ÉDITO

Semaine après semaine, mois après mois, nous pimentons notre programmation régulière avec des rendez-vous exceptionnels, à la croisée du cinéma, de la musique, des arts plastiques et de la gastronomie.

Vous retrouverez ci-contre le compte-rendu des événements qui se sont produits au Balzac en 2015.

Pour retrouver les comptes-rendus 2002, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2003, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2004, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2005, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2006, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2007, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2008, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2009, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2010, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2011, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2012, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2013, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2014, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2015, cliquer ici

 

CA S'EST PASSÉ EN 2015

The Cut : avant-première en présense de Fatih Akin
Mardi 6 janvier à 20h30
>>> en savoir +


 
Avant-première du film The Cut (La Blessure) en présence du réalisateur Fatih Akin et des principaux interprètes Tahar Rahim et Simon Abkarian.
 
Ballet sur grand écran : Alice au pays des merveilles
Samedi 10 janvier à 14h15
>>> en savoir +


 
Cette production est sans doute l'une des meilleures adaptations chorégraphiques du classique de Lewis Carroll : on la doit à Christopher Wheeldon (qui triomphe actuellement avec "Un Américain à Paris" au Châtelet). Le ballet a été filmé en décembre 2014 au Royal Opera House de Londres avec le Royal Ballet. Séance unique au Balzac samedi 10 janvier à 14h15. Tarif normal 20 euros - Moins de 26 ans 12 euros.
 
Pochette Surprise : Bouh le fantôme !
Dimanche 11 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Le rendez-vous des petits et des grands, avec un programme de films muets accompagnés au piano et des glaces offertes ! La fête pour toute la famille !

Pour cette séance exceptionnelle, nous avons accueilli le ciné-spectacle "Les voix du fantôme" avec la compagnie Attrape-moi si tu peux... Un vrai spectacle vivant !

Conçu par deux musiciennes, Lili Ster et Séverine Morfin, le ciné-spectacle « les voix du fantôme » fait dialoguer une création musicale originale aux sonorités pop rock et des films inédits du cinéma primitif.

Avec une palette sonore audacieuse et singulière, le trio constitué d’un piano électrique, d’un alto augmenté et d’une batterie, mêlant l’acoustique à l’électronique, transporte le spectateur à la découverte du cinéma fantastique du début du siècle où dansent des corps sans tête et disparaissent des personnages sous l’œil médusé et amusé des spectateurs…

Un ciné-spectacle tout public à partir de 5/6 ans

Les films au programme...
Une série de films AVEC trucs et fantômes
La Cuisine ensorcelée réal. anonyme | Pathé Frères | 1902
La Dislocation mystérieuse réal. Georges Meliè s | Star-Film | 1901
Le Chaudron infernal réal. Georges Meliès | Star-Film | 1907
Les Illusions fantaisistes réal. Georges Meliès | Star-Film | 1909
Un voyage extraordinaire réal. anonyme | Pathé Frères | 1909
Une nuit épouvantable réal. anonyme | Pathé Frères | 1904

… de revenants, du cinéma de l’AU-DELÀ
La Danse serpentine par Mlle Bob Walter réal. anonyme | Lé on Gaumont e t compagnie | 1899
La Chemise de Polycarpe réal. Ernest Servaes | Eclipse | 1914
La Journée de Lily extraits | réal. anonyme | Eclair | 1913
La Mouche réal. anonyme | lux | 1908
La Physique amusante extraits | réal. anonyme | Pathé Frères | 1911
The Kiss réal. anonyme | Edison manufacturing company | 1896
Union française des sociétés de gymnastiques féminines réal. anonyme | 1921

 
Soirée du Nouvel An russe : Les douze chaises
Lundi 12 janvier à 20h
>>> en savoir +


 
Traditionnelle soirée du Nouvel An russe au Balzac avec la projection d'un classique de la comédie russe : Les douze chaises, de Leonid Gayday (URSS, 1972, 161')
Les héros populaires Ostap Bender et Ippolite Matveevitch Vorobianinov recherchent des diamants, que la tante défunte a cachés dans l'une des chaises de sa salle à manger avant la Révolution… Un film adapté du roman satirique d'Ilf et Petrov paru en 1928.
A l'entracte, musique, vodka et dégustation de spécialités russes. Tarif unique 30 euros. Les billets sont en vente à la caisse du cinéma ou sur internet.

 
Opéra russe : La Khovantchina
Mardi 13 janvier à 19h30
>>> en savoir +






 
La Khovantchina, de Moussorgsky, filmé en 2012 au Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg, sous la direction musicale de Valery Gergiev, mise en scène : Leonid Baratov (1960), Yuri Alexandrov (2000). Avec Sergei Aleksashkin, Vladimir Galuzin, Yevgeny Akimov

La Khovanchtchina ("drame musical populaire") est un opéra posthume en cinq actes de Modeste Moussorgski, d'après un livret qu'il a lui-même rédigé en s'inspirant des événements de la Révolte de Moscou de 1682 ainsi que des révoltes des streltsy (corps de soldats moscovites) de 1689 et 1698. Ecrite entre 1872 et 1880, l’œuvre était incomplète et n’avait pas encore été jouée à la mort du compositeur en 1881. Nikolaï Rimski-Korsakov reprit le matériau laissé par Moussorgski et y apporta de nombreux changements ; cette version remaniée est restée pendant longtemps celle qui fut le plus souvent jouée. Mais en 1958-59, Dmitri Chostakovitch réorchestra l’œuvre d’après l’édition critique de l’original : sa version, révélée par une représentation au Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg en 1960, est plus respectueuse de l’esprit de l’œuvre. La représentation donnée en 2012, sous la direction musicale de Valery Gergiev, s’inscrit dans la continuité de cette recréation.

A l’occasion du Nouvel an russe, vodka et zakouskis seront proposés à l’entracte.
 
Ciné-concert : L'Homme à la caméra, de Vertov
Mardi 20 janvier à 20h30
>>> en savoir +


 
Le ciné-oeil de Dziga Vertov parcourt en toute liberté la ville d'Odessa. Ce grand classique du cinéma soviétique ressort dans une magnifique version restaurée en numérique 2K avec, pour la première fois, l'image plein cadre. Le film était accompagné au piano par Nicolas Worms.

Ce ciné-concert est proposé dans le cadre d'un partenariat avec la classe d'improvisation au piano du CNSMDP, dirigée par Jean-François Zygel.
 
Musée sur grand écran : visite de l'Ermitage
Samedi 17 et jeudi 22 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Nouveau au Balzac ! Nous vous emmenons visiter les plus grands musées du monde, sans quitter le confort de votre fauteuil... Première escale : Saint-Petersbourg et le musée de l'Ermitage. Deux séances : samedi 17 ou jeudi 22 janvier à 11h. Tarif unique 15 euros.
 
Du Shtetl à Broadway : Un violon sur le toit
Mardi 27 janvier à 20h
>>> en savoir +










 
Du shtetl à Broadway

Première soirée de notre cycle "Du Shtetl à Broadway" : Un violon sur le toit, de Norman Jewison (Etats-Unis, 1971, 180'), d'après la comédie musicale du même nom. La vie tour à tour joyeuse et tragique de la communauté juive d'un village ukrainien, avec le violon d'Isaac Stern. En première partie, concert avec le pianiste Denis Cuniot, l'un des artisans du renouveau de la musique klezmer en France. Mardi 27 janvier à 20h. Tarif unique 25 euros.



Les rendez-vous suivants :

Mardi 10 février à 20h
Funny Girl, de William Wyler (États-Unis, 1968, 145’), d’après la comédie musicale éponyme créée au Winter Garden Theatre de Broadway en 1964. Musique : Jule Styne. Oscar de la meilleure actrice.
La vie de Fanny Brice (Barbra Streisand), star comique du cinéma et de Broadway, vedette des fameuses Ziegfeld’s Follies, et sa relation houleuse avec l’entrepreneur et joueur Nicky Arnstein (Omar Sharif).
En première partie : présentation de Denis Jeambar,
journaliste, patron de presse, passionné et spécialiste
de l’histoire de Broadway.


Mardi 14 avril à 20h
Deux films pour une folle soirée
Le Chanteur de jazz, d’Alan Crosland(États-Unis, 1927, 90’)
Musique : Louis Silvers. Oscar d’honneur lors de la première cérémonie des Oscars en 1929.
L’adaptation d’une pièce de théâtre qui connut un très gros succès en 1925, opposant le folklore yiddish à la musique moderne et profane représentée par le jazz. Cette version cinématographique est le premier long métrage parlant, avec la voix d’Al Jolson (281 mots prononcés !).
Une Nuit à l’opéra, de Sam Wood (États-Unis, 1935, 100’)
Classique indémodable avec les Marx Brothers, Une Nuit à l’Opéra réussit à traverser les âges sans prendre une ride. Alliant la comédie au musical, cette aventure qui nous fait traverser l’Atlantique pour arriver à l’Opéra de New York, permet de savourer leurs talents de musiciens, entre solo de piano et harpe, chansons et airs lyriques sublimes.
En première partie
Présentation et lecture de la correspondance des Marx Brothers par Daniel Mesguich.

Tarif unique : 25 euros / séance