tout instant de cette rencontre, évite ce regard et parle faux.
2003 / Fiction / 43 min / 35 mm / 1.85 / Couleur / DTS

JUSTE UN PEU DE RECONFORT
d'Armand Lameloise
Arnaud et Guillaume sont deux adolescents qui terminent leur dernière année de collège. Entre les copains, les filles et l'acool, les angoisses des lendemains maussades appesantissent l'approche des vacances.
2004 / Fiction / 41 min / 35 mm / 1.85 / Couleur / Dolby SR

DREMANO OKO
de Vladimir Perisic
Stefan, un garçon de 13 ans, passe le week-end à la campagne avec ses grands parents ; ils viennent le chercher et le ramènent en ville. Le lendemain, il apprend que de violentes manifestations ont fait plusieurs morts. Ses parents ne semblent pas très préoccupés. A l'école, Stefan apprend par ses camarades que son père est peut-être à l'origine de ces évènements.
2003 / Fiction / 31 min / 35 mm / 1.85 / Couleur / Dolby SR

LA PEAU TROUÉE
de Julien Samani
Cinq pêcheurs de requins-taupes au large de la mer d'Irlande. Cinq hommes qui quittent leur famille pour tenter de retrouver, loin de tout et hors du temps, un état primitif.
2003 / Documentaire / 56 min / DVcam / Couleur


Palmarès du festival

grand prix du Jury La peau trouée de Julien Samani
prix du Jury Dremano Oko de Vladimir Pérésic
mention du Jury Malika de Pierre Chosson
prix du Public Dremano Oko de Vladimir Peresic
membres du Jury,
Irène Jacob (Présidente), Hélène Fillières, Sylvie Verheyde, Frank Beauvais, Claude Duty

 
Jean-Michel Frodon présente
Mercredi 1er décembre
 
 
Jean-Michel Frodon, directeur de la rédaction des "Cahiers du Cinéma", est venu présenter au public le nouveau film de Pablo Trapero, "Voyage en famille", sorti au Balzac le 1er décembre.
 
Le Goût du Court !
4 décembre
 




 
Le dernier rendez-vous 2004 des matinées courts-métrages "Le Goût du Court !" a eu lieu samedi 4 décembre, de 10h à 13h, devant une salle bien pleine et en présence de tous les réalisateurs.
Ont été montrés les films suivants :
Giallo Samba, de Cecilia Pagliarani
Sous le bleu, de David Oelhoffen
Des câlins dans les cuisines, de Sébastien Laudenbach
Dans tes rêves, de Blandine Lenoir
Les Parallèles, de Nicolas Saada
La Révolution des crabes, d'Arthur des Pins.
Après la projection et le débat très nourri, le public a voté pour désigner ses deux films préférés : "Dans tes rêves" et "La Révolution des crabes".
Le brunch était offert par Starbucks, nouveau partenaire de la manifestation. Café exceptionnel, muffins, cake et madeleines à volonté !
 
Pochette Surprise
12 décembre 2004
 
 
Très belle séance "Pochette Surprise" dimanche 12 décembre, avec une salle comble, Jacques Cambra au piano, accompagné de Pascal Manganaro à la batterie. Sans oublier Mireille Beaulieu pour la traduction et la lecture des intertitres.

Au programme de la séance, des films choisis par Serge Bromberg :

Premier prix de violoncelle (1907, 3')
L'artiste s'installe sur un pliant au beau milieu de la rue et se met à jouer. Bientôt, des fenêtres, pleuvent des projectiles de toutes sortes qui ne coupent pas l'inspiration du musicien... jusqu'à ce qu'une petite fille vienne lui offrir un bouquet de fleur. Le musicien remercie, salue et s'en va...

Le Vagabond, de Charles Chaplin (1916, 26')
Avec Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell
Charlot violoniste tombe amoureux d'une jeune fille enlevée par des bohémiens.

Wot a Night, dessin animé de John Foster (1931, 7')
Tom et Jerry travaillent comme chauffeurs de taxi, malgré la tempête. Une course les emmène dans un château hanté où d'inquiétants squelettes les attendent.

Oranges and Lemons, de George Jeske (1923, 12')
Avec Stan Laurel, George Fowe, Katherine Grant
Cueillette et emballage des fruits dans une petite entreprise. Tout se passerait bien si Laurel n'avait pas décidé de semer la zizanie.

Excursion dans la lune, de Segundo de Chomon (1908, 7')
Copie du « Voyage dans la lune » de Méliès.