ÉDITO

Semaine après semaine, mois après mois, nous pimentons notre programmation régulière avec des rendez-vous exceptionnels, à la croisée du cinéma, de la musique, des arts plastiques et de la gastronomie.

Vous retrouverez ci-contre le compte-rendu des événements qui se sont produits au Balzac en 2015.

Pour retrouver les comptes-rendus 2002, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2003, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2004, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2005, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2006, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2007, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2008, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2009, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2010, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2011, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2012, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2013, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2014, cliquer ici

Pour retrouver les comptes-rendus 2015, cliquer ici

 

CA S'EST PASSÉ EN 2015

The Cut : avant-première en présense de Fatih Akin
Mardi 6 janvier à 20h30
>>> en savoir +


 
Avant-première du film The Cut (La Blessure) en présence du réalisateur Fatih Akin et des principaux interprètes Tahar Rahim et Simon Abkarian.
 
Ballet sur grand écran : Alice au pays des merveilles
Samedi 10 janvier à 14h15
>>> en savoir +


 
Cette production est sans doute l'une des meilleures adaptations chorégraphiques du classique de Lewis Carroll : on la doit à Christopher Wheeldon (qui triomphe actuellement avec "Un Américain à Paris" au Châtelet). Le ballet a été filmé en décembre 2014 au Royal Opera House de Londres avec le Royal Ballet. Séance unique au Balzac samedi 10 janvier à 14h15. Tarif normal 20 euros - Moins de 26 ans 12 euros.
 
Pochette Surprise : Bouh le fantôme !
Dimanche 11 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Le rendez-vous des petits et des grands, avec un programme de films muets accompagnés au piano et des glaces offertes ! La fête pour toute la famille !

Pour cette séance exceptionnelle, nous avons accueilli le ciné-spectacle "Les voix du fantôme" avec la compagnie Attrape-moi si tu peux... Un vrai spectacle vivant !

Conçu par deux musiciennes, Lili Ster et Séverine Morfin, le ciné-spectacle « les voix du fantôme » fait dialoguer une création musicale originale aux sonorités pop rock et des films inédits du cinéma primitif.

Avec une palette sonore audacieuse et singulière, le trio constitué d’un piano électrique, d’un alto augmenté et d’une batterie, mêlant l’acoustique à l’électronique, transporte le spectateur à la découverte du cinéma fantastique du début du siècle où dansent des corps sans tête et disparaissent des personnages sous l’œil médusé et amusé des spectateurs…

Un ciné-spectacle tout public à partir de 5/6 ans

Les films au programme...
Une série de films AVEC trucs et fantômes
La Cuisine ensorcelée réal. anonyme | Pathé Frères | 1902
La Dislocation mystérieuse réal. Georges Meliè s | Star-Film | 1901
Le Chaudron infernal réal. Georges Meliès | Star-Film | 1907
Les Illusions fantaisistes réal. Georges Meliès | Star-Film | 1909
Un voyage extraordinaire réal. anonyme | Pathé Frères | 1909
Une nuit épouvantable réal. anonyme | Pathé Frères | 1904

… de revenants, du cinéma de l’AU-DELÀ
La Danse serpentine par Mlle Bob Walter réal. anonyme | Lé on Gaumont e t compagnie | 1899
La Chemise de Polycarpe réal. Ernest Servaes | Eclipse | 1914
La Journée de Lily extraits | réal. anonyme | Eclair | 1913
La Mouche réal. anonyme | lux | 1908
La Physique amusante extraits | réal. anonyme | Pathé Frères | 1911
The Kiss réal. anonyme | Edison manufacturing company | 1896
Union française des sociétés de gymnastiques féminines réal. anonyme | 1921

 
Soirée du Nouvel An russe : Les douze chaises
Lundi 12 janvier à 20h
>>> en savoir +


 
Traditionnelle soirée du Nouvel An russe au Balzac avec la projection d'un classique de la comédie russe : Les douze chaises, de Leonid Gayday (URSS, 1972, 161')
Les héros populaires Ostap Bender et Ippolite Matveevitch Vorobianinov recherchent des diamants, que la tante défunte a cachés dans l'une des chaises de sa salle à manger avant la Révolution… Un film adapté du roman satirique d'Ilf et Petrov paru en 1928.
A l'entracte, musique, vodka et dégustation de spécialités russes. Tarif unique 30 euros. Les billets sont en vente à la caisse du cinéma ou sur internet.

 
Opéra russe : La Khovantchina
Mardi 13 janvier à 19h30
>>> en savoir +






 
La Khovantchina, de Moussorgsky, filmé en 2012 au Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg, sous la direction musicale de Valery Gergiev, mise en scène : Leonid Baratov (1960), Yuri Alexandrov (2000). Avec Sergei Aleksashkin, Vladimir Galuzin, Yevgeny Akimov

La Khovanchtchina ("drame musical populaire") est un opéra posthume en cinq actes de Modeste Moussorgski, d'après un livret qu'il a lui-même rédigé en s'inspirant des événements de la Révolte de Moscou de 1682 ainsi que des révoltes des streltsy (corps de soldats moscovites) de 1689 et 1698. Ecrite entre 1872 et 1880, l’œuvre était incomplète et n’avait pas encore été jouée à la mort du compositeur en 1881. Nikolaï Rimski-Korsakov reprit le matériau laissé par Moussorgski et y apporta de nombreux changements ; cette version remaniée est restée pendant longtemps celle qui fut le plus souvent jouée. Mais en 1958-59, Dmitri Chostakovitch réorchestra l’œuvre d’après l’édition critique de l’original : sa version, révélée par une représentation au Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg en 1960, est plus respectueuse de l’esprit de l’œuvre. La représentation donnée en 2012, sous la direction musicale de Valery Gergiev, s’inscrit dans la continuité de cette recréation.

A l’occasion du Nouvel an russe, vodka et zakouskis seront proposés à l’entracte.
 
Ciné-concert : L'Homme à la caméra, de Vertov
Mardi 20 janvier à 20h30
>>> en savoir +


 
Le ciné-oeil de Dziga Vertov parcourt en toute liberté la ville d'Odessa. Ce grand classique du cinéma soviétique ressort dans une magnifique version restaurée en numérique 2K avec, pour la première fois, l'image plein cadre. Le film était accompagné au piano par Nicolas Worms.

Ce ciné-concert est proposé dans le cadre d'un partenariat avec la classe d'improvisation au piano du CNSMDP, dirigée par Jean-François Zygel.
 
Musée sur grand écran : visite de l'Ermitage
Samedi 17 et jeudi 22 janvier à 11h
>>> en savoir +


 
Nouveau au Balzac ! Nous vous emmenons visiter les plus grands musées du monde, sans quitter le confort de votre fauteuil... Première escale : Saint-Petersbourg et le musée de l'Ermitage. Deux séances : samedi 17 ou jeudi 22 janvier à 11h. Tarif unique 15 euros.
 
Du Shtetl à Broadway : Un violon sur le toit
Mardi 27 janvier à 20h
>>> en savoir +








 
Du shtetl à Broadway

Première soirée de notre cycle "Du Shtetl à Broadway" : Un violon sur le toit, de Norman Jewison (Etats-Unis, 1971, 180'), d'après la comédie musicale du même nom. La vie tour à tour joyeuse et tragique de la communauté juive d'un village ukrainien, avec le violon d'Isaac Stern. En première partie, concert avec le pianiste Denis Cuniot, l'un des artisans du renouveau de la musique klezmer en France. Mardi 27 janvier à 20h. Tarif unique 25 euros.



Les rendez-vous suivants :

Mardi 10 février à 20h
Funny Girl, de William Wyler (États-Unis, 1968, 145’), d’après la comédie musicale éponyme créée au Winter Garden Theatre de Broadway en 1964. Musique : Jule Styne. Oscar de la meilleure actrice.
La vie de Fanny Brice (Barbra Streisand), star comique du cinéma et de Broadway, vedette des fameuses Ziegfeld’s Follies, et sa relation houleuse avec l’entrepreneur et joueur Nicky Arnstein (Omar Sharif).
En première partie : présentation de Denis Jeambar,
journaliste, patron de presse, passionné et spécialiste
de l’histoire de Broadway.


Mardi 14 avril à 20h
Deux films pour une folle soirée
Le Chanteur de jazz, d’Alan Crosland(États-Unis, 1927, 90’)
Musique : Louis Silvers. Oscar d’honneur lors de la première cérémonie des Oscars en 1929.
L’adaptation d’une pièce de théâtre qui connut un très gros succès en 1925, opposant le folklore yiddish à la musique moderne et profane représentée par le jazz. Cette version cinématographique est le premier long métrage parlant, avec la voix d’Al Jolson (281 mots prononcés !).
Une Nuit à l’opéra, de Sam Wood (États-Unis, 1935, 100’)
Classique indémodable avec les Marx Brothers, Une Nuit à l’Opéra réussit à traverser les âges sans prendre une ride. Alliant la comédie au musical, cette aventure qui nous fait traverser l’Atlantique pour arriver à l’Opéra de New York, permet de savourer leurs talents de musiciens, entre solo de piano et harpe, chansons et airs lyriques sublimes.
En première partie
Présentation et lecture de la correspondance des Marx Brothers par Daniel Mesguich.

Tarif unique : 25 euros / séance

Avec le soutien de www.akadem.org

 
Opéra sur grand écran : Salomé, de Strauss
Mardi 3 février à 20h
>>> en savoir +






 
Salomé, de Richard Strauss
Filmé en 2011 au Théâtre de Baden-Baden
Direction musicale : Stefan Soltesz
Mise en scène : Nikolaus Lehnhoff
Avec Angela Denoke, Kim Begley, Doris Soffel, Alan Held


Opéra en un acte de Richard Strauss qui mit en musique un livret inspiré de Salomé, pièce d’Oscar Wilde. La création eut lieu à Dresde en1905. L’histoire de Salomé trouve sa source dans les évangiles de Marc et de Mathieu qui racontent comment Salomé, fille d’Hérodias qui était devenue la deuxième femme du roi Hérode, charma à ce point le monarque qui la vit danser qu’il lui promit de lui donner ce qu’elle lui demanderait. Ne sachant que demander, Salomé va trouver sa mère qui lui dit de réclamer la tête de Jean-Baptiste à qui elle en veut d’avoir dénoncé son mariage avec Hérode, celui-ci étant le frère de son précédent mari. La demande de Salomé est satisfaite et c’est ainsi que Jean-Baptiste fut décapité. Dans la pièce d’Oscar Wilde, les choses se compliquent car Salomé est l’amoureuse déçue de celui dont elle demande la tête. Un des sommets de l’opéra est constitué par la danse de Salomé dite « danse des sept voiles », au cours de laquelle la jeune femme se dévêt progressivement. Le personnage ambigu de Salomé est ici interprété par la grande Angela Denoke, qui fait merveille. Un opéra bref mais dense, dans lequel la progression tragique ne connaît pas le moindre temps mort.

 
Avant-première du club : American Sniper
Jeudi 5 février
>>> en savoir +


 
Les membres du Club des amis du Balzac ont découvert en avant-première le nouveau film de Clint Eastwood, American Sniper.
 
Pochette Surprise
Dimanche 8 février à 11h
>>> en savoir +














 
Le rendez-vous des petits et des grands, avec un programme de films muets accompagnés au piano et des glaces offertes ! La fête pour toute la famille !

Présentation et programmation : Mireille Beaulieu
Accompagnement au piano : Jean-Baptiste Doulcet

Les films

KIRIKI, ACROBATES JAPONAIS (France, 1907, 3’)
Scène à truc de Segundo de Chomon
Un numéro d'acrobatie totalement incroyable… à moins qu'il n'y ait un truc !

CONVICT 13 - MALEC CHAMPION DE GOLF (Etats-Unis, 1920, 21’)
Burlesque de Buster Keaton et Eddie Cline
Avec Buster Keaton, Sybil Seely, Joe Roberts
Les mésaventures de Buster, emprisonné par erreur. Après une suite de quiproquos burlesques, il aide à mater une mutinerie de prisonniers. Il finit par se réveiller : ce n'était qu'un cauchemar.

FLYING FIST - FLIP CHAMPION DE BOXE (Etats-Unis, 1930, 6’)
Dessin animé de la série éFlip the Frog »
Réalisation : Ub Iwerks
Flip, amateur de boxe, se prépare pour un grand combat contre une tortue particulièrement combative.

THE ACROBATIC FLY - LA MOUCHE ACROBATE (Angleterre, 1908, 2’)
Réalisation : Percy Smith
La mouche acrobate et jongleuse.

OUT TO PUNCH (Etats-Unis, 1956, 6’)
Dessin animé de la série “Popeye”
Réalisation : Seymour Kneitel
Un combat de boxe va opposer Popeye à Brutus qui, à plusieurs reprises, tente de saboter l'entraînement de son rival.

THE RINK - CHARLOT PATINE (Etats-Unis, 1916, 23’)
Burlesque de Charles Chaplin
Production Mutual
Avec : Charles Chaplin, Edna Purviance, Eric Campbell, Lloyd Bacon, Albert Austin, Henry Bergman
Charlot, garçon de restaurant travaille et crée une panique folle, en cuisine comme dans la salle. Mais il n’a qu’une passion : le patinage. Et à la patinoire, où il se précipite après son service, il retrouve certains clients mécontents, avec les résultats que l’on imagine, jusqu'à une évasion hors de la patinoire - mais toujours avec ses patins aux pieds - de Charlot !

Tarif adultes 10 euros
Moins de 26 ans 6 euros
 
Ciné-concert : Le Mécano de la General
Lundi 9 février à 20h30
>>> en savoir +


 
Le Mécano de la « General », de Clyde Bruckman et Buster Keaton(États-Unis, 1926, 94’)

Johnnie (Buster Keaton, l’homme qui ne rit jamais) est le mécano de la locomotive appelée la « General ». Lorsque la guerre de Sécession éclate, il a bien du mal à choisir entre son train et Annabelle Lee, son deuxième amour. Comme il ne peut pas s’engager dans l’armée, Annabelle lui refuse son amour… Ce classique intemporel du burlesque est l’un des plus célèbres de son auteur et comporte de véritables scènes d’anthologie.

AU PIANO Axel Nouveau

Ce ciné-concert est proposé dans le cadre d'un partenariat avec la classe d'improvisation au piano du CNSMDP, dirigée par Jean-François Zygel.
 
Du Shtetl à Broadway : Funny Girl
Mardi 10 février à 20h
>>> en savoir +








 
Funny Girl, de William Wyler (États-Unis, 1968, 145’)
D’après la comédie musicale éponyme créée au Winter Garden Theatre de Broadway en 1964. La vie de Fanny Brice (Barbra Streisand), star comique du cinéma et de Broadway, vedette des fameuses Ziegfeld’s Follies, et sa relation houleuse avec l’entrepreneur et joueur Nicky Arnstein (Omar Sharif).
En première partie : présentation de Denis Jeambar, journaliste, patron de presse, passionné et spécialiste de l’histoire de Broadway.

Avec le soutien de www.akadem.org

 
Soirée opéra : Andrea Chénier
Jeudi 12 février à 20h
>>> en savoir +


 
Andrea Chenier, de Giordano
Filmé en 2014 au Royal Opera House de Londres
Direction musicale : Antonio Pappano
Mise en scène : David McVicar
Avec Jonas Kaufmann, Eva-Maria Westbroek

Opéra vériste en quatre actes d'Umberto Giordano composé sur un livret de Luigi Illica et créé à la Scala de Milan en 1896, Andrea Chénier s'inspire de la vie du poète André Chénier (1762-1794), guillotiné lors de la Révolution française. Composé d’airs et de duos mémorables, cette œuvre éminemment théâtrale met en valeur les plus grandes voix. La performance de Jonas Kaufmann, après celles de ses illustres prédécesseurs (Placido Domingo, Jose Carreras…) fera, n’en doutons pas, découvrir de nouvelles facettes du rôle. « L'Improvviso » (premier acte) est un aria pour ténor d'une force et d'un panache qui le classent parmi les plus prisés. Chénier, convié à une réception mondaine et sommé d'improviser quelques gentils vers, déballe, tout au contraire, sa rage et sa honte devant les misères du peuple des pauvres. Peu à peu, scandalisés, tous les visages se détournent tandis que Chénier, enfiévré, achève son réquisitoire.
 
L'année cinéma César 2015
Du 4 au 17 février 2015
>>> en savoir +


 
Comme tous les ans, le Balzac vous proposera, du 4 au 17 février, l'ensemble des films sélectionnés à un titre ou un autre pour les César 2015. Tarif unique par séance 5 euros, cartes illimitées acceptées.

L’Année Cinéma César 2015
Tous les films en lice pour les César 2015 sont à voir ou revoir au Balzac !

LE PROGRAMME PAR DATE

Mercredi 4 février
10h Yves Saint-Laurent (J. Lespert)
12h Un beau dimanche
14h Timbuktu
16h La Belle et la Bête
18h15 Ida
20h La French
22h30 Courts métrages d’animation

Jeudi 5 février
10h Bande de filles
12h30 The Grand Budapest Hotel
14h30 Winter Sleep
18h Bird People
20h30 Qu’Allah bénisse la France
22h30 Jack et la mécanique du coeur

Vendredi 6 février
10h Les Héritiers
12h Le Chant de la mer
14h Minuscule
16h Pas son genre
18h15 Diplomatie
20h Les Chèvres de ma mère
22h La Chambre bleue

Samedi 7 février
10h Boyhood
13h Party Girl
15h Respire
17h Mommy
19h30 Dans la cour
21h30 Eastern Boys

Dimanche 8 février
10h Lulu femme nue
12h Samba
14h15 Courts métrages
17h La Famille Bélier
19h National Gallery
22h15 Les Combattants

Lundi 9 février
10h Elle l’adore
12h Sils Maria
14h15 Caricaturistes
16h15 Saint-Laurent (B. Bonello)
19h Hippocrate
21h Une nouvelle amie

Mardi 10 février
10h La Cour de Babel
11h45 Le Sel de la terre
14h Deux jours une nuit
16h Fidelio
18h La prochaine fois je viserai le coeur
20h15 12 years a slave

Mercredi 11 février
10h Dans la cour
12h La French
14h30 Une nouvelle amie
16h30 Respire
18h15 Yves Saint-Laurent (J. Lespert)
20h15 Saint-Laurent (B. Bonello)

Jeudi 12 février
10h Courts métrages d’animation
11h15 Ida
13h La Chambre bleue
14h30 Caricaturistes
16h45 The Grand Budapest Hotel
18h45 Deux jours, une nuit
20h30 Winter Sleep

Vendredi 13 février
10h Pas son genre
12h La Belle et la Bête
14h15 12 Years a slave
16h45 Samba
19h Sils Maria
21h30 Timbuktu

Samedi 14 février
10h La Famille Bélier
12h Les Combattants
14h Eastern Boys
16h30 Elle l’adore
18h20 Le Chant de la mer
20h15 Le Sel de la terre
22h30 La Cour de Babel

Dimanche 15 février
10h Diplomatie
12h Les Chèvres de ma mère
14h Qu’Allah bénisse la France
16h La prochaine fois je viserai le coeur
18h15 Minuscule
20h Boyhood

Lundi 16 février
10h National Gallery
13h15 Jack et la mécanique du coeur
15h Bird People
17h30 Un beau dimanche
19h30 Bande de filles
21h45 Lulu femme nue

Mardi 17 février
10h Mommy
12h30 Hippocrate
14h30 Fidelio
16h30 Courts métrages
19h15 Les Héritiers
21h30 Party Girl


LE PROGRAMME PAR FILM

12 Years a slave, de Steve McQueen
Mardi 10 à 20h15 - Vendredi 13 à 14h15

Bande de filles, de Céline Sciamma
Jeudi 5 à 10h – Lundi 16 à 19h30

La Belle et la bête, de Christophe Gans
Mercredi 4 à 16h – Vendredi 13 à 12h

Bird People, de Pascale Ferran
Jeudi 5 à 18h – Lundi 16 à 15h

Boyhood, de Richard Linklater
Samedi 7 à 10h – Dimanche 15 à 20h

Caricaturistes, de Stéphane Valloatto
Lundi 9 à 14h15 – Jeudi 12 à 14h30

La Chambre bleue, de Mathieu Amalric
Vendredi 6 à 22h – Jeudi 12 à 13h

Le Chant de la mer, de Tomm Moore
Vendredi 6 à 12h – Samedi 14 à 18h20

Les Chèvres de ma mère, de Sophie Audier
Vendredi 6 à 20h – Dimanche 15 à 12h

Les Combattants, de Thomas Cailley
Dimanche 8 à 22h15 – Samedi 14 à 12h

La Cour de Babel, de Julie Bertuccelli
Mardi 10 à 10h – Samedi 14 à 22h30

Dans la cour, de Pierre Salvadori
Samedi 7 à 19h30 – Mercredi 11 à 10h

Deux jours, une nuit, de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Mardi 10 à 14h – Jeudi 12 à 18h45

Diplomatie, de Volker Schöndorff
Vendredi 6 à 18h15 – Dimanche 15 à 10h

Eastern Boys, de Robin Campillo
Samedi 7 à 21h30 – Samedi 14 à 14h

Elle l’adore, de Jeanne Herry
Lundi 9 à 10h – Samedi 14 à 16h30

La Famille Bélier, d’Eric Lartigau
Dimanche 8 à 17h – Samedi 14 à 10h

Fidelio, l’Odyssée d’Alice, de Lucie Borleteau
Mardi 10 à 16h – Mardi 17 à 14h30

La French, de Cédric Jimenez
Mercredi 4 à 20h – Mercredi 11 à 12h

Les Héritiers, de Marie-Castille Mention-Schaar
Vendredi 6 à 10h – Mardi 17 à 19h15

Hippocrate, de Thomas Lilti
Lundi 9 à 19h – Mardi 17 à 12h30

Ida, de Pawel Pawlikowski
Mercredi 4 à 18h15 – Jeudi 12 à 11h15

Jack et la mécanique du coeur, de S. berla et M. Malzieu
Jeudi 5 à 22h30 – Lundi 16 à 13h15

Lulu femme nue, de Solveig Anspach
Dimanche 8 à 10h – Lundi 16 à 21h45

Minuscule, de Thomas Szabo et Hélène Giraud
Vendredi 6 à 14h – Dimanche 15 à 18h15

Mommy, de Xavier Dolan
Samedi 7 à 17h – Mardi 17 à 10h

National Gallery, de Frederick Wiseman
Dimanche 8 à 19h – Lundi 16 à 10h

Party Girl, de Marie Amacoukeli et Claire Burger
Samedi 7 à 13h – Mardi 17 à 21h30

Pas son genre, de Lucas Belvaux
Vendredi 6 à 16h – Vendredi 13 à 10h

La prochaine fois je viserai le coeur, de Cédric Anger
Mardi 10 à 18h – Dimanche 15 à 16h

Qu’Allah bénisse la France, d’Abd Al Malik
Jeudi 5 à 20h30 – Dimanche 15 à 14h

Respire, de Mélanie Laurent
Samedi 7 à 15h – Mercredi 11 à 16h30

Saint-Laurent, de Bertrand Bonello
Lundi 9 à 16h15 – Mercredi 11 à 20h15

Samba, d’Eric Toledano et Olivier Nakache
Dimanche 8 à 12h – Vendredi 13 à 16h45

Le Sel de la terre, de Wim Wenders
Mardi 10 à 11h45 – Samedi 14 à 20h15

Sils Maria, d’Olivier Assayas
Lundi 9 à 12h – Vendredi 13 à 19h

The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson
Jeudi 5 à 12h30 – Jeudi 12 à 16h45

Timbuktu, d’Abderrahmane Sissako
Mercredi 4 à 14h – Vendredi 13 à 21h30

Un beau dimanche, de Nicole Garcia
Mercredi 4 à 12h – Lundi 16 à 17h30

Une nouvelle amie, de François Ozon
Lundi 9 à 21h – Mercredi 11 à 14h30

Winter Sleep, de Nuri Bilge Ceylan
Jeudi 5 à 14h30 – Jeudi 12 à 20h30

Yves Saint-Laurent, de Jalil Lespert
Mercredi 4 à 10h – Mercredi 11 à 18h15

Courts métrages d’animation
Mercredi 4 à 22h30 – Jeudi 12 à 10h

Courts métrages
Dimanche 8 à 14h15 – Mardi 17 à 16h30



Tarif unique 5 euros
Cartes illimitées acceptées


 
Oscars 2015 : documentaires polonais
Jeudi 19 février à 18h30
>>> en savoir +
 
Deux documentaires polonais nominés aux Oscars 2015
Jeudi 19 février à 18h30


L'institut Polonais de Paris organise au Balzac la projection spéciale des deux films documentaires polonais nominés aux Oscars :

JOANNA d'Aneta Kopacz
2013 / Pologne / 40 min / Documentaire
Joanna est une femme attirante et intelligente. En août 2010, elle découvre que ses jours sont comptés et qu'elle va mourir dans les trois mois qui suivent. Elle promet à son fils de 5 ans, Jas, de faire de son mieux pour survivre aussi longtemps que possible. Elle se bat alors contre sa maladie. C'est pour Jas qu'elle commence à écrire un blog qui connaît rapidement une grande popularité, où elle décrit honnêtement et précisément sa lutte pour la vie.

NOTRE MALEDICTION de Tomasz Sliwinski
2013 / Pologne / 27 min / Documentaire
Le film est une histoire personnelle du réalisateur qui, avec sa femme, doit affronter la maladie de leur enfant. La malédiction d'Ondine est une maladie très rare, sans remède. Les patients arrêtent de respirer pendant le sommeil et nécessitent une assistance des fonctions respiratoires par un respirateur toute leur vie durant. Le film montre le processus d'apprivoisement de l'angoisse liée à la maladie.


Tarif normal 8 euros - moins de 26 ans 6 euros
 
Musée sur grand écran : Rembrandt
Samedi 21 et jeudi 26 février à 11h
>>> en savoir +


 
REMBRANDT
DEPUIS LA NATIONAL GALLERY DE LONDRES & LE RIJKMUSEUM D’AMSTERDAM

Chaque exposition de Rembrandt est attendue avec impatience. Celle-ci proposée par la National Gallery de Londres et le Rijksmuseum d’Amsterdam met l’accent sur les dernières années de la vie de l’artiste et sera la plus grande et la plus complexe exposition proposée depuis de nombreuses années. Compte tenu de l’accès exclusif et privilégié aux deux galeries, le film documente ce spectacle extraordinaire et entremêle l’histoire de la vie de Rembrandt avec les coulisses des préparations des deux institutions. Pour beaucoup, c’est le plus grand artiste qui ait jamais vécu - ce film met l’accent sur l’homme derrière un tel succès.

Durée 85'
Tarif normal 15 euros
Moins de 26 ans 12 euros


en savoir plus
 
 
Soirée opéra : Wozzeck
Mardi 3 mars à 20h
>>> en savoir +




 
Evénement : Wozzeck, d'Alban Berg, mis en scène par Dmitri Tcherniakov au Bolchoi de Moscou. La séance sera présentée par Dominique Jameux.